La SSJBM intervient contre l'anglicisation de l'Institut de réadaptation de
Montréal

MONTRÉAL, le 14 juin /CNW Telbec/ - La Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Montréal a appris que l'Institut de réadaptation a fait une demande à l'Office québécois de la langue française (OQLF) pour obtenir le statut d'établissement anglophone en vertu de l'article 29,1 de la Loi 101. Cette demande fait suite à sa fusion en 2008 avec l'Hôpital de réadaptation Lindsay, créant ainsi le nouvel Institut de réadaptation Gingras-Lindsay-de-Montréal (IRGLM).

Déjà depuis la fusion, des employés ont fait parvenir des plaintes à l'OQLF quant à l'anglicisation des communications internes de l'IRGLM. La SSJB a questionné par écrit le conseil d'administration de l'Institut pour sa réunion qui aura lieu ce soir à 17 h. Selon l'Institut de réadaptation, l'OQLF aurait permis que la partie Lindsay du nouvel hôpital fusionné maintienne ses pratiques linguistiques. Mais selon certains employés, l'administration a commencé à bilinguiser ses communications internes de ce qui constituait l'Institut de réadaptation de Montréal.

La SSJB demande à l'OQLF et au gouvernement de rejeter cette demande d'anglicisation et de s'assurer que soit maintenu le caractère francophone de l'IRM, qui est un joyau du système de santé québécois et le seul Institut de réadaptation d'envergure internationale affilié à une Université francophone en Amérique.

"Cette situation est inacceptable. Alors qu'on devrait plutôt remettre en question le statut anglophone de la partie Lindsay, qui selon plusieurs ne sert plus une majorité d'anglophones, voilà qu'on cherche à angliciser l'ensemble de l'établissement." déplore Mario Beaulieu, président de la SSJB. "C'est le monde à l'envers!"

La SSJB est très préoccupée par cette situation, car l'OQLF aurait demandé à l'institution elle-même de collecter les données sur la langue des usagers. Or, il semble que les questionnaires utilisés définissent comme anglophones, non seulement les citoyens de langue maternelle anglaise, mais aussi les allophones ou les nouveaux arrivants qui utilisent davantage l'anglais comme langue d'usage public.

En vertu de la Loi 101, le statut anglophone devrait être attribué à des institutions qui fournissent leurs services à des personnes en majorité de langue anglaise. Tout comme les organismes francophones, ils doivent donner leur service dans les deux langues. Mais la reconnaissance selon l'article 29,1 leur permet en plus d'avoir l'anglais comme langue de travail et de communication interne. Les organismes ayant le statut anglophone peuvent également utiliser l'anglais dans leur dénomination, dans l'affichage, dans leurs communications entre eux, ou encore engager du personnel unilingue anglais.

La SSJB fait observer que ce genre de manœuvre est typique de la stratégie d'occupation des C. A. d'établissements de santé annoncée et mise en œuvre par le Quebec Community Groups Network¸ un puissant lobby anglophone recevant plus de 4 millions de dollars d'argent public annuellement, pour combattre la Loi 101 et augmenter la présence de l'anglais au Québec.

Selon l'article 25 de la Loi 101 originale, ce statut devait constituer une mesure temporaire pour cinq années. Mais, à la fin de 1983, cet article a été abrogé avant son application, transformant en privilège permanent ce que Camille Laurin concevait comme une mesure de transition. Depuis la Loi 86 de Claude Ryan, l'OQLF a perdu le pouvoir de révoquer le statut anglophone, sauf si les organismes en font la demande.

SOURCE Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal

Renseignements : Renseignements: Jacinthe Béliveau, service des communications SSJB, 514-839-4140, 514-843-8851

Profil de l'entreprise

Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.