La Société Financière Manuvie dévoile ses résultats du premier trimestre

en dollars canadiens, sauf indication contraire

TSX/NYSE/PSE : MFC SEHK : 945

    
    -   Bénéfice net de plus de 1,1 milliard de dollars
    -   Fonds propres solides - MMPRCE de Manufacturers de 250 % à la fin du
        trimestre
    -   Importante croissance des activités à rendement élevé - Accent
        continu sur les produits et services à marge élevée
    -   La progression importante des souscriptions par rapport au trimestre
        correspondant de l'exercice précédent, jumelée à une modification du
        portefeuille de produits pour inclure davantage de produits à marge
        plus élevée, a entraîné une forte augmentation de la valeur
        intrinsèque des nouvelles affaires
    -   Les souscriptions d'assurance en Asie ont affiché une hausse de 35 %,
        les souscriptions de fonds communs de placement aux États-Unis et au
        Canada ont augmenté respectivement de 105 % et de 267 %
    -   Poursuite de l'amélioration du profil de risque lié aux actions au
        moyen d'une couverture plus étendue des garanties au titre des
        produits à capital variable
    -   Situation de crédit solide compte tenu des conditions du marché
    

TORONTO, le 6 mai /CNW/ - La Société Financière Manuvie ("SFM") a annoncé aujourd'hui un bénéfice net attribué aux actionnaires de 1 140 millions de dollars pour le premier trimestre terminé le 31 mars 2010, soit un bénéfice dilué par action de 0,64 $ et un rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires(1) de 16,8 %. Au premier trimestre de 2009, la SFM avait présenté une perte nette de 1 068 millions de dollars, ou 0,67 $ l'action.

Dans son rapport annuel de 2009, la Société avait estimé, dans une déclaration prospective, que le bénéfice d'exploitation rajusté(2) se situerait entre 700 millions de dollars et 800 millions de dollars par trimestre en 2010. Selon la définition donnée, le bénéfice d'exploitation rajusté du premier trimestre se chiffre à 742 millions de dollars.

Donald A. Guloien, chef de la direction, a déclaré : "Les résultats du trimestre sont très satisfaisants. Nous avons réussi à faire progresser les souscriptions dans nos secteurs d'activité visés et à gérer nos dépenses de manière efficace, nos fonds propres sont demeurés solides, nous avons atténué les risques et nous avons réalisé un bénéfice et un rendement des capitaux propres solides pour nos actionnaires. Nous avons demandé à nos dirigeants et à nos employés de générer une valeur durable à long terme, et ils ont répondu à l'appel. Nous sommes très satisfaits de ces excellents résultats qui témoignent de la vigueur des économies canadienne et asiatique et de la reprise économique aux États-Unis ainsi que des résultats des placements solides compte tenu des conditions de marché en général. Manuvie est bien positionnée pour tirer profit des occasions de croissance interne et stratégique qui se présenteront."

    
    -------------------------
    (1) Le rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions
        ordinaires est une mesure non conforme aux PCGR. Voir la section
        "Rendement et mesures non conformes aux PCGR" ci-après.
    (2) Le bénéfice d'exploitation rajusté est une mesure non conforme aux
        PCGR. Voir la section "Rendement et mesures non conformes aux PCGR"
        ci-après.
    

RÉSULTATS FINANCIERS

Michael W. Bell, chef des finances, a déclaré : "Les résultats du premier trimestre comprennent à la fois une croissance solide du chiffre d'affaires et du bénéfice net. La hausse du niveau de confiance et la croissance économique au sein de nos principaux marchés ont contribué aux fortes souscriptions de nos produits d'assurance et de gestion de patrimoine à rendement plus élevé. Notre bénéfice a tiré parti des marchés des actions à la hausse et d'activités d'investissement dans des produits à revenu fixe intéressantes de même que d'un bénéfice sous-jacent solide. Bien que les couvertures ajoutées à nos contrats de rente à capital variable en vigueur aient réduit le bénéfice d'exploitation rajusté, elles ont atténué encore davantage notre exposition au rendement des actions. Notre capital demeure solide, et notre vigueur financière constitue toujours le fondement de notre marque renommée."

Le bénéfice du premier trimestre de 2010 reflète les gains liés à la hausse des marchés des actions, l'incidence positive des activités d'investissement dans des produits à revenu fixe sur l'évaluation des provisions mathématiques ainsi que d'autres éléments liés aux investissements. Ces résultats ont été en partie contrebalancés par une charge fiscale antérieurement présentée relative aux placements dans des baux adossés, des résultats techniques défavorables des titulaires de contrats, le poids accru des affaires nouvelles et l'incidence d'un dollar canadien plus vigoureux.

Des gains de 328 millions de dollars ont été affichés par nos activités liées aux garanties des rentes à capital variable en raison du rendement positif global des marchés des actions et du rendement de notre programme de couverture des garanties liées aux rentes à capital variable. En outre, des gains de 23 millions de dollars ont découlé de l'incidence de l'amélioration des marchés des actions sur les honoraires capitalisés liés aux contrats d'assurance vie universelle et sur les actions servant de soutien aux provisions mathématiques.

Les activités d'investissement dans des produits à revenu fixe ont eu une incidence positive sur l'évaluation des provisions mathématiques et ont été à la source des gains nets additionnels liés aux investissements de 227 millions de dollars comptabilisés au cours du trimestre. La légère variation des taux d'intérêt au cours du trimestre n'a pas eu d'effet important sur l'évaluation de nos provisions mathématiques ni sur notre bénéfice net.

Le portefeuille de titres à rendement fixe de la Société a continué de faire très bonne figure malgré la conjoncture générale. Les pertes nettes sur créances n'ont été que de 17 millions de dollars, alors que les charges actuarielles liées aux déclassements de créances se sont établies à 15 millions de dollars. Ces montants n'ont été que légèrement supérieurs aux pertes sur créances prévues implicites dans l'évaluation des provisions mathématiques.

Les résultats techniques des titulaires de contrats, principalement ceux liés à la morbidité dans le cas de l'assurance soins de longue durée de John Hancock et aux déchéances du secteur de l'assurance vie de John Hancock, ont été défavorables par rapport aux prévisions et ont contribué à une baisse de 31 millions de dollars du bénéfice.

Au cours du trimestre, la Société a amélioré son profil de risque lié aux actions en procédant à la couverture opportuniste d'une valeur additionnelle de 15,2 milliards de dollars de garanties au titre des rentes à capital variable en vigueur, portant le pourcentage de la valeur des garanties couvertes ou réassurées à environ 51 % au 31 mars 2010, en regard de 35 % au 31 décembre 2009 et de 23 % au 31 mars 2009. En raison des activités de couverture et de la progression des marchés des actions au cours du trimestre, le montant net à risque lié aux rentes à capital variable non couvert et non réassuré s'est établi à 8,1 milliards de dollars au 31 mars 2010, en baisse par rapport à 11,6 milliards de dollars au 31 décembre 2009 et à 28,3 milliards de dollars au 31 mars 2009.

La Compagnie d'Assurance-Vie Manufacturers a déclaré un ratio du MMPRCE de 250 % au 31 mars 2010, en hausse par rapport au ratio de 240 % du trimestre précédent, en raison de l'augmentation des bénéfices non répartis et de la progression des marchés des actions. La sensibilité du capital de la Société aux baisses des marchés a continué de reculer en raison de la réduction du montant net à risque lié aux garanties des rentes à capital variable.

CROISSANCE DES SOUSCRIPTIONS ET DES AFFAIRES

Selon Michael W. Bell, "les souscriptions de produits d'assurance ont affiché une augmentation globale de 20 %, la croissance la plus marquée émanant de Hong Kong, du Japon, de Taïwan et de la Chine. Les souscriptions de produits de gestion du patrimoine, à l'exclusion des rentes à capital variable, ont augmenté de 21 % pour l'ensemble de la Société, les souscriptions de produits de fonds communs de placement et de prestations de retraite ayant été particulièrement vigoureuses au Canada et aux États-Unis. Les souscriptions de rentes à capital variable ont été conformes à nos efforts de rééquilibrage du portefeuille de produits et de réduction de l'exposition au rendement des actions. Grâce à nos marques reconnues et à nos solides réseaux de distribution, nous sommes bien positionnés pour poursuivre notre croissance."

En regard du premier trimestre de 2009, en devises constantes, le total des souscriptions d'assurance a augmenté de 20 %. L'amélioration de la conjoncture économique dans les marchés géographiques a propulsé la croissance des souscriptions dans toutes les divisions, l'Asie en tête, avec une progression de 35 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, en devises constantes(3). La valeur intrinsèque des nouvelles affaires(4) du secteur de l'assurance a augmenté d'environ 21 % par rapport au premier trimestre de 2009. L'augmentation a découlé de la hausse des souscriptions de même que des mesures prises en vue d'améliorer les marges des produits.

Par rapport au premier trimestre de 2009, en devises constantes, le total des souscriptions de rentes à capital variable a augmenté de 21 %. Les souscriptions de rentes individuelles à capital variable et de régimes d'épargne collectifs ont progressé de 51 % du fait de la vigueur des marchés des actions et de nos efforts en matière de marketing et de distribution. Cette croissance a été en partie contrebalancée par un recul de la demande pour des produits à revenu fixe aux États-Unis et au Canada. La valeur intrinsèque des nouvelles affaires du secteur de la gestion de patrimoine, à l'exclusion des rentes à capital variable, a augmenté d'environ 17 % par rapport au premier trimestre de 2009, conformément à l'augmentation globale des souscriptions.

En raison de l'adoption de mesures permanentes de gestion des risques par la Société, les souscriptions de rentes à capital variable ont chuté de 39 % au premier trimestre en regard de la période correspondante de l'exercice précédent, en devises constantes. Le recul des souscriptions aux États-Unis et au Canada a été en partie contrebalancé par une augmentation au Japon, où les souscriptions ont augmenté en prévision des changements fiscaux du 1er avril 2010. La valeur intrinsèque des nouvelles affaires du secteur des rentes à capital variable a augmenté d'environ 37 % par rapport au premier trimestre de 2009. La hausse est attribuable à la modification des produits et aux taux d'intérêt à long terme plus élevés réalisés dans le cadre du programme de couverture.

