La Tuque s'oppose au transfert de la garantie d'approvisionnement de l'usine de Parent

LA TUQUE, QC, le 18 juin 2014 /CNW Telbec/ - Le conseil d'agglomération de La Tuque a adopté hier soir en assemblée publique une résolution dans laquelle il s'oppose au transfert de la garantie d'approvisionnement de l'usine Kruger de Parent si celle-ci est vendue et que le nouvel acheteur décide de mettre fin aux opérations.

« Le bois coupé à La Tuque doit être transformé à La Tuque, c'est non négociable. Kruger veut vendre l'usine de Parent à Produits Forestiers Résolu, qui eux veulent fermer l'usine après avoir reçu la garantie du gouvernement qu'ils vont pouvoir garder les volumes de bois associés à cette usine et les transférer à leurs autres usines de Rivière-aux-Rats, Opitciwan, Maniwaki, Senneterre et La Doré. Même si leur plan prévoit que la majorité des volumes resteront en Haute-Mauricie dans les usines de Rivière-aux-Rats et Opitciwan, on ne peut pas accepter de voir partir notre bois vers l'Abitibi et le Lac-Saint-Jean sans rien faire.  Ce n'est pas comme cela que ça marche. Nous ne permettrons pas de nous en passer une petite vite sous le nez sans réagir », a commenté M. Normand Beaudoin maire de La Tuque et président du conseil d'agglomération.

La résolution adoptée par le conseil d'agglomération de La Tuque souligne que cette transaction donnerait le monopole des approvisionnements forestiers en Mauricie à Produits Forestiers Résolu, ce qui aura comme conséquence de fragiliser la structure industrielle sur le territoire de Ville de La Tuque, ainsi que sur l'ensemble de l'industrie forestière en Mauricie. La résolution fait aussi état que cette transaction fera augmenter le coût de la fibre de façon considérable, ce qui va rendre les entreprises sur le territoire moins compétitives et moins concurrentielles.

Les élus soulignent par cette résolution que cette démarche va à l'encontre de la vision du nouveau régime forestier, car elle aura un impact négatif sur la mise en place du nouveau bureau de mise en marché des bois qui vise la libre concurrence. Fait très important également souligné par les élus, la fermeture de l'usine de Parent entraînerait d'importantes pertes d'emplois, ce qui menace la survie même de l'ancien village fusionné à Ville de La Tuque.

« La Mauricie a besoin des emplois liés à l'exploitation forestière. Nous avons assez perdu d'emplois manufacturiers ces dernières années. C'est nous qui devons vivre avec les inconvénients, c'est donc à nous d'en retirer un maximum de bénéfices. Ils vont essayer de nous faire avaler la pilule en disant que ce plan va permettre de consolider les emplois de l'usine de Rivière-aux-Rats. Ce n'est pas assez. Nous avons perdu deux usines de sciage à La Tuque depuis la crise forestière, pas question d'en perdre une troisième. Nous avons assez donné. Tout comme la Mauricie a assez donné. C'est notre devoir de se battre pour garder nos emplois chez nous et nous sommes déjà allés chercher l'appui des autres municipalités par l'entremise de la Conférence régionale des élus de la Mauricie qui a adopté jeudi dernier une résolution dans le même sens que nous. Si c'était le contraire et qu'on voulait prendre le bois du Lac-Saint-Jean pour le transformer à La Tuque, c'est certain que les gens du Lac-Saint-Jean ne se laisseraient pas faire. Nous montrons au gouvernement que nous sommes solidaires de Parent jusqu'à Trois-Rivières », a ajouté le  maire de La Tuque M. Normand Beaudoin qui occupe aussi le siège de 1er vice-président de la Conférence régionale des élus de la Mauricie.

À l'intérieur de la résolution adoptée hier, les élus font mention que le Groupe Rémabec, une entreprise dont le siège social est à La Tuque, a déposé une offre d'achat à Kruger pour se porter acquéreur de l'usine de Parent et son intention est de maintenir les opérations. Les dirigeants de la Haute-Mauricie espèrent que cette transaction va se concrétiser, ce qui permettra de sauver l'usine de Parent. Le conseil d'agglomération de La Tuque demande au ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M. Laurent Lessard, que la garantie d'approvisionnement rattachée à l'usine de Parent demeure sur le territoire de Ville de La Tuque et s'objecte fermement à ce qu'il soit transféré à l'extérieur du territoire, en tout ou en partie.

Bas de vignette : "M. Normand Beaudoin, maire de La Tuque. (Groupe CNW/Ville de La Tuque)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20140618_C7866_PHOTO_FR_41585.jpg

Bas de vignette : "La scierie de Kruger située dans le secteur de Parent sur le territoire de Ville de La Tuque. (Groupe CNW/Ville de La Tuque)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20140618_C7866_PHOTO_FR_41584.jpg

SOURCE : Ville de La Tuque

Renseignements :

Hélène Langlais, directrice des communications
Ville de La Tuque
819 523-5188, poste 2112
Courriel : hlanglais@ville.latuque.qc.ca

Profil de l'entreprise

Ville de La Tuque

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.