La Subvention canadienne pour l'emploi soutient les employeurs de la Colombie-Britannique et aide les travailleurs à bénéficier d'une formation axée sur les compétences

ENDERBY, BC, le 29 juill. 2015 /CNW/ - Le député de Okanagan-Shuswap, Colin Mayes, au nom du ministre de l'Emploi et du Développement social, l'honorable Pierre Poilievre, et le secrétaire parlementaire responsable du plan d'emploi de la Colombie-Britannique et député provincial de Shuswap, Greg Kyllo, félicitent aujourd'hui les employeurs d'Enderby qui offrent de la formation à leurs employés avec l'aide de la Subvention canadienne pour l'emploi.

La Première nation Splatsin  recevra une Subvention canadienne pour l'emploi afin de former 37 employés à Enderby dans les domaines de la gestion des affaires et du leadership dans le cadre du programme destiné à assurer la croissance des entreprises autochtones au Canada. M. Mayes et M. Kyllo ont également souligné que plus de 7 300 travailleurs de la Colombie-Britannique reçoivent une formation dans le cadre de la Subvention canadienne pour l'emploi et que plus de 1 400 employeurs ont été approuvés en vue d'obtenir un financement.

La Subvention canadienne pour l'emploi est une approche novatrice axée sur les employeurs qui a pour objectif d'aider les Canadiens à acquérir les compétences et à suivre la formation dont ils ont besoin pour occuper les emplois offerts. La Subvention est suffisamment flexible pour répondre aux besoins des entreprises de toutes les tailles, de tous les secteurs et de toutes les régions. Afin de recevoir une subvention, les employeurs doivent contribuer à l'investissement dans la formation; les participants reçoivent ainsi une formation qui mène à un emploi disponible.

Le gouvernement finance jusqu'aux deux tiers de la Subvention, jusqu'à un maximum de 10 000 $, et la somme restante est versée par l'employeur. La Subvention couvre les droits de scolarité ou frais demandés par le fournisseur de formation, les frais d'études obligatoires, les manuels scolaires, logiciels et autre matériel nécessaire ainsi que les frais d'examen.

La Subvention canadienne pour l'emploi garantira que les employeurs participeront véritablement, en tant que partenaires, au système de formation axée sur les compétences, dont les coûts seront partagés. Ainsi, la formation correspondra davantage aux possibilités d'emploi, en particulier dans les secteurs qui connaissent un déséquilibre des compétences et des pénuries de main-d'œuvre.

Les faits en bref

  • D'ici 2017-2018, un total d'environ 300 millions de dollars par année sera investi à l'échelle nationale dans la Subvention canadienne pour l'emploi.
  • Plus de 78 % des emplois à doter prévus exigeront une certaine formation postsecondaire, dont 44 % qui nécessiteront des études collégiales ou une formation d'apprenti.

Citations

« La Subvention canadienne pour l'emploi aidera les travailleurs de la Colombie-Britannique à acquérir les compétences dont ils ont besoin pour occuper les emplois disponibles dans l'économie actuelle. L'annonce d'aujourd'hui est une excellente nouvelle pour les travailleurs et leur famille de la Colombie-Britannique. J'encourage tous les employeurs à examiner leurs besoins actuels et à venir en matière de compétences et à présenter une demande de Subvention canadienne pour l'emploi, laquelle les aidera à former des employés déjà en poste ou de nouveaux employés pour pourvoir aux postes vacants. »
- Colin Mayes, député de Okanagan-Shuswap

« Une main-d'œuvre qualifiée est fondamentale pour maintenir la diversité, la force et la croissance de l'économie de la Colombie-Britannique. En aidant les employeurs à investir dans la formation de leurs employés, nous créons de nouvelles et de meilleures possibilités d'emploi. L'occasion donnée par la Première nation Splatsin représente un excellent exemple de la façon dont la Subvention canadienne pour l'emploi Canada-Colombie-Britannique aide les travailleurs de la région à acquérir les compétences et à suivre la formation dont ils ont besoin pour pourvoir ces postes. »
- Greg Kyllo, secrétaire parlementaire responsable du plan d'emploi de la Colombie-Britannique et député provincial de Shuswap

 « La formation en vue de décrocher un emploi est essentielle à la santé et au bien-être des familles et des enfants de Splatsin. »
- Chef Wayne Christian