Les primes et dépôts dans notre secteur de l'assurance ont atteint 5,2 milliards de dollars pour le premier trimestre de 2010, ce qui représente une augmentation de 7 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, en devises constantes, reflétant la croissance des contrats en vigueur.

Les primes et dépôts dans notre secteur de gestion de patrimoine, à l'exclusion des rentes à capital variable, se sont établis à 9,8 milliards de dollars pour le premier trimestre de 2010, représentant une hausse de 13 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, en devises constantes. La vigueur des marchés des actions a contribué à la croissance des dépôts dans les fonds communs de placement et les régimes d'épargne collectifs, en partie contrebalancée par la baisse des souscriptions de produits à revenu fixe aux États-Unis et au Canada.

Les primes et dépôts des contrats de rente à capital variable se sont élevés à 2,2 milliards de dollars pour le premier trimestre de 2010, une baisse de 40 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, en devises constantes, par suite du recul des souscriptions découlant des mesures continues de gestion du risque.

Le total des fonds gérés s'est établi à 446 milliards de dollars au 31 mars 2010, soit une progression de 7 milliards de dollars par rapport au 31 décembre 2009. Au cours du trimestre, les flux de trésorerie nets positifs provenant des titulaires de contrats de 5 milliards de dollars, les revenus de placement de 11 milliards de dollars et les acquisitions de 2 milliards de dollars ont plus que contrebalancé l'incidence défavorable de la variation des taux de change et les charges de 11 milliards de dollars. Au 31 mars 2010, le total des fonds gérés comprenait un montant de 115 milliards de dollars d'actifs gérés par Gestion des placements mondiaux MFC ("Placements mondiaux MFC") pour des parties externes.

    
    ---------------------
    (3) Les devises constantes sont une mesure non conforme aux PCGR. Voir la
        section "Rendement et mesures non conformes aux PCGR" ci-après.
    (4) La valeur intrinsèque des nouvelles affaires est une mesure non
        conforme aux PCGR. Voir la section "Rendement et mesures non
        conformes aux PCGR" ci-après.
    

POINTS SAILLANTS DE L'EXPLOITATION

Assurance

    
    -   Les souscriptions d'assurance ont progressé de 20 % par rapport à la
        période correspondante de l'exercice précédent, en devises
        constantes, l'Asie ayant affiché la croissance la plus importante.
        L'amélioration de la conjoncture économique au sein des marchés
        géographiques a propulsé la croissance des souscriptions dans toutes
        nos divisions.

    -   Aux États-Unis, les souscriptions d'assurance ont affiché une hausse
        de 17 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice
        précédent, exprimées en dollars américains. Le secteur de l'assurance
        vie de John Hancock a connu une augmentation de 6 % par rapport à la
        période correspondante de l'exercice précédent, qui refléte la
        reprise graduelle de l'économie, mais a été freinée par les mesures
        prises en vue de hausser les marges. Les souscriptions du secteur de
        l'assurance soins de longue durée ont augmenté de 50 % grâce à la
        hausse des souscriptions au régime d'assurance soins de longue durée
        fédéral, pour lequel John Hancock est maintenant devenu le seul
        assureur, jumelée à la progression des souscriptions individuelles,
        découlant en partie du virage vers la qualité des consommateurs.

    -   Au Canada, les souscriptions d'assurance ont augmenté de 9 % par
        rapport aux niveaux de 2009, toutes les activités ayant affiché une
        croissance. La hausse de la confiance des consommateurs a entraîné
        une progression de 7 % des souscriptions d'assurance individuelles,
        qui reflète la forte croissance des produits d'assurance vie
        permanente et le retour vers le marché des régimes de grande taille.
        Le secteur de l'assurance collective a connu un bon début d'exercice,
        affichant de solides résultats dans le secteur des régimes de grande
        taille, en hausse de 13 % par rapport à la période correspondante de
        l'exercice précédent.

    -   En Asie, les souscriptions d'assurance du premier trimestre,
        exprimées en devises constantes, se sont améliorées de 35 % par
        rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, sous
        l'impulsion des augmentations dans le secteur de l'assurance
        individuelle à Hong Kong et des souscriptions au Japon, en hausse
        respectivement de 69 % et de 37 %. À Hong Kong, la croissance des
        souscriptions a découlé de la combinaison du lancement d'un nouveau
        produit, du nombre accru d'agents et de l'amélioration de la
        productivité des agents. Au Japon, les souscriptions de produits
        d'assurance temporaire à capital croissant ont doublé par rapport au
        trimestre correspondant de l'exercice précédent, les produits
        collectifs d'assurance vie et maladie ont continué sur
        leur forte lancée, et un nouveau produit d'assurance vie entière a
        été lancé au cours du trimestre. Les souscriptions d'assurance
        combinées de la Chine et de Taïwan ont progressé de 45 % par rapport
        au trimestre correspondant de l'exercice précédent, exprimées en
        devises constantes. À Taïwan, les souscriptions ont plus que doublé
        par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, avec
        d'importantes souscriptions d'assurance vie entière, alors qu'en
        Chine, la croissance a été poussée par une augmentation du nombre de
        nos agents de même que par le lancement d'un nouveau produit en mars.
        Au cours du trimestre, de nouveaux produits ont aussi été lancés à
        Hong Kong, à Singapour, aux Philippines et en Indonésie.
        Manulife-Sinochem a reçu deux nouveaux permis au cours du trimestre,
        ainsi qu'un autre en avril, et possède maintenant des permis dans
        42 villes chinoises dont la population s'élève à plus de
        300 millions d'habitants.
    

Gestion de patrimoine, à l'exclusion des rentes à capital variable

    
    -   Au premier trimestre de 2010, les souscriptions en gestion de
        patrimoine, à l'exclusion des rentes à capital variable, ont augmenté
        de 21 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice
        précédent, en devises constantes. Les souscriptions de rentes
        individuelles à capital variable et de régimes d'épargne collectifs
        ont progressé de 51 % par suite de la vigueur accrue des marchés des
        actions et de nos efforts en matière de marketing et de distribution.
        Ces résultats ont été en partie contrebalancés par un recul de la
        demande de produits à revenu fixe.

    -   Aux États-Unis, les souscriptions en gestion de patrimoine du premier
        trimestre, à l'exclusion des rentes à capital variable, ont progressé
        de 53 %, en dollars américains. L'ensemble de la hausse, ayant plus
        que contrebalancé le recul de 45 % des produits à revenu fixe, a
        découlé de la croissance des secteurs des fonds communs de placement
        et des régimes de retraite de John Hancock qui ont progressé
        respectivement de 105 % et de 66 % par rapport à l'exercice précédent.
        L'importante hausse de ces secteurs d'activité est attribuable à la
        reprise des marchés des actions, au rendement concurrentiel des fonds
        reposant sur une vaste gamme de fonds et aux réseaux de distribution
        solides bâtis au cours des dernières années. Les solides résultats
        des secteurs des fonds communs de placement et des régimes de
        retraite ont aussi entraîné l'augmentation des souscriptions nettes,
        en hausse de 1,2 milliard de dollars américains en regard du
        trimestre correspondant de l'exercice précédent. Le premier trimestre
        constitue le quatrième trimestre consécutif affichant des
        souscriptions nettes positives et en hausse dans le secteur des fonds
        communs de placement, et les importantes souscriptions jusqu'à la fin
        du mois de mars ont entraîné l'amélioration de notre part de marché
        et de notre classement.

    -   Au Canada, les souscriptions en gestion de patrimoine du premier
        trimestre, à l'exclusion des rentes à capital variable, ont progressé
        de 1 % par rapport à celles du trimestre correspondant de l'exercice
        précédent. Fonds communs Manuvie a connu un de ses meilleurs
        trimestres de la décennie, une stratégie d'affaires ciblée, jumelée à
        une hausse de la confiance des consommateurs et à l'amélioration des
        marchés des actions, a fait presque quadrupler les souscriptions
        brutes. Les souscriptions du secteur Solutions Épargne et retraite
        collectives ont augmenté de 10 %, en partie grâce aux relations
        bâties par le secteur de l'assurance collective avec les clients. Les
        souscriptions de produits à revenu fixe ont reculé de 38 % par
        rapport aux niveaux records enregistrés en 2009, et le volume des
        prêts de la Banque Manuvie a diminué de 10 %, reflétant la baisse des
        marchés de l'immobilier et les pressions exercées par la concurrence.
        Au cours du trimestre, Manuvie a continué d'élargir son réseau de
        distribution en Amérique du Nord grâce à Edward Jones, en
        officialisant une association permettant aux conseillers d'Edward
        Jones d'intégrer les solutions novatrices de Manuvie en matière de
        gestion de la dette et de services bancaires dans les plans
        financiers de leurs clients.

    -   En Asie, les souscriptions globales en gestion de patrimoine du
        premier trimestre, à l'exclusion des rentes à capital variable, ont
        affiché un recul de 51 % par rapport au trimestre correspondant de
        l'exercice précédent, en devises constantes. Au premier trimestre de
        2009, les souscriptions comprenaient une cotisation non récurrente
        complémentaire jusqu'à concurrence du montant maximal permis aux
        régimes de retraite par le gouvernement de Hong Kong, et
        d'importantes souscriptions à des fonds communs de placement du
        marché monétaire à Taïwan. Pendant le trimestre, de nouveaux produits
        de gestion de patrimoine ont été lancés au Japon, en Malaisie et à
        Taïwan.

    -   Au cours du trimestre, Manuvie a conclu son acquisition de la
        participation de 49 % de Fortis Bank SA/NV dans ABN AMRO TEDA Fund
        Management Co. Ltd. La société combinée est maintenant appelée
        Manulife TEDA Fund Management Company Limited ("Manulife TEDA"). En
        comptant la conclusion de cette opération, la SFM a des activités de
        gestion de placements spécialisées dans neuf emplacements et bureaux
        en Asie, pour un total de 16 pays et territoires partout dans le
        monde. Au 31 mars 2010, les actifs gérés en Asie s'établissaient à
        58 milliards de dollars américains.

