La Ville de Hampstead dit "Non" au projet de la loi 60 - une loi raciste et immorale

HAMPSTEAD, QC, le 3 déc. 2013 /CNW Telbec/ - La Ville de Hampstead a adopté la résolution suivante concernant le projet de loi 60 à sa séance ordinaire du conseil municipal tenue lundi, le 2 décembre 2013.

«La Ville de Hampstead prend le droit de liberté religieuse comme un droit fondamental pour tous les gens, » a déclaré le maire William Steinberg. « À l'instant que le gouvernement du Québec passera ce projet de loi odieuse qui forcera les gens à choisir entre leurs croyances religieuses et leurs emplois, elle ne sera pas respectée dans Hampstead. Nous n'accepterons pas une loi raciste et immorale. »

Extrait du Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil municipal de la Ville de Hampstead  tenue le 2 décembre 2013 au centre communautaire, 30 chemin Lyncroft, Hampstead, Québec.

RÉSOLUTION 2013-265

RÉSOLUTION CONCERNANT LE PROJET DE LOI 60 DU QUÉBEC

ATTENDU QUE le gouvernement du Québec a déposé le projet de loi n60, Charte affirmant les valeurs de laïcité et de neutralité religieuse de l'État ainsi que d'égalité entre les femmes et les hommes et encadrant les demandes d'accommodement (Charte);

ATTENDU QUE la Charte viole la Charte des droits et libertés de la personne du Québec, la Charte canadienne des droits et libertés, et la Déclaration universelle des droits de l'homme des Nations Unies;

ATTENDU QUE la Charte interdit le port de symboles religieux qui ne blessent personne et n'interfèrent nullement avec la capacité des employés de faire leur travail;

ATTENDU QUE la Charte forcerait les hommes et les femmes qui désirent pratiquer leur religion ou leur culture à choisir entre leurs croyances et l'obtention ou la sauvegarde d'un emploi;

ATTENDU QUE la Charte restreint fortement les libertés fondamentales d'expression et de religion;

ATTENDU QUE la Charte a déjà attisé les flammes de l'intolérance et du racisme, qu'elle a entraîné des attaques contre les minorités, et que la situation ne fera que s'aggraver si la Charte devient loi;

ATTENDU QUE tous les hommes et toutes les femmes, qu'ils croient ou non à une divinité, ont l'obligation morale de s'opposer à toute violation des libertés et des droits fondamentaux qui sont garantis dans une démocratie libérale;

ATTENDU QUE les élus de la Ville de Hampstead, individuellement et collectivement, tiennent à défendre les droits des minorités contre la tyrannie d'une loi injuste;

Sur la motion du maire William Steinberg, appuyé par le Conseiller Jack Edery, il est RÉSOLU UNANIMEMENT :

  • QUE nous croyons au droit fondamental de religion et d'expression;

  • QUE nous croyons que la séparation de l'église et de l'état a véritablement sa place au sein d'une démocratie libérale, et que l'état n'a pas le droit d'imposer de croyances religieuses à ses citoyens. La séparation de l'église et de l'état ne devrait toutefois pas être confondue avec la persécution de la religion par l'état. C'est le droit fondamental de tout citoyen de choisir et de pratiquer sa religion sans intervention de l'état, pourvu que cela ne porte pas atteinte aux droits fondamentaux des autres citoyens de jouir de leurs droits civils;
  • QUE nous croyons que le port de la kippa, du turban sikh ou du hijab n'empêche pas les employés de l'état d'accomplir leur travail. Ces symboles n'enlèvent rien aux personnes qui les portent et ils ne les gênent pas. Ces symboles ne causent aucun préjudice à ceux avec qui le porteur d'un symbole religieux interagit;

  • QUE nous rejetons l'idée que les personnes qui croient en une déité soient en quelque sorte considérées comme des citoyens inférieurs. Nous rejetons l'idée voulant que le port d'un symbole religieux ostentatoire qui ne gêne aucunement une personne dans l'exercice de ses fonctions soit une cause de discrimination à son égard;

  • QUE nous croyons qu'au sein d'une démocratie libérale la majorité n'a pas le droit d'adopter des lois racistes et discriminatoires à l'égard d'une minorité;

  • QUE la force d'une société ne se manifeste pas par son pouvoir de subjuguer ses minorités, mais plutôt dans sa capacité à les protéger.

  • QUE, advenant l'adoption par l'Assemblée nationale de cette Charte ou de toute version modifiée qui violerait la Charte des droits et libertés de la personne du Québec ou la Charte canadienne des droits et libertés, la Ville de Hampstead refusera d'en reconnaître la validité en tant que loi. Nous ne la respecterons pas. Nous ne serons pas complices de la haine, du racisme et de l'intolérance.

SOURCE : Ville de Hampstead

Renseignements :

Cynthia Lane
Responsable des communications
T.: 514 369-8238
C.: 514 773-8238
clane@hampstead.qc.ca

Profil de l'entreprise

Ville de Hampstead

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.