La SOGC fournit des conseils aux professionnels de la santé au sujet du counseling à offrir aux patientes relativement au dépistage prénatal

OTTAWA, le 20 juin 2012 /CNW/ - Le numéro de mai du Journal d'obstétrique et gynécologie du Canada présente un nouveau guide visant à aider les médecins, les infirmières et les sages-femmes à conseiller leurs patientes en ce qui concerne le dépistage génétique prénatal.

L'une des plus importantes sources de stress pour les futurs parents est leur inquiétude quant à la santé de leur bébé. Même si le dépistage prénatal aide à donner aux parents une idée de l'état du fœtus porté par la mère, les attentes doivent être gérées avec soin. Le document intitulé « Facteurs liés au counseling à prendre en considération dans le cadre du dépistage génétique prénatal » est conçu pour faciliter cette importante discussion entre les fournisseurs de soins et leurs patientes.

Toutes les femmes enceintes peuvent avoir un bébé présentant une anomalie chromosomique (nombre trop élevé ou trop faible de chromosomes, ou chromosomes défectueux) ou une anomalie du tube neural (problème touchant le développement du cerveau ou de la colonne vertébrale).

Bien que le dépistage prénatal ne puisse pas détecter s'il y a présence d'un nombre insuffisant de chromosomes ou de chromosomes défectueux, on peut pratiquer certains tests afin d'évaluer le risque que le bébé présente un nombre trop élevé de chromosomes  (trisomie) 18 ou 21. C'est ce à quoi on fait référence lorsque l'on parle de dépistage génétique prénatal. Le processus de dépistage consiste essentiellement en la collecte de données par échographie et échantillonage du sang d'une femme pour vérifier s'il y a présence de certains troubles. Ces tests visent à identifier les femmes qui présentent un risque accru d'avoir un enfant présentant une anomalie.

« On ne devrait pas attribuer une valeur diagnostique aux résultats des tests prénatals. Ils servent uniquement à donner aux parents une idée de la probabilité que leur bébé soit possiblement atteint d'un trouble quelconque », explique le Dr Lynn Murphy-Kaulbeck, qui compte parmi les principaux auteurs de la nouvelle opinion de comité, et qui est membre du comité de génétique de la SOGC.

Comme le dépistage prénatal est volontaire, il est crucial que les professionnels de la santé s'assurent que leurs patientes comprennent les différents types de tests prénatals qui existent, lesquels sont disponibles dans leur communauté, en quoi consiste l'intervention, comment les résultats « positifs » et « négatifs » doivent être interprétés, et comment ces résultats peuvent être utilisés pour faciliter la prise de décisions en ce qui a trait à la prise en charge de la grossesse.

Avant d'entreprendre un dépistage prénatal, les futurs parents doivent soigneusement évaluer l'utilisation qu'ils comptent faire des résultats obtenus dans le cadre du dépistage. Vont-ils influencer leur décision quant à la poursuite de la grossesse? Est-ce qu'ils pourraient aider les parents à planifier la naissance d'un bébé nécessitant des soins particuliers? Est-ce qu'ils réduiraient ou augmenteraient le stress ressenti par la mère durant la grossesse? Seules les réponses à ces questions permettent de déterminer si les couples devraient aller de l'avant avec le dépistage génétique prénatal.

Le Dr Murphy-Kaulbeck a ajouté que « les futurs parents doivent être réalistes en ce qui concerne les renseignements qu'il est possible d'obtenir à l'aide du dépistage prénatal. Ils doivent aussi faire connaître clairement leurs intentions quant à l'utilisation de l'information obtenue. En tant que professionnels de la santé, notre rôle consiste à fournir aux patientes les conseils et le soutien dont elles ont besoin pour prendre des décisions éclairées tout au long de leur grossesse. »

SOURCE Société des obstétriciens et gynécologues du Canada

Renseignements :

Relations avec les médias :

Natalie Wright
Société des obstétriciens et gynécologues du Canada
Communications et éducation publique
Tél. : (613) 730-4192 ou sans frais : 1-800-561-2416, poste 366
Cellulaire : (613) 240-0169
Courriel : nwright@sogc.com Site Web : www.sogc.org

La directive clinique est disponible sur la page d'accueil de la SOGC dans la section des directives clinique. 

Profil de l'entreprise

Société des obstétriciens et gynécologues du Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.