    -   Gestion des placements mondiaux MFC ("Placements mondiaux MFC") a
        clôturé le premier trimestre avec des actifs gérés pour des parties
        externes de 115,0 milliards de dollars, soit une hausse de
        5,1 milliards de dollars en regard de la fin du quatrième trimestre
        de 2009. Les actifs gérés ont augmenté grâce à l'inclusion d'une
        tranche de 49 % des fonds de Manulife TEDA et à des souscriptions
        nettes et un rendement du marché positifs, en partie contrebalancés
        par l'incidence du raffermissement du dollar canadien.
    

Gestion de patrimoine - rentes à capital variable

    
    -   La baisse des souscriptions de rentes à capital variable reflète une
        fois de plus les mesures continues de la Société visant à équilibrer
        son profil de risque dans tous les emplacements géographiques. Les
        souscriptions de rentes à capital variable du premier trimestre,
        exprimées en devises constantes, ont reculé de 39 % par rapport au
        trimestre correspondant de l'exercice précédent. Le recul des
        souscriptions aux États-Unis et au Canada a été en partie
        contrebalancé par une augmentation au Japon, où les souscriptions ont
        augmenté en prévision des changements fiscaux du 1er avril 2010.

    -   Dans un contexte de marchés des actions et de taux d'intérêt
        favorables, la Société a procédé à la couverture opportuniste de
        contrats de rente à capital variable additionnels pour une valeur
        garantie totalisant 15,2 milliards de dollars (4,2 milliards de
        dollars au Canada et 11,0 milliards de dollars aux États-Unis),
        portant le pourcentage de la valeur des garanties couvertes ou
        réassurées à environ 51 % au 31 mars 2010. La quasi-totalité des
        nouveaux contrats de rente à capital variable souscrits aux
        États-Unis, au Canada et au Japon continuent de faire l'objet d'une
        couverture.
    

Services généraux

    
    -   Au cours du trimestre, le conseil d'administration de Manuvie a
        annoncé la constitution de comités distincts de vérification et de
        gestion du risque. En réponse à la hausse de la volatilité sur les
        marchés des capitaux depuis septembre 2008 et à l'évolution de
        l'environnement en matière de risque, le conseil d'administration a
        intensifié l'accent mis sur la supervision des risques, et a
        l'intention de continuer de le faire.

    -   Dans un communiqué distinct, la Société a également annoncé
        aujourd'hui que le conseil d'administration a approuvé un dividende
        trimestriel de 0,13 $ par action ordinaire de la Société, payable au
        plus tôt le 21 juin 2010 aux actionnaires inscrits à la clôture des
        marchés le 18 mai 2010.
    

Changements à la haute direction

    
    -   La Société Financière Manuvie (SFM) a annoncé aujourd'hui que son
        chef de l'exploitation, John D. DesPrez III, quitte ses fonctions.
        M. DesPrez compte 19 ans de service à Manuvie/John Hancock. Il a
        occupé de nombreux postes de direction dans notre Société et nous lui
        sommes reconnaissants de l'aide précieuse qu'il a fournie au chef de
        la direction au cours de la première année en poste de ce dernier. Le
        poste de chef de l'exploitation sera éliminé et tous les chefs des
        divisions relèveront directement du président et chef de la
        direction.

    -   Après avoir passé sept ans au poste de vice-président directeur et
        actuaire en chef, Simon Curtis a décidé de franchir un pas de plus à
        Manuvie en acceptant de diriger le secteur Expansion des affaires à
        titre de vice-président directeur. Ce changement prendra effet après
        la publication du rapport sur les résultats du deuxième trimestre et
        la réunion du conseil d'administration le 5 août 2010. M. Curtis
        possède une solide expérience des regroupements d'entreprises en
        raison de son travail dans le secteur Expansion de l'entreprise; il a
        notamment joué un rôle important dans la fusion avec John Hancock et
        l'acquisition du portefeuille d'activités au Japon. Dans le cadre de
        ses nouvelles fonctions, M. Curtis sera responsable des acquisitions,
        des recherches sur le secteur d'activité et de la stratégie de
        l'entreprise. Il relèvera de J-P Bisnaire, vice-président directeur
        principal, Expansion des affaires et chef du contentieux.

    -   À compter du 6 août 2010, Cindy Forbes (FSA, FCIA) prendra la relève
        de M. Curtis et commencera à exercer les fonctions de vice-présidente
        directrice et actuaire en chef. Mme Forbes reviendra au Canada après
        une affectation de six ans en Asie au service de Manuvie. Mme Forbes
        est actuellement chef des finances de la Division Asie de Manuvie, et
        elle a auparavant occupé ce même poste pour la Société au Japon.
        Avant d'être affectée en Asie, elle avait été chef des finances de la
        Division de réassurance et avait travaillé à la Division des
        placements et dans le secteur des régimes de retraite aux États-Unis.
        Mme Forbes et M. Curtis collaboreront étroitement durant la période
        de transition. Le nom du successeur de Mme Forbes à son poste actuel
        sera annoncé plus tard. Elle relèvera de Michael Bell, vice-président
        directeur principal et chef des finances.

    -   Diane Bean, vice-présidente directrice, Affaires générales et
        Ressources humaines, prendra sa retraite après 35 années de succès à
        Manuvie aux Services généraux et dans les unités d'exploitation. Mme
        Bean aura pour remplaçante Stephani Kingsmill au poste de
        vice-présidente directrice, Ressources humaines. Mme Kingsmill est
        actuellement vice-présidente principale et directrice générale,
        Immobilier, et dirige à ce titre l'équipe responsable du portefeuille
        immobilier de Manuvie, évalué à 6 milliards de dollars. Mmes Bean et
        Kingsmill ont toutes deux figuré sur la liste des 100 femmes les plus
        influentes du Canada. Kevin Adolphe, chef de l'exploitation de la
        Division des placements, prendra en charge l'immobilier. Il est nommé
        vice-président directeur et continuera de relever de Warren Thomson,
        vice-président directeur principal et chef des placements de la
        Société Financière Manuvie.
    

Prix et distinctions

    
    -   Au Canada, Fonds communs de Manuvie a été reconnue pour son
        excellence au sein du secteur des placements, remportant cinq prix
        Lipper. Les fonds gagnants sont le Fonds à revenu mensuel élevé
        Manuvie, le Fonds à revenu stratégique Manuvie, le Fonds
        d'obligations canadiennes Plus Manuvie, le Fonds universel immobilier
        AIC et le Portefeuille Leader de valeur à revenu équilibré.

    -   John Hancock Funds a remporté trois prix dans le cadre du concours de
        publicité Internet 2010 de la Web Marketing Association, dans les
        catégories suivantes : meilleure application interactive de services
        financiers, pour la calculatrice de conversion de compte de retraite
        individuel de Roth; meilleure vidéo en ligne sur les services
        financiers, pour la publicité Internet Volatility; et meilleur
        message courriel financier, pour l'outil Portfolio Insight. En outre,
        John Hancock Funds a grimpé de 23 positions pour s'emparer du
        huitième rang du classement des 61 meilleures familles de fonds de
        2009 établi par Barron's.

    -   En Chine, Manulife-Sinochem a été classée, par un important journal,
        comme une des coentreprises d'assurance vie étrangère de Chine les
        plus concurrentielles pour une deuxième année et a remporté le prix
        "Excellent Organization" du State Council National Economic Census
        Commission, et est ainsi devenue la seule coentreprise d'assurance
        étrangère à remporter ce prestigieux prix cette année. Elle a aussi
        été reconnue pour la remarquable mise en valeur de son image de
        marque par un important groupe de médias financiers lors du Finance
        China Forum de 2009 qui s'est tenu à Beijing.

    -   En 2009, Placements mondiaux MFC a remporté le prix "Best of Best"
        pour le produit le plus novateur à Taïwan, ainsi que le prix régional
        "Best of Best" pour le chef de la direction de l'année décernés par
        la société Asia Asset Management.
    

Remarques :

La Société Financière Manuvie tiendra une conférence téléphonique sur ses résultats financiers du premier trimestre le 6 mai 2010 à 14 heures (HE). Pour participer à la conférence, composez sans frais en Amérique du Nord le 1 866 898-9626, ou composez le 416 340-2216 s'il s'agit d'un appel local ou international. Veuillez téléphoner dix minutes avant le début de la conférence. Vous devrez donner votre nom ainsi que le nom de l'entreprise que vous représentez. Il sera aussi possible d'écouter l'enregistrement de la conférence téléphonique à partir de 18 heures (HE) le 6 mai 2010 jusqu'au 21 mai 2010 en appelant au 416 695-5800 ou au 1 800 408-3053 (code 3274828 suivi du carré).

La conférence téléphonique sera aussi diffusée en direct sur le site Web de Manuvie à compter de 14 heures (HE) le 6 mai 2010, à l'adresse www.manuvie.com/rapportstrimestriels. Vous pourrez aussi accéder à l'enregistrement de la conférence à la même adresse à partir de 16 h 30 (HE).

Les données statistiques du premier trimestre de 2010 sont aussi disponibles sur le site Web de la Financière Manuvie à l'adresse www.manuvie.com/rapportstrimestriels. Ce document peut être téléchargé avant le début de la diffusion sur le Web.

RAPPORT DE GESTION

    
    POINTS SAILLANTS FINANCIERS
    (non vérifié)

                                                  Résultats trimestriels
                                              -------------------------------
                                                T1 10      T4 09      T1 09
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué (perte nette imputée)
     aux actionnaires (en millions de $ CA)     1 140        868     (1 068)
    Bénéfice net attribuable (perte nette
     imputable) aux porteurs d'actions
     ordinaires (en millions de $ CA)           1 120        848     (1 075)
    Résultat dilué par action ordinaire ($ CA)   0,64       0,51      (0,67)
    Rendement des capitaux propres attribuables
     aux porteurs d'actions ordinaires(1)
     (%) (annualisé)                             16,8       13,1      (16,2)
    Primes et dépôts(1) Secteur de l'assurance
     (en millions de $ CA)                      5 204      6 541      5 351
    Primes et dépôts(1) Secteur de gestion de
     patrimoine, à l'exclusion des rentes à
     capital variable (en millions de $ CA)     9 745      8 128      9 882
    Primes et dépôts(1) Secteur des rentes à
     capital variable (en millions de $ CA)     2 189      1 866      4 068
    Fonds gérés(1) (en milliards de $ CA)       446,5      439,6      405,4
    Capital(1) (en milliards de $ CA)            33,6       33,2       30,2
    -------------------------------------------------------------------------
    1)  Cet élément est une mesure non conforme aux PCGR. Pour des précisions
        sur notre utilisation des mesures non conformes aux PCGR, voir la
        section "Rendement et mesures non conformes aux PCGR" ci-après.
    

