La valeur des déchets : un plus grand réacheminement stimulerait l'économie ontarienne

Plus de recyclage, de compostage et de réutilisation des déchets pourrait créer et maintenir des milliers d'emplois

OTTAWA, le 29 mai 2014 /CNW/ - Moins du quart des déchets produits en Ontario font l'objet de recyclage, de compostage et de réutilisation, le reste finissant dans des sites d'immersion. Or, d'après un rapport du Conference Board du Canada publié aujourd'hui, en réacheminant beaucoup plus de déchets, on créerait des emplois et de l'activité économique dans la province, tout en réduisant la dépendance envers des décharges américaines au Michigan et dans l'État de New York.

Si 47 % des déchets résidentiels sont réacheminés, seulement 11 % des déchets non résidentiels, c.-à-d. produits par le secteur industriel, commercial et institutionnel, ne finissent pas dans une décharge. En fait, les déchets non résidentiels représentent près des deux tiers des déchets destinés à l'élimination.

FAITS SAILLANTS
  • La province recycle, composte ou réutilise près de la moitié des déchets résidentiels, contre 11 % seulement des déchets non résidentiels.
  • Des études montrent qu'un réacheminement plus important des déchets ouvrirait des possibilités économiques importantes à l'Ontario. 
  • Si le taux de réacheminement des déchets atteint un jour 60 % en Ontario, il assurera le maintien de près de 13 000 emplois et ajoutera environ 1,5 G$ au PIB de la province.
  • En réacheminant plus de déchets, l'Ontario pourrait moins dépendre de décharges américaines et remplacer des emplois exportés par des emplois dans la province découlant du réacheminement de déchets.

« Le réacheminement est un aspect de plus en plus important de la gestion des déchets solides. En y recourant plus, on crée un grand nombre d'emplois et stimule la croissance économique. De plus, il favorise la création d'emplois en Ontario, au lieu d'exporter des emplois dans des États américains, explique Vijay Gill, directeur, Recherche stratégique, et coauteur d'Opportunities for Ontario's Waste: Economic Impacts of Waste Diversion Programs in North America. Le réacheminement présente également l'intérêt évident de ménager la capacité des décharges. »

La recherche examine des études sur l'incidence économique du réacheminement des déchets dans différentes administrations d'Amérique du Nord. Les conclusions de plusieurs d'entre elles sont appliquées à l'Ontario afin d'évaluer les effets possibles d'une augmentation du réacheminement des déchets.

D'après ces études, en passant de 23 % actuellement à 60 % - c.-à-d. une fois les 60 % atteints (et maintenus) -, on créerait l'équivalent de 12 700 emplois directs et indirects à plein temps et on ajouterait 1,5 G$ au produit intérieur brut provincial. Mille tonnes de déchets réacheminés équivalent à deux emplois au moins.

Le gouvernement de l'Ontario a pour objectif déclaré de réacheminer 60 % des déchets collectés dans la province vers le recyclage, la réutilisation et le compostage.

La recherche a été financée en partie par l'Ontario Waste Management Association.

SOURCE : Le Conference Board du Canada

Renseignements :

Yvonne Squires, Relations avec les médias, tél. : 613-526-3090, poste 221
Courriel: corpcomm@conferenceboard.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.