La Ville de Montréal et ses partenaires feront du Troisième sommet du mont
Royal un parc public

MONTRÉAL, le 14 sept. /CNW Telbec/ - Le maire de Montréal, M. Gérald Tremblay, le directeur général du cimetière Notre-Dame-des-Neiges, M. Yoland Tremblay, ainsi que le recteur de l'Université de Montréal, M. Luc Vinet, accompagnés par la responsable du parc du Mont-Royal, des parcs-nature et des grands parcs, des muséums nature et de la condition féminine au comité exécutif de la Ville de Montréal, Mme Helen Fotopulos, et en présence du ministre des Finances et député d'Outremont, M. Raymond Bachand, annoncent aujourd'hui leur intention de créer le parc du Troisième sommet du mont Royal. Ce parc de 23 hectares sur le flanc nord de la montagne s'inscrit dans les orientations de protection et de mise en valeur du mont Royal et confèrera un caractère public aux trois sommets de la montagne. Le projet sera réalisé conjointement avec les propriétaires du sommet d'Outremont, le cimetière Notre-Dame-des-Neiges et l'Université de Montréal, et avec le soutien du gouvernement du Québec.

"La création du parc du Troisième sommet s'inscrit dans une foulée de mesures prises par notre Administration pour protéger le mont Royal et marquera certainement un moment historique pour la métropole. Il s'agira d'un legs extraordinaire aux Montréalaises et aux Montréalais", de souligner le maire Gérald Tremblay. "Je remercie nos partenaires et le gouvernement du Québec pour leur mobilisation en faveur de la concrétisation de ce projet. Nous avons concerté nos efforts afin de rendre sécuritaire et accessible au public le versant nord de la montagne, de mettre en valeur les perspectives visuelles et les paysages du Nord de Montréal jusqu'aux contreforts des Laurentides. C'est sans compter que le caractère naturel de ces espaces sera protégé tout en y accroissant la biodiversité", a-t-il ajouté.

La concrétisation de ce parc s'inscrit dans le Plan de protection et de mise en valeur du Mont-Royal et des engagements des partenaires pris dans le cadre du Pacte patrimonial du Mont-Royal. L'Université de Montréal et la Fabrique de la paroisse Notre-Dame de Montréal, propriétaire du cimetière Notre-Dame-des-Neiges, cèdent à la Ville des terrains de 13,42 et de 9,77 hectares respectivement afin de permettre à la Ville de créer le nouveau parc. La création du parc du Troisième sommet fait suite au dévoilement du projet de chemin de ceinture du mont Royal qui traversera d'ailleurs le parc, d'est en ouest.

"La création de ce parc est une excellente nouvelle pour tous les Montréalais et plus particulièrement pour les résidants de Côte-des-Neiges et d'Outremont qui habitent à sa proximité. La mise en valeur et la protection de cette richesse naturelle contribueront à améliorer la qualité de vie des citoyens tout en permettant à cet espace de devenir l'un des pôles touristiques naturels importants de la métropole", d'indiquer M. Raymond Bachand.

Le parc du Troisième sommet du mont Royal proposera aux citoyens des points de vue exceptionnels sur le nord de l'archipel montréalais et sur les contreforts des Laurentides. Ce parc protègera le bois Saint-Jean-Baptiste, le plus grand réservoir de biodiversité sur le domaine privé de la montagne. Il sera le seul parc du mont Royal directement accessible en métro, avec la station Édouard-Montpetit (ligne bleue) à sa base. Il constituera l'une des composantes majeures du chemin de ceinture avec une boucle de 10 km dédiée à la marche et au vélo qui fera le tour de la montagne.

Bien entendu, un projet de cette envergure n'aurait pu voir le jour sans la participation active du cimetière Notre-Dame-des-Neiges et de l'Université de Montréal. Les deux institutions ont accepté de céder gratuitement pour une durée de 50 ans par bail de location leurs territoires respectifs à la Ville. Le cimetière Notre-Dame-des-Neiges, gardien du territoire et du patrimoine depuis plus d'un siècle, a su conserver pendant toutes ces années le bois Saint-Jean-Baptiste d'une superficie de 9,77 hectares, et ce, malgré les nombreuses propositions de développement. "Notre institution permet à la population d'accéder de façon sécuritaire au bois Saint-Jean-Baptiste, un secteur privilégié du mont Royal qui offre un panorama extraordinaire et un environnement naturel important", d'indiquer M. Yoland Tremblay.

De son côté, l'Université de Montréal souhaite partager avec les Montréalais des terrains d'une grande valeur écologique et paysagère. Leur transformation en parc permettra à tous d'explorer et de découvrir ce patrimoine naturel et d'apprécier les perspectives visuelles jusqu'alors difficilement accessibles sur le Nord de l'île de Montréal. "L'histoire de notre ville est intimement liée au mont Royal. Il en va de même pour l'histoire de l'Université de Montréal. L'arrivée progressive de l'Université de Montréal sur le mont Royal, culminant avec l'installation de son pavillon principal, en 1943, a permis de protéger des flancs encore boisés contre les assauts du développement urbain. La protection consciencieuse du mont Royal est une priorité pour notre établissement depuis de nombreuses années. Aussi, nous apparaît-il essentiel de voir se poursuivre sa mise en valeur", de souligner M. Luc Vinet.

La Ville de Montréal, quant à elle, s'est engagée à adopter un règlement pour la création du parc au plus tard en mai 2010 et à veiller à l'accessibilité, à l'entretien et à la sécurité du parc. Ensemble, les partenaires verront à la création d'un organisme à but non lucratif, composé de représentants de chacun d'eux, ainsi que des arrondissements d'Outremont et de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce. Cet OBNL aura pour mandat de superviser et d'orienter les travaux d'élaboration du plan directeur, de mettre en place et d'animer des mécanismes de liaison et de concertation avec le milieu, de proposer une stratégie de financement du plan directeur, d'élaborer et de mette en oeuvre une stratégie de promotion du nouveau parc, puis d'initier un appel d'idées pour la désignation du parc. L'ouverture générale du parc, dans le cadre de l'inauguration du chemin de ceinture, est prévue au printemps 2011.

"Avec la création de ce parc, grâce à l'aide de nos deux grands partenaires institutionnels, nous donnerons à l'espace enclavé entre l'Université de Montréal et le cimetière Notre-Dame-des-Neiges toute la visibilité et le lustre qu'il mérite. Les Montréalaises et les Montréalais pourront profiter d'autres sites, souvent méconnus, qui présentent une qualité exceptionnelle de paysages, de points de vue et de milieux écologiques. Tout cela dans la perspective de rendre le mont Royal toujours plus accessible tout en protégeant la biodiversité de ce joyau naturel si cher aux Montréalais", de conclure Mme Helen Fotopulos.

SOURCE Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

Renseignements : Renseignements: Isabelle Poulin, Relations avec les médias, (514) 872-4641; Yoland Tremblay, Directeur général, Cimetière Notre-Dame-des-Neiges, (514) 735-4590; Sophie Langlois, Directrice, relations avec les médias, Université de Montréal, (514) 343-7704; Source: Martin Tremblay, Cabinet du maire et du comité exécutif, (514) 872-0274


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.