Bénéfice net

Le bénéfice net de la Société attribué aux actionnaires pour le premier trimestre de 2010 se chiffre à 1 140 millions de dollars, comparativement à une perte imputée aux actionnaires de 1 068 millions de dollars pour le premier trimestre de 2009. Le bénéfice du premier trimestre de 2010 reflète les gains de 546 millions de dollars liés à la hausse des marchés des actions, l'incidence positive des activités d'investissement dans des produits à revenu fixe sur l'évaluation des provisions mathématiques ainsi que d'autres éléments liés aux investissements. Ces résultats ont été en partie contrebalancés par une charge fiscale de 99 millions de dollars relative aux placements dans des baux adossés, des résultats techniques défavorables de 31 millions de dollars et l'incidence d'un dollar canadien plus vigoureux. Ci-après figure une analyse des résultats des premiers trimestres de 2010 et de 2009.

Premier trimestre de 2010 :

Des gains de 546 millions de dollars mentionnés plus haut, une tranche de 328 millions de dollars a été affichée par nos activités de rentes à capital variable en raison du rendement positif global des marchés des actions et du rendement de notre programme de couverture des garanties liées aux rentes à capital variable. En outre, des gains de 23 millions de dollars ont découlé de l'incidence de l'amélioration des marchés des actions sur les honoraires capitalisés liés aux contrats d'assurance vie universelle et sur les actions servant de soutien aux provisions mathématiques.

Des gains de 83 millions de dollars sur placements dans des actifs pétroliers et gaziers et dans des actions ont découlé d'augmentations de la juste valeur marchande en excédent du rendement supposé dans l'évaluation des provisions mathématiques. Ces gains ont été en grande partie contrebalancés par des pertes de juste valeur marchande de 67 millions de dollars sur des immeubles, des terrains forestiers et des terres agricoles.

Le portefeuille de titres à rendement fixe de la Société a continué de faire très bonne figure malgré la conjoncture générale. Les pertes nettes sur créances n'ont été que de 17 million de dollars, et les charges actuarielles liées aux déclassements de créances se sont établies à 15 millions de dollars. Ces montants n'ont été que légèrement supérieurs aux pertes sur créances prévues implicites dans l'évaluation des provisions mathématiques.

Le solde de 211 millions de dollars des gains mentionnés plus haut est principalement lié à l'incidence favorable des activités d'investissement dans des produits à revenu fixe sur l'évaluation des provisions mathématiques au cours du trimestre. La légère variation des taux d'intérêt au cours du trimestre n'a pas eu d'effet important sur l'évaluation de nos provisions mathématiques ni sur notre bénéfice net.

Les résultats techniques ont été défavorables au premier trimestre et ont réduit le bénéfice de 31 millions de dollars, en grande partie en raison des sinistres et des déchéances du secteur de l'assurance aux États-Unis. Récemment, les résultats techniques liés à la morbidité dans le cas des SLD ont également été pire que prévu. Un examen complet de l'historique en matière de morbidité sera achevé en 2010, et s'il est prévu que le niveau historique récent se maintiendra, des augmentations de prix et de provisions mathématiques seront nécessaires.

Comme il a été mentionné précédemment, nous avons augmenté nos provisions pour charges fiscales relatives aux placements dans des baux adossés de 99 millions de dollars au cours du trimestre. Cette charge a été en partie contrebalancée par la reprise de provisions pour charges fiscales de 24 millions de dollars relativement au règlement de questions d'exercices antérieurs.

Premier trimestre de 2009 :

Pour le premier trimestre de 2009, la perte nette de 1 068 millions de dollars imputée aux actionnaires comprenait une charge en raison de baisses des marchés mondiaux des actions de 1 361 millions de dollars, de pertes latentes sur placements dans des actifs spéculatifs de 277 millions de dollars, de pertes sur créances de 121 millions de dollars et de déclassements de créances de 72 millions de dollars.

Les baisses des marchés des actions avaient entraîné des charges de 1 361 millions de dollars, composées de 1 106 millions de dollars au titre de garanties liées aux produits à capital variable, de 128 millions de dollars représentant la moins-value durable du portefeuille d'actions du secteur Services généraux et autres, de 63 millions de dollars au titre de placements en actions qui soutiennent les provisions mathématiques non rajustées en fonction des résultats techniques et de 64 millions de dollars au titre de la réduction des revenus d'honoraires futurs capitalisés découlant des contrats d'assurance vie universelle à capital variable et d'autres revenus d'honoraires.

Les pertes latentes sur placements dans des actifs spéculatifs étaient liées à nos placements dans des immeubles commerciaux et dans des actions de sociétés fermées et avaient entraîné un renforcement des provisions techniques.

En outre, il y avait deux éléments ayant grandement contrebalancé ces résultats, les deux étant principalement liés aux produits de rente à capital variable au Japon : une charge de 268 millions de dollars liée à des changements de méthodes et hypothèses actuarielles, et un gain fiscal de 208 millions de dollars.

Bénéfice d'exploitation rajusté

Dans notre rapport annuel de 2009, nous avons présenté de l'information prospective à l'égard du "bénéfice d'exploitation rajusté", qui constitue une mesure non conforme aux PCGR. Nous avons estimé que le bénéfice d'exploitation rajusté se situera entre 700 millions de dollars et 800 millions de dollars par trimestre en 2010 selon les taux de change en vigueur au 30 juin 2009.

Notre estimation du bénéfice d'exploitation rajusté pour le premier trimestre terminé le 31 mars 2010 excluait les éléments qui suivent dont nous ne sommes pas en mesure d'estimer l'incidence nette de manière fiable : les gains et pertes liés aux actions (si ces gains et pertes réels sont différents de ceux qui sont prévus dans nos estimations présentées dans la note 2) du tableau "Bénéfice d'exploitation rajusté réel du premier trimestre et rapprochement avec la mesure conforme aux PCGR" ci-après); les gains sur notre portefeuille d'actions disponibles à la vente qui n'ont pas été réalisés; les intérêts et autres gains ou pertes liés aux placements; le crédit; les dépréciations durables et les déclassements; les gains et pertes liés aux résultats techniques; les provisions pour charges fiscales relatives aux placements dans des baux adossés; d'autres éléments de nature fiscale tels que l'issue des appels en matière d'impôt et les modifications des taux d'imposition; enfin, les changements des méthodes et hypothèses actuarielles. Nous effectuons des rajustements au titre de ces éléments parce qu'ils ont une incidence sur la comparaison de nos résultats financiers et qu'ils pourraient fausser l'analyse des tendances en matière de rentabilité. Nous ne pouvons pas prédire avec exactitude l'incidence nette de ces éléments, et les rajustements effectués ne signifient pas que ces éléments sont ponctuels.

Bénéfice d'exploitation rajusté réel du premier trimestre et rapprochement avec la mesure conforme aux PCGR

Au premier trimestre de 2010, le bénéfice d'exploitation rajusté se chiffrait à 742 millions de dollars, conformément à notre estimation qui le situait entre 700 millions de dollars et 800 millions de dollars pour chacun des trimestres de 2010.

Le tableau suivant rapproche le bénéfice d'exploitation rajusté et notre bénéfice net présenté au premier trimestre :

(en millions de dollars canadiens)

    
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué aux actionnaires présenté                   1 140 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Éléments exclus du bénéfice d'exploitation rajusté :
    Moins-value nette du secteur Services généraux et autres -
     dépréciations durables (5 millions de dollars) et pertes sur
     créances (3 millions de dollars)                                    (8)
    Gains (pertes) liés aux résultats techniques parce que les
     rendements liés aux actions, aux taux d'intérêt, au crédit et
     aux autres titres à rendement variable diffèrent de ceux qui
     ont été pris en compte dans les hypothèses servant à établir
     nos meilleures estimations des provisions mathématiques(1)
      Appréciation des marchés des actions, principalement à l'égard
       des provisions mathématiques relatives aux garanties de rentes
       à capital variable(2)                                            351
      Situation de crédit réelle. Perte nette sur créances de
       14 millions de dollars et charges liées aux déclassements
       de créances de 15 millions de dollars(3)                         (29)
      Situation de crédit prévue utilisée pour l'évaluation des
       provisions mathématiques                                          28
      Actions du secteur pétrolier et gazier et de sociétés fermées -
       variation de la juste valeur liée aux hypothèses relatives aux
       provisions mathématiques                                          83
      Immeubles, terrains forestiers et terres agricoles - variation
       de la juste valeur liée aux hypothèses relatives aux
       provisions mathématiques                                         (67)
      Autres(4)                                                         188
    Pertes nettes liées aux résultats techniques(5)                     (31)
    Provision relatives aux placements dans des baux adossés
     (99 millions de dollars), déduction faite des éléments fiscaux
     liés aux années d'imposition fermées (24 millions de dollars)      (75)
    Fluctuations de change(6)                                           (42)
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des éléments exclus                                           398 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice d'exploitation rajusté                                     742 $
    -------------------------------------------------------------------------
    1)  Comme il est mentionné dans nos conventions comptables, les
        provisions mathématiques correspondent au montant qui, ajouté aux
        primes futures estimatives et aux revenus de placements nets, couvre
        les montants estimatifs futurs relatifs aux prestations, aux
        participations aux excédents et aux bonifications, aux impôts et
        taxes (autres que les impôts sur les bénéfices) et aux charges liées
        aux contrats en vigueur. En vertu des PCGR du Canada, le calcul des
        provisions mathématiques est fondé sur une projection explicite des
        flux de trésorerie à partir des hypothèses courantes les plus
        probables pour chaque composante importante des flux de trésorerie et
        chaque éventualité notable. Le rendement des placements est projeté à
        l'aide des portefeuilles de placement actuels et des stratégies
        prévues de réinvestissement. Chaque hypothèse est rajustée selon une
        marge pour écarts défavorables. En raison de cette méthode, les gains
        et pertes liés aux résultats techniques surviennent lorsque les
        rendements liés aux actions, aux taux d'intérêt, au crédit et aux
        autres titres à rendement variable diffèrent de ceux qui ont été pris
        en compte dans les hypothèses servant à établir nos meilleures
        estimations des provisions mathématiques.

