La vérité sur les maladies d'origine alimentaire: dure à avaler ?


    
    Un nouveau sondage révèle que les Canadiens se préoccupent des maladies
    d'origine alimentaire, mais qu'ils ne prennent aucune mesure pour s'en
    prémunir.
    
</pre>
<p/>
<p><location>TORONTO</location>, le 14 sept. /CNW/ - Alors que nous approchons de l'hiver, que les produits locaux se raréfient et qu'il faut importer nos denrées fraîches, êtes-vous au courant de la distance que vos aliments ont parcourue et de ce qu'ils pourraient avoir ajouté dans leurs bagages chemin faisant ? Même si vous préférez chasser cette idée de votre esprit, il est probable que quelqu'un ait manipulé votre repas avant qu'il n'arrive dans votre assiette. Vous êtes-vous déjà interrogé sur la propreté de ces légumes "prélavés" ou de ce zeste de citron rafraîchissant dans votre thé glacé ?</p>
<p>Selon un nouveau sondage de la Fondation canadienne du foie (FCF), si les Canadiens craignent de contracter une maladie d'origine alimentaire, nombre d'entre eux ignorent que la préparation de leurs repas quotidiens et leurs habitudes de consommation les exposent à des maladies du foie. De plus, de nombreux Canadiens n'ont pas conscience que leurs activités de tous les jours les exposent également à la contamination et ceux qui font peu de cas de leur protection sont légion.</p>
<p/>
<p>Quelques vérités à digérer</p>
<p/>
<p>"Les gens pensent que les risques de contracter une maladie d'origine alimentaire comme l'hépatite A sont faciles à éviter. Toutefois, ce n'est pas toujours évident. De nombreux cas de maladie d'origine alimentaire ont déjà été recensés en Amérique du Nord suite à la consommation d'aliments cultivés dans d'autres pays", affirme le Dr Marc Deschênes, médecin spécialiste en gastro-entérologie à l'hôpital Royal-Victoria et président du comité médical aviseur de la Fondation canadienne du foie. "Si on peut tous prendre des précautions en vue de réduire le risque d'exposition aux maladies d'origine alimentaire, d'autres facteurs de risque échappent totalement à notre contrôle. Les Canadiens doivent apprendre à se protéger"</p>
<p/>
<p>Possibilité d'entrevue</p>
<p/>
<p>Le Dr Marc Deschênes est disponible afin de vous renseigner sur les sujets suivants :</p>
<p/>
<pre>
    
    -  Les résultats du sondage sur le rapport des Canadiens par rapport aux
       maladies d'origine alimentaire.
    -  Les activités quotidiennes qui présentent des risques en matière de
       maladies hépatiques.
    -  Les mesures que les Canadiens peuvent prendre pour se protéger et
       quelles sont les conséquences de la négligence à ce chapitre.
    

Renseignements : Renseignements: Pour planifier une entrevue, veuillez communiquer avec: Bellande Montour, Stéphanie Gaucher, Capital-Image, (514) 739-1188, postes 247, 236, bmontour@capital-image.com, sgaucher@capital-image.com

Profil de l'entreprise

Fondation canadienne du foie

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.