Liens connexes

Subvention canadienne pour l'emploi
Subvention canadienne pour l'emploi (Colombie-Britannique) [en anglais seulement]

Suivez-nous sur Twitter


Document d'information


Entente Canada-Colombie-Britannique sur le Fonds canadien pour l'emploi

Depuis le 1er avril 2014, les ententes sur le marché du travail sont devenues les nouvelles ententes sur le Fonds canadien pour l'emploi afin de favoriser une plus grande participation des employeurs à la formation. À l'échelle nationale, le gouvernement du Canada continuera de consentir 500 millions de dollars par année aux administrations provinciales et territoriales pour qu'elles puissent investir dans la formation axée sur les compétences par le biais du Fonds canadien pour l'emploi, qui comprend la Subvention canadienne pour l'emploi.

La Colombie-Britannique recevra environ 65 millions de dollars par année pour une période de 6 ans (de 2014-2015 à 2019-2020), soit ce qui lui revient des 500 millions de dollars en fonction du nombre d'habitants.

Les provinces et les territoires ont toute latitude en ce qui concerne la provenance des fonds de la Subvention canadienne pour l'emploi. Ces fonds peuvent provenir d'allocations au titre du Fonds canadien pour l'emploi, des ententes sur le développement du marché du travail ou de leurs propres sources provinciales ou territoriales.

Subvention canadienne pour l'emploi

Le programme Subvention canadienne pour l'emploi aide les Canadiens à obtenir la formation dont ils ont besoin pour occuper les emplois disponibles, et il confie aux employeurs les décisions relatives à la formation axée sur les compétences. La subvention, qui sert à couvrir les coûts de formation (droits de scolarité et coût du matériel de formation), s'élève jusqu'à 15 000 $ par personne; ce montant comprend un maximum de 10 000 $ en contributions gouvernementales. Les employeurs sont tenus de verser une contribution équivalant au tiers du coût total de la formation. D'ici 2017-2018, un total d'environ 300 millions de dollars par année sera investi à l'échelle nationale dans la Subvention canadienne pour l'emploi.

La Subvention canadienne pour l'emploi cible la formation de courte durée donnée par des organismes de formation indépendants admissibles, par exemple des collèges communautaires, des collèges d'enseignement professionnel, des centres de formation syndicaux et des formateurs privés. La formation pourra être donnée en classe, en milieu de travail ou en ligne.

Toutes les entreprises du secteur privé et les entreprises sans but lucratif qui ont un plan de formation visant à permettre à des Canadiens d'occuper un nouvel emploi ou un meilleur emploi peuvent présenter une demande au titre de la Subvention canadienne pour l'emploi.

La Subvention canadienne pour l'emploi est suffisamment souple pour répondre aux besoins des entreprises de toutes les tailles dans tous les secteurs et toutes les régions. Les petites entreprises peuvent bénéficier de modalités souples, telles que la possibilité d'inclure les salaires dans le calcul des contributions de l'employeur. Cela contribuera à faire en sorte que toutes les entreprises, peu importe leur taille, puissent participer pleinement à la Subvention canadienne pour l'emploi.

La Subvention canadienne pour l'emploi bénéficie d'un solide appui de la part des employeurs et d'autres intervenants, y compris les suivants :

  • Département des métiers de la construction, FAT-COI;
  • Association nationale des collèges de carrière;
  • Fédération canadienne de l'entreprise indépendante;
  • Manufacturiers et Exportateurs du Canada;
  • Association canadienne de la construction;
  • Association canadienne de la technologie de l'information;
  • Bureau canadien du soudage;
  • Ingénieurs Canada;
  • Progressive Contractors Association of Canada;
  • Christian Labour Association of Canada;
  • Association canadienne des constructeurs d'habitations;
  • Association des armateurs canadiens;
  • Association canadienne de l'électricité;
  • Institut canadien de plomberie et de chauffage;
  • Merit Canada;
  • Polytechnique Canada;
  • Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs;
  • Association canadienne de l'industrie de la chimie; et
  • Association des industries aérospatiales du Canada.

 

SOURCE Emploi et Développement social Canada

Renseignements : Bureau des relations avec les médias, Emploi et Développement social Canada, 819-994-5559, media@hrsdc-rhdcc.gc.ca ; Relations avec les médias, Ministère de l'Emploi, du Tourisme et de la Formation professionnelle et ministère responsable du Travail (Colombie-Britannique), 250-387-2799


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.