    2)  Le bénéfice d'exploitation rajusté exclut l'incidence, sur le
        bénéfice, des fluctuations des marchés des actions qui diffèrent de
        nos hypothèses les plus probables, soit une croissance de 7,25 % par
        année au Canada, de 8,0 % par année aux États-Unis, de 5,0 % par
        année au Japon et de 9,5 % par année à Hong Kong. Aux fins des
        évaluations actuarielles, ces rendements sont réduits par les
        provisions pour écarts défavorables afin de déterminer les rendements
        nets utilisés dans l'évaluation.

    3)  Les pertes sur créances et déclassements de créances réels des
        éléments du passif excluent l'incidence, sur le bénéfice, de la
        réduction des provisions mathématiques liées aux résultats prévus. La
        situation de crédit prévue est comprise au poste intitulé "Situation
        de crédit prévue utilisée pour l'évaluation des provisions
        mathématiques".

    4)  Les autres gains de 188 millions de dollars comprennent l'incidence
        favorable, au cours du trimestre, des activités d'investissement dans
        des produits à revenu fixe qui ont rehaussé l'appariement entre les
        placements et les flux de trésorerie des provisions mathématiques
        reflétées dans l'évaluation des provisions mathématiques. Au cours du
        trimestre, la légère variation des taux d'intérêt n'a pas eu
        d'incidence importante sur le bénéfice. L'écart entre le montant de
        188 millions de dollars du présent tableau et celui de 211 millions
        de dollars mentionné à la section "Bénéfice net" plus haut s'explique
        par le classement de 5 millions de dollars de dépréciations durables
        dans le secteur Services généraux et autres et le classement de la
        situation de crédit prévue de 28 millions de dollars utilisée pour
        l'évaluation des provisions mathématiques.

    5)  Les résultats techniques ont été défavorables au premier trimestre et
        ont réduit le bénéfice de 31 millions de dollars, en grande partie en
        raison des sinistres et des déchéances du secteur de l'assurance aux
        États-Unis.

    6)  Le bénéfice d'exploitation rajusté ne tient pas compte de l'incidence
        des fluctuations de change survenues depuis le 30 juin 2009, date à
        laquelle nous avons établi notre estimation. Depuis ce temps, le
        dollar canadien s'est raffermi et la valeur d'un dollar américain est
        passée de 1,1625 $ CA au 30 juin 2009 à 1,0156 $ CA au 31 mars 2010.
        Le taux de change quotidien moyen s'est situé à 1,0401 $ CA pour un
        dollar américain au cours du trimestre. Ce recul a entraîné une
        baisse du bénéfice net présenté de 42 millions de dollars pour le
        trimestre.
    

Estimation du bénéfice d'exploitation rajusté pour le reste de 2010

Étant donné la conjoncture économique actuelle, notamment la volatilité des marchés des actions, les taux d'intérêt, l'incidence de cette conjoncture sur le crédit et d'autres facteurs, nous présentons de l'information prospective pour tous les trimestres à venir de 2010 à l'égard du bénéfice d'exploitation rajusté. Nous estimons que le bénéfice d'exploitation rajusté se situera entre 700 millions de dollars et 800 millions de dollars par trimestre selon les taux de change en vigueur au 30 juin 2009. Comme il est mentionné dans le tableau figurant plus haut intitulé "Bénéfice d'exploitation rajusté réel du premier trimestre et rapprochement avec la mesure conforme aux PCGR", au cours du premier trimestre, le dollar canadien s'est raffermi comparativement à l'hypothèse du 30 juin 2009. Ce raffermissement a causé la diminution de 42 millions de dollars du bénéfice net attribué aux actionnaires par rapport au bénéfice d'exploitation rajusté. Toutefois, nous ne pouvons pas estimer les taux de change pour le reste de 2010 de manière fiable et, par conséquent, nous avons continué d'utiliser les taux de change en vigueur au 30 juin 2009 pour calculer nos estimations du bénéfice d'exploitation rajusté pour les trimestres à venir de 2010. Si nous avions utilisé les taux de change en vigueur au 31 mars 2010, notre bénéfice d'exploitation rajusté estimatif par trimestre pour 2010 se serait situé entre 650 millions de dollars et 750 millions de dollars. Les pertes sur créances du premier trimestre n'ont surpassé nos hypothèses à long terme que de 1 million de dollars, et la variation de la juste valeur de nos actifs à rendement variable a surpassé les hypothèses relatives aux placements à l'égard des provisions mathématiques et s'est traduite par un gain net. Comme nous ne pouvons pas prédire de manière fiable l'incidence des rendements du crédit ou des titres à rendement variable pour le reste de 2010, nous avons continué d'utiliser nos hypothèses à long terme pour établir le bénéfice d'exploitation rajusté estimatif pour le reste de 2010. Le bénéfice d'exploitation rajusté estimatif suppose un rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires d'environ 10 %.

L'information figurant dans la présente rubrique constitue de l'information prospective et doit être lue avec la rubrique intitulée "Mise en garde à l'égard des énoncés prospectifs". Cette information ne doit pas être considérée comme des prévisions en matière de bénéfice, principalement parce qu'il est impossible de prévoir le comportement des marchés à court terme et que le bénéfice d'exploitation rajusté exclut des éléments qui sont inclus dans le bénéfice net ou la perte nette déterminés selon les PCGR. Les estimations de bénéfice d'exploitation rajusté reposent sur des hypothèses touchant notamment notre portefeuille d'affaires, la croissance des marchés des actions comme l'indique la note 2) du tableau "Bénéfice d'exploitation rajusté réel du premier trimestre et rapprochement avec la mesure conforme aux PCGR", les taux de change peu différents de ceux du 30 juin 2009 et d'autres hypothèses conformes à nos meilleures estimations actuarielles à l'égard des résultats techniques et du rendement des placements. Sont exclus, par conséquent, des éléments tels que les gains et pertes liés aux résultats techniques parce que les rendements liés aux actions, aux taux d'intérêt, au crédit et aux autres titres à rendement variable diffèrent de ceux qui ont été pris en compte dans les hypothèses servant à établir nos meilleures estimations des provisions mathématiques (les hypothèses touchant les placements en actions sont décrites à la note 2) du tableau "Bénéfice d'exploitation rajusté réel du premier trimestre et rapprochement avec la mesure conforme aux PCGR" ci-dessus); les pertes sur créances et les dépréciations durables en ce qui a trait aux actifs du secteur Services généraux et autres; les gains et pertes liés aux résultats techniques; les provisions pour charges fiscales relatives aux placements dans des baux adossés; la résolution de positions fiscales incertaines par suite d'ententes ou de la clôture d'années d'imposition; la modification des taux d'imposition; la modification des conventions comptables; et la modification des méthodes et hypothèses actuarielles. Sont toutefois inclus les gains, mais non les pertes nettes ni les autres dépréciations, réalisés sur les actifs disponibles à la vente. Nous effectuons des rajustements au titre de ces éléments parce qu'ils ont une incidence sur la comparaison de nos résultats financiers et qu'ils pourraient fausser l'analyse des tendances en matière de rentabilité. Nous ne pouvons pas prédire avec exactitude l'incidence nette de ces éléments, et les rajustements effectués ne signifient pas que ces éléments sont ponctuels.

Les résultats trimestriels réels présentés différeront du bénéfice d'exploitation rajusté estimatif par suite de toute variation des facteurs indiqués ci-dessus. Des renseignements supplémentaires à l'égard des autres facteurs susceptibles d'avoir une incidence sur le bénéfice d'exploitation rajusté et les résultats réels sont présentés dans la section intitulée "Facteurs de risque" de notre plus récente notice annuelle, dans les sections intitulées "Gestion du risque" et "Principales conventions comptables et actuarielles" du rapport de gestion figurant dans nos plus récents rapports annuel et intermédiaires et dans la note afférente aux états financiers consolidés intitulée "Gestion des risques" de nos plus récents rapports annuel et intermédiaires.

Résultat par action et rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires(5)

Le résultat dilué par action ordinaire du premier trimestre de 2010 s'est établi à 0,64 $ contre une perte par action de 0,67 $ pour le premier trimestre de 2009. Le rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires s'est élevé à 16,8 % pour le premier trimestre de 2010 (contre -16,2 % pour le premier trimestre de 2009).

Primes et dépôts(6)

Les primes et dépôts du secteur de l'assurance se sont établis à 5,2 milliards de dollars pour le premier trimestre de 2010, représentant une hausse de 7 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, en devises constantes. Cette augmentation est attribuée à la croissance des contrats en vigueur.

Les primes et dépôts du secteur de gestion de patrimoine, à l'exclusion des rentes à capital variable, se sont établis à 9,7 milliards de dollars pour le premier trimestre de 2010, représentant une hausse de 13 %, en devises constantes. La vigueur des marchés des actions a contribué à la croissance des dépôts dans les fonds communs de placement, en partie contrebalancée par la baisse des souscriptions de produits à revenu fixe aux États-Unis et au Canada.

Les primes et dépôts du secteur des contrats de rente à capital variable ont été de 2,2 milliards de dollars, en baisse de 40 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, en devises constantes, en raison de la baisse des souscriptions.

Fonds gérés(7)

Le total des fonds gérés s'est établi à 446 milliards de dollars au 31 mars 2010, soit une progression de 41 milliards de dollars par rapport au 31 mars 2009. L'augmentation a découlé de flux de trésorerie nets positifs provenant des titulaires de contrats de 21 milliards de dollars, du rendement des placements de 85 milliards de dollars, d'un montant de 3,8 milliards de dollars lié à l'acquisition du portefeuille de fonds de placement destinés aux particuliers d'AIC Limitée, des actifs gérés de 1,8 milliard de dollars, soit 49 % des actifs gérés d'ABN AMRO TEDA Fund Management Co. Ltd. ("Manulife TEDA"), d'émissions de fonds propres de 3,9 milliards de dollars et de l'émission de billets à moyen terme de 1,6 milliard de dollars. Un dollar canadien plus vigoureux a réduit les fonds gérés d'environ 77 milliards de dollars, et le remboursement de la facilité de crédit les a réduits de 2,0 milliards de dollars.

Capital(8)

Le capital total s'élevait à 33,6 milliards de dollars au 31 mars 2010, soit 3,4 milliards de dollars de plus que les 30,2 milliards de dollars constatés au 31 mars 2009. Les émissions de capital ont totalisé 3,9 milliards de dollars, soit 2,5 milliards de dollars d'actions ordinaires, 0,4 milliard de dollars d'actions privilégiées et 1,0 milliard de dollars de billets novateurs admissibles à titre de fonds propres de catégorie 1. Le capital a aussi augmenté en raison de gains latents nets de 1,3 milliard de dollars sur actifs disponibles à la vente, et d'un bénéfice net de 3,5 milliards de dollars. Ces hausses ont été en partie neutralisées par le raffermissement du dollar canadien, soit une incidence négative de 4,5 milliards de dollars, et le versement en espèces de 0,9 milliard de dollars de dividendes aux actionnaires.

Le ratio des fonds propres réglementaires consolidés de La Compagnie d'Assurance-Vie Manufacturers ("Manufacturers"), soit le montant minimal permanent requis pour le capital et les excédents ("MMPRCE"), s'est établi à 250 % au 31 mars 2010, ou une augmentation de 10 points par rapport à 240 % au 31 décembre 2009. L'augmentation de 10 points a découlé du fait que le bénéfice net du trimestre a augmenté le capital disponible, et les améliorations des marchés des actions ont réduit le capital nécessaire au soutien des garanties de rentes à capital variable.

    
    --------------------------
    (5) Le rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions
        ordinaires est une mesure non conforme aux PCGR. Voir la section
        "Rendement et mesures non conformes aux PCGR" ci-après.
    (6) Les primes et dépôts sont des mesures non conformes aux PCGR. Voir la
        section "Rendement et mesures non conformes aux PCGR" ci-après.
    (7) Les fonds gérés sont des mesures non conformes aux PCGR. Voir la
        section "Rendement et mesures non conformes aux PCGR" ci-après.
    (8) Le capital est une mesure non conforme aux PCGR. Voir la section
        "Rendement et mesures non conformes aux PCGR" ci-après.
    

RÉSULTATS D'EXPLOITATION PAR DIVISION

Assurance - É.-U.

    
                                                  Résultats trimestriels
    Dollars canadiens                           T1 10      T4 09      T1 09
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué (perte nette imputée)
     aux actionnaires (en millions)               131       (117)       (92)
    Primes et dépôts (en millions)              1 702      3 034      1 893
    Fonds gérés (en milliards)                   70,0       66,6       71,0
    -------------------------------------------------------------------------


    Dollars américains
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué (perte nette imputée)
     aux actionnaires (en millions)               126       (111)       (74)
    Primes et dépôts (en millions)              1 636      2 874      1 520
    Fonds gérés (en milliards)                   68,9       63,6       56,3
    -------------------------------------------------------------------------
    

L'Assurance - É.-U. a présenté un bénéfice net attribué aux actionnaires de 126 millions de dollars américains au premier trimestre de 2010, comparativement à une perte nette de 74 millions de dollars américains au même trimestre de l'exercice précédent. Les résultats du premier trimestre de 2010 comprennent des gains nets liés aux résultats techniques de 97 millions de dollars américains (pertes de 129 millions de dollars américains en 2009) parce que les rendements liés aux actions, aux taux d'intérêt, au crédit et aux autres titres à rendement variable diffèrent de ceux qui ont été pris en compte dans les hypothèses servant à établir nos meilleures estimations des provisions mathématiques. Compte non tenu de ces éléments pour les deux trimestres, le bénéfice net a reculé de 26 millions de dollars américains, surtout en raison du poids accru des affaires nouvelles et de résultats techniques défavorables liés à la morbidité dans le cas des soins de longue durée. Un examen complet de l'historique en matière de morbidité sera finalisé en 2010, et s'il est prévu que les résultats techniques récents se maintiennent, des augmentations de prix et de provisions mathématiques seront nécessaires. Pour les premiers trimestres de 2010 et de 2009, le secteur de l'assurance vie de John Hancock a affiché des pertes quant aux déchéances de la part des titulaires de contrats. Le bénéfice net attribué aux actionnaires pour le premier trimestre de 2010 a été de 131 millions de dollars canadiens contre une perte nette de 92 millions de dollars canadiens en 2009.

Les primes et dépôts du trimestre ont été de 1,6 milliard de dollars américains, une augmentation de 8 % par rapport au premier trimestre de 2009, principalement en raison d'une augmentation combinée des dépôts liés au régime d'assurance soins de longue durée fédéral, pour lequel John Hancock est maintenant le seul assureur, et des primes liées aux contrats d'assurance vie universelle.

Les fonds gérés étaient de 68,9 milliards de dollars américains, en hausse de 22 % par rapport au 31 mars 2009, en raison de la croissance des activités depuis les 12 derniers mois, de l'augmentation de la valeur de marché des fonds gérés et du dépôt reçu au quatrième trimestre de 2009 lié au régime d'assurance soins de longue durée fédéral.

Gestion de patrimoine - É.-U.

    
                                                  Résultats trimestriels
    Dollars canadiens                           T1 10      T4 09      T1 09
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué (perte nette imputée)
     aux actionnaires (en millions)               350        671       (629)
    Primes et dépôts (en millions)              7 440      6 727      8 660
    Fonds gérés (en milliards)                  178,3      177,4      164,1
    -------------------------------------------------------------------------


    Dollars américains
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué (perte nette imputée)
     aux actionnaires (en millions)               336        635       (505)
    Primes et dépôts (en millions)              7 153      6 370      6 952
    Fonds gérés (en milliards)                  175,6      169,5      130,2
    -------------------------------------------------------------------------
    

La Gestion de patrimoine - É.-U. a présenté un bénéfice net attribué aux actionnaires de 336 millions de dollars américains au premier trimestre de 2010, comparativement à une perte nette de 505 millions de dollars américains au même trimestre de l'exercice précédent. Les résultats du premier trimestre de 2010 comprennent des gains nets liés aux résultats techniques de 169 millions de dollars américains (pertes de 175 millions de dollars américains en 2009) parce que les rendements liés aux actions, aux taux d'intérêt, au crédit et aux autres titres à rendement variable diffèrent de ceux qui ont été pris en compte dans les hypothèses servant à établir nos meilleures estimations des provisions mathématiques. Compte non tenu de ces éléments pour les deux trimestres, le bénéfice net a reculé de 43 millions de dollars américains en raison des attentes à la baisse relatives aux reprises de provisions constituées relativement aux garanties de rentes à capital variable découlant de la baisse des provisions mathématiques, du fait que les avantages fiscaux de 2009 liés à l'issue favorable de certains appels en matière d'impôt ne se sont pas répétés, ainsi que des coûts liés à la couverture des nouveaux contrats de rente à capital variable et d'une tranche de ces contrats en vigueur aux exercices antérieurs. La hausse des revenus d'honoraires découlant de l'augmentation de la moyenne des actifs gérés a en partie contrebalancé ces baisses du bénéfice. Le bénéfice net attribué aux actionnaires pour le premier trimestre de 2010 a été de 350 millions de dollars canadiens, contre une perte nette de 629 millions de dollars canadiens pour la période correspondante de l'exercice précédent.

Les primes et dépôts du trimestre, exclusion faite des rentes à capital variable, se sont chiffrés à 6,5 milliards de dollars américains, soit 32 % de plus que les 4,9 milliards de dollars américains enregistrés pour le premier trimestre de 2009. La croissance des ventes du secteur de la gestion de patrimoine de John Hancock, poussée par le recouvrement des marchés des actions et la hausse de la confiance des consommateurs, a été en partie contrebalancée par la baisse des souscriptions de produits à revenu fixe de John Hancock. Les primes et dépôts des rentes à capital variable se sont établis à 0,7 milliard de dollars américains, une baisse importante par rapport aux 2,1 milliards de dollars américains présentés au premier trimestre de 2009, en raison de mesure continues de gestion du risque.

Les fonds gérés s'élevaient à 175,6 milliards de dollars américains, en hausse de 35 % par rapport au 31 mars 2009. L'augmentation a découlé des rendements solides sur placements et de la vigueur des flux de trésorerie nets liés aux titulaires de contrats, contrebalancés en partie par les échéances programmées de 1,4 milliard de dollars américains dans le secteur des produits à revenu fixe de John Hancock au cours des 12 derniers mois.

Division canadienne

    
                                                  Résultats trimestriels
    Dollars canadiens                           T1 10      T4 09      T1 09
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué (perte nette imputée)
     aux actionnaires (en millions)               301        384        (88)
    Primes et dépôts (en millions)              4 480      4 096      4 430
    Fonds gérés (en milliards)                  104,4      102,7       83,8
    -------------------------------------------------------------------------
    

La Division canadienne a présenté un bénéfice net attribué aux actionnaires de 301 millions de dollars pour le premier trimestre de 2010, contre une perte nette de 88 millions de dollars au même trimestre de l'exercice précédent. Le bénéfice net du premier trimestre de 2010 comprend des gains nets liés aux résultats techniques de 84 millions de dollars (pertes de 284 millions de dollars en 2009) parce que les rendements liés aux actions, aux taux d'intérêt, au crédit et aux autres titres à rendement variable diffèrent de ceux qui ont été pris en compte dans les hypothèses servant à établir les meilleures estimations des provisions mathématiques. Compte non tenu de ces éléments pour les deux trimestres, le bénéfice net attribué aux actionnaires a augmenté de 21 millions de dollars en raison de la croissance des niveaux d'actifs du secteur de gestion de patrimoine et de la Banque Manuvie, en partie contrebalancée par les coûts liés à la couverture des garanties des rentes à capital variable et la baisse de l'intérêt affecté à l'excédent. Le bénéfice net comprenait aussi une reprise de provisions pour charges fiscales de 14 millions de dollars relativement au règlement de questions d'exercices antérieurs.

Les primes et dépôts du trimestre, exclusion faite de ceux se rapportant aux rentes à capital variable, se sont établis à 3,8 milliards de dollars, en hausse de 6 % par rapport aux 3,6 milliards de dollars constatés au premier trimestre de 2009. Les primes et équivalents primes du secteur de l'assurance ont été de 2,2 milliards de dollars, soit un niveau comparable à celui du premier trimestre de 2009. Les dépôts en fonds communs de placement destinés aux particuliers, de 355 millions de dollars, ont presque triplé par rapport au premier trimestre de 2009, reflétant l'accent de plus en plus prononcé mis par la Société sur sa plateforme de fonds communs de placement et sur l'amélioration du rendement des fonds dans un contexte économique plus stable. Les souscriptions vigoureuses sur le marché des régimes d'épargne-retraite ont également contribué à la hausse sur un an. Les souscriptions de produits de détail à revenu fixe ont été en baisse par rapport aux niveaux records enregistrés au trimestre correspondant de l'exercice précédent, lorsque les consommateurs se sont retournés vers la sécurité offerte par un produit à revenu fixe dans un contexte marqué par la volatilité du marché des placements. Les dépôts liés aux produits de rente à capital variable se sont chiffrés à 0,7 milliard de dollars pour le trimestre, contre 0,9 milliard de dollars il y a un an.

Les fonds gérés se sont établis à 104,4 milliards de dollars au 31 mars 2010, soit une augmentation de 25 % par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent. Les souscriptions nettes positives relatives aux produits de gestion de patrimoine, compte non tenu des rentes à capital variable, jumelées à l'incidence favorable de la hausse des marchés et de l'acquisition, en 2009, des fonds de placement destinés aux particuliers d'AIC Limitée, ont été des facteurs clés dans l'augmentation constatée. En outre, la poursuite de l'essor de Manuvie Un a entraîné un accroissement de 14 % des placements de la Banque Manuvie.

Division Asie et Japon

    
                                                  Résultats trimestriels
    Dollars canadiens                           T1 10      T4 09      T1 09
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué aux actionnaires
     (en millions)                                427        291        146
    Primes et dépôts (en millions)              2 423      2 036      2 846
    Fonds gérés (en milliards)                   58,8       57,2       53,6
    -------------------------------------------------------------------------


    Dollars américains
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué aux actionnaires
     (en millions)                                412        274        118
    Primes et dépôts (en millions)              2 330      1 926      2 286
    Fonds gérés (en milliards)                   57,9       54,7       42,5
    -------------------------------------------------------------------------
    

La Division Asie et Japon a présenté un bénéfice net attribué aux actionnaires de 412 millions de dollars américains pour le premier trimestre de 2010, contre 118 millions de dollars américains au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Les résultats du premier trimestre de 2010 comprennent des gains nets liés aux résultats techniques de 184 millions de dollars américains (pertes de 238 millions de dollars américains en 2009) parce que les rendements liés aux actions, aux taux d'intérêt, au crédit et aux autres titres à rendement variable diffèrent de ceux qui ont été pris en compte pour établir nos meilleures estimations des hypothèses relatives aux provisions mathématiques. Compte non tenu de ces gains liés aux résultats techniques des deux trimestres et d'un avantage fiscal non récurrent comptabilisé au premier trimestre de 2009 et lié aux rentes à capital variable, le bénéfice net attribué aux actionnaires a progressé de 39 millions de dollars américains, poussé par les affaires nouvelles et la croissance des contrats en vigueur.

Les primes et dépôts du trimestre, exclusion faite de ceux se rapportant aux rentes à capital variable, se sont établis à 1,6 milliard de dollars américains, en baisse de 10 % par rapport aux 1,8 milliard de dollars américains constatés au premier trimestre de 2009. La croissance solide des primes dans tous les territoires découlant du lancement de nouveaux produits et de contrats en vigueur plus importants a été plus que contrebalancée par la baisse des souscriptions de fonds du marché monétaire à Taïwan et par des cotisations complémentaires aux régimes de retraite par le gouvernement de Hong Kong au premier trimestre de 2009 qui ne se sont pas répétées. Les primes et dépôts liés aux produits de rente à capital variable du trimestre ont atteint 0,7 milliard de dollars américains, soit 43 % de plus que les 0,5 milliard de dollars américains du premier trimestre de 2009. Au Japon, les souscriptions de rentes à capital variable ont augmenté préalablement à l'entrée en vigueur des modifications fiscales du 1er avril 2010.

Au 31 mars 2010, les fonds gérés s'élevaient à 57,9 milliards de dollars américains, en hausse de 15,4 milliards de dollars américains par rapport au 31 mars 2009. Leur croissance a été stimulée par l'incidence favorable de l'amélioration de la tenue des marchés des actions dans tous les territoires au cours des 12 derniers mois, de même que par des rentrées nettes de 3,6 milliards de dollars américains provenant des titulaires de contrat, ainsi que par un montant de 1,8 milliard de dollars américains représentant 49 % des actifs gérés de Manulife TEDA.

Division de réassurance

    
                                                  Résultats trimestriels
    Dollars canadiens                           T1 10      T4 09      T1 09
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué aux actionnaires
     (en millions)                                 54         92         59
    Primes et dépôts (en millions)                246        279        285
    -------------------------------------------------------------------------


    Dollars américains
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué aux actionnaires
     (en millions)                                 51         87         48
    Primes et dépôts (en millions)                237        265        229
    -------------------------------------------------------------------------
    

Le bénéfice net attribué aux actionnaires de la Division de réassurance au premier trimestre de 2010 s'est établi à 51 millions de dollars américains, contre 48 millions de dollars américains au trimestre correspondant du dernier exercice. L'augmentation a principalement découlé de l'incidence favorable de l'appréciation des marchés des actions américains sur la variation des provisions constituées relativement aux garanties de rentes à capital variable ainsi que de l'amélioration des rendements des placements. Ces augmentations ont été en grande partie contrebalancées par de mauvais résultats techniques en réassurance vie découlant de la hausse des sinistres et des provisions relatives aux bonifications.

Les primes du trimestre ont atteint 237 millions de dollars américains, soit 3 % de plus que les 229 millions de dollars américains du trimestre correspondant de 2009. La hausse des primes de l'International Group Program découlant de l'augmentation des volumes et l'incidence d'un euro plus vigoureux par rapport au dollar américain ont été en partie contrebalancées par des bonifications plus élevées en réassurance vie.

Services généraux et autres

    
                                                  Résultats trimestriels
    Dollars canadiens                           T1 10      T4 09      T1 09
    -------------------------------------------------------------------------
    Perte nette imputée aux actionnaires
     (en millions)                               (123)      (453)      (464)
    Fonds gérés (en milliards)                   32,6       33,0       30,2
    -------------------------------------------------------------------------
    

Les résultats des Services généraux et autres comprennent le bénéfice sur les actifs auxquels sont adossés les fonds propres, déduction faite des sommes affectées aux divisions d'exploitation, les modifications des méthodes et hypothèses actuarielles, les services externes de gestion de placements de la Division des placements et les activités d'assurance accident et maladie de John Hancock, constituées principalement de contrats faisant l'objet d'un litige, et d'autres éléments hors exploitation.

Les Services généraux et autres ont inscrit une perte nette imputée aux actionnaires de 123 millions de dollars au premier trimestre de 2010, comparativement à une perte nette de 464 millions de dollars au même trimestre de l'exercice précédent. Les résultats du trimestre considéré comprennent des gains réalisés de 44 millions de dollars liés au portefeuille d'actions disponibles à la vente. Ils comprennent aussi une provision pour charges fiscales de 99 millions de dollars sur des placements dans des baux adossés. Le bénéfice du premier trimestre de 2009 comprenait des charges de 268 millions de dollars liées à des modifications de méthodes et d'hypothèses actuarielles, et de 128 millions de dollars relatives à des dépréciations durables d'actions.

Au 31 mars 2010, les fonds gérés s'élevaient à 32,6 milliards de dollars, en hausse de 8 % par rapport au 31 mars 2009. Les fonds gérés comprennent les actifs gérés par Gestion des placements mondiaux MFC au nom de clients institutionnels de 23,1 milliards de dollars au 31 mars 2010, contre 24,2 milliards de dollars au 31 mars 2009. L'augmentation découlant de l'appréciation du marché des actions et aux souscriptions nettes a été plus que contrebalancée par l'incidence d'un dollar canadien plus vigoureux. Les fonds appartenant à la Société étaient de 9,6 milliards de dollars au 31 mars 2010, en hausse de 3,4 milliards de dollars comparativement à la période correspondante de l'exercice précédent, en grande partie en raison des fonds reçus par suite de l'émission de titres de créance et de participation au cours des douze derniers mois. GPM MFC gère aussi 91,9 milliards de dollars d'actifs inclus dans les fonds distincts, les fonds communs de placement et d'autres fonds gérés des divisions d'exploitation.

GESTION DU RISQUE

Aperçu

La Financière Manuvie est une institution financière qui offre des produits et services en matière d'assurance, de gestion de patrimoine et de gestion d'actifs, ce qui expose la Société à une vaste gamme de risques. Nous gérons ces risques en fonction d'un cadre de gestion du risque utilisé à l'échelle de la Société.

Des renseignements supplémentaires à l'égard de nos pratiques de gestion du risque et des facteurs de risque susceptibles d'avoir une incidence sur la Société sont présentés dans la section "Facteurs de risque" de notre plus récente notice annuelle, dans les sections "Gestion du risque" et "Principales conventions comptables et actuarielles" du rapport de gestion figurant dans notre rapport annuel de 2009 et dans la note afférente aux états financiers consolidés intitulée "Gestion du risque" de nos plus récents états financiers consolidés annuel et intermédiaire.

Mise en garde relative à l'exposition au risque

Les mesures d'exposition au risque présentées plus loin comprennent principalement la sensibilité de la valeur économique pour les actionnaires et du bénéfice net attribué aux actionnaires. Ces expositions au risque comprennent la sensibilité aux variations particulières des prix prévus à l'aide de modèles internes à une date en particulier, et sont évaluées en fonction d'un niveau de départ reflétant nos actifs et nos passifs à cette date et les facteurs actuariels, le rendement sur les placements et les activités de placement que nous entreprendrons à l'avenir. Les expositions au risque mesurent l'incidence de la variation d'un facteur à la fois et supposent que tous les autres facteurs demeurent inchangés. Les résultats réels peuvent différer de manière importante de ces estimations, et ce, pour plusieurs raisons, y compris l'interaction entre ces facteurs lorsque plus d'un facteur varie, des variations des rendements actuariels et des placements et des hypothèses à l'égard des activités de placement futures, des écarts entre les faits réels et les hypothèses, des changements dans la combinaison des produits, les taux d'imposition effectifs et d'autres facteurs de marché, ainsi que les limites générales de nos modèles internes.

Produits hors bilan et mesures d'exposition au risque de marché des actions du fonds général

i) Garanties au titre des rentes à capital variable liées aux placements

En ce qui a trait aux garanties au titre des rentes à capital variable liées aux placements, une tranche de 51 % de la valeur des garanties était soit couverte ou réassurée au 31 mars 2010, contre 35 % au 31 décembre 2009.

Le tableau suivant présente des données sur les garanties au titre des rentes à capital variable liées aux placements offertes par la Société :

    
    Au                                                         31 mars 2010
                                            ---------------------------------
                                               Valeur     Valeur    Montant
                                                  des        des          à
    (en millions de dollars CA)             garanties      fonds   risque(3)
    -------------------------------------------------------------------------
    Prestations du vivant brutes(1)            91 531 $   84 521 $   11 135 $
    Prestations de décès brutes(2)             17 572     12 964      3 842
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des prestations brutes              109 103 $   97 485 $   14 977 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Prestations du vivant réassurées            7 653 $    5 703 $    1 957 $
    Prestations de décès réassurées             5 619      4 467      1 373
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des réassurances                     13 272 $   10 170 $    3 330 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Total, déduction faite des réassurances    95 831 $   87 315 $   11 647 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Prestations du vivant couvertes            38 766 $   38 116 $    3 080 $
    Prestations de décès couvertes              3 511      2 067        436
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des prestations couvertes            42 277 $   40 183 $    3 516 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Prestations du vivant conservées           45 112 $   40 702 $    6 098 $
    Prestations de décès conservées             8 442      6 430      2 033
    -------------------------------------------------------------------------

    Total, déduction faite des réassurances
     et des couvertures                        53 554 $   47 132 $    8 131 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    Au                                                    31 décembre 2009
                                            ---------------------------------
                                               Valeur     Valeur    Montant
                                                  des        des          à
    (en millions de dollars CA)             garanties      fonds    risque(3)
    -------------------------------------------------------------------------
    Prestations du vivant brutes(1)            92 183 $   83 693 $   12 710 $
    Prestations de décès brutes(2)             18 455     13 282      4 414
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des prestations brutes              110 638 $   96 975 $   17 124 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Prestations du vivant réassurées            8 012 $    5 818 $    2 200 $
    Prestations de décès réassurées             5 985      4 639      1 577
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des réassurances                     13 997 $   10 457 $    3 777 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Total, déduction faite des réassurances    96 641 $   86 518 $   13 347 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Prestations du vivant couvertes            24 399 $   24 137 $    1 782 $
    Prestations de décès couvertes                481        317         10
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des prestations couvertes            24 880 $   24 454 $    1 792 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Prestations du vivant conservées           59 772 $   53 738 $    8 728 $
    Prestations de décès conservées            11 989      8 326      2 827
    -------------------------------------------------------------------------

    Total, déduction faite des réassurances
     et des couvertures                        71 761 $   62 064 $   11 555 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    1)  Les prestations du vivant comprennent les garanties à l'échéance, de
        revenu, de retrait et de soins de longue durée. Lorsqu'un contrat
        comprend aussi des prestations de décès, la garantie en excédent des
        prestations du vivant est incluse dans la catégorie des prestations
        de décès comme il est mentionné dans la note 2).

    2)  Les prestations de décès englobent les garanties uniques et les
        garanties en sus des garanties de prestations du vivant lorsque le
        contrat offre à la fois des prestations du vivant et des prestations
        de décès.

    3)  Le montant à risque (les garanties dans le cours) représente
        l'excédent de la valeur des garanties sur les valeurs des fonds pour
        tous les contrats dont la valeur des garanties est supérieure à la
        valeur des fonds. Ce montant n'est pas exigible à court terme.
    

Les garanties au titre des rentes à capital variable sont conditionnelles et exigibles uniquement au décès du titulaire de contrat, à l'échéance, au retrait ou à la conversion en rente, si les valeurs des fonds demeurent inférieures aux valeurs garanties. Si les marchés ne se redressent pas, les passifs liés aux contrats en vigueur seraient exigibles principalement pendant la période de 2015 à 2038. La provision mathématique établie à cet égard s'élevait à 1 125 millions de dollars au 31 mars 2010 (1 671 millions de dollars au 31 décembre 2009). La réduction découle principalement de l'incidence de l'amélioration des marchés des actions ayant atténué l'exposition actuelle et prévue de la provision dans le cours.

ii) Incidence sur la valeur économique pour les actionnaires du risque de prix du marché des actions cotées lié aux produits à capital variable et aux autres actifs gérés

L'incidence sur la valeur économique pour les actionnaires de la variation de la valeur de marché des titres des fonds distincts de produits à capital variable, des fonds communs de placement ainsi que des activités de gestion d'actifs institutionnels correspond à la variation de la valeur actualisée nette des flux de trésorerie futurs prévus après impôts liés à la gestion de ces actifs ou aux garanties fournies, y compris les revenus d'honoraires, les charges et les prestations, actualisés aux taux du marché. La valeur actualisée des flux de trésorerie futurs après impôts prévus relatifs aux garanties liées aux produits à capital variable correspond à la moyenne, dans tous les cas de rendements de placements, de la valeur actualisée nette des prestations garanties futures projetées, des règlements au titre de la réassurance et des honoraires affectés au soutien des garanties, de même que du portefeuille d'actifs, y compris les dérivés, affectés à la couverture des garanties.

Le portefeuille d'actif destiné à couvrir les garanties est composé de trésorerie et d'instruments dérivés. Nous vendons à découvert des contrats à terme normalisés sur indice boursier et sur obligations gouvernementales négociés en Bourse et prolongeons des swaps de taux d'intérêt dans le but de gérer la sensibilité de la couverture des provisions mathématiques au rendement des fonds et à la variation des taux d'intérêt découlant des garanties au titre des rentes à capital variable. Nous effectuons le rééquilibrage dynamique de ces instruments de couverture en fonction de l'évolution des conditions des marchés afin que la position couverte demeure conforme aux paramètres établis à l'interne. Le profit réalisé (la perte subie) sur les instruments de couverture pourrait ne pas annuler entièrement les gains ou les pertes résultant des provisions pour garanties couvertes, car :

    
    a)  le rendement des fonds sous-jacents couverts peut différer du
        rendement des instruments de couverture correspondants;
    b)  le rendement d'une petite partie des fonds sous-jacents ne faisait
        l'objet d'aucune couverture vu l'absence d'instruments de couverture
        négociés en Bourse efficaces;
    c)  une tranche du risque de taux d'intérêt n'est pas couverte;
    d)  les provisions mathématiques prévoient des provisions pour écarts
        défavorables qui ne sont pas couvertes;
    e)  la totalité des autres risques n'est pas couverte (voir le rapport de
        gestion du rapport annuel de 2009).
    

Pour établir les mesures d'exposition au risque liées à une variation de la valeur marchande de fonds d'actions, nous avons appliqué les hypothèses qui suivent relatives à l'efficacité de la tranche soumise au programme de couverture. Dans le cas d'un recul de 10 %, de 20 % et de 30 % de la valeur de marché des titres détenus dans les fonds distincts de rentes à capital variable, il est supposé que le bénéfice tiré du portefeuille de couverture contrebalancera respectivement 90 %, 85 % et 80 % de la perte découlant de la variation des provisions mathématiques des garanties couvertes. Dans le cas d'une hausse de 10 %, de 20 % et de 30 % de la valeur de marché des titres détenus dans les fonds distincts des rentes à capital variable, il est supposé que la perte subie par le portefeuille de couverture sera plus élevée de respectivement 10 %, 15 % et 20 % que le gain découlant de la variation des provisions mathématiques des garanties couvertes. Ces hypothèses sont incluses dans le tableau qui suit et les tableaux figurant aux rubriques iii), iv) et v) plus loin. Les résultats réels pourraient différer de ces hypothèses.

Le tableau qui suit présente l'incidence possible, sur la valeur économique pour les actionnaires, d'une variation immédiate de 10 %, de 20 % et de 30 % de la valeur de marché des titres des produits à capital variable et des autres actifs gérés.

    
    Aux                           31 mars 2010           31 décembre 2009
    (en millions de
     dollars CA)
    -------------------------------------------------------------------------
    Baisse de la valeur
     de marché des
     fonds d'actions(1)     10 %     20 %     30 %     10 %     20 %     30 %
                         ----------------------------------------------------
    Honoraires liés
     aux marchés          (460)$   (940)$ (1 430)$   (470)$   (960)$ (1 480)$
    Garanties liées aux
     produits à capital
     variable             (320)    (810)  (1 480)    (450)  (1 080)  (1 930)
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                 (780)$ (1 750)$ (2 910)$   (920)$ (2 040)$ (3 410)$
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    Augmentation de la
     valeur de marché des
     fonds d'actions(1)     10 %     20 %     30 %     10 %     20 %     30 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Honoraires liés
     aux marchés           480 $    980 $  1 480 $    490 $  1 000 $  1 520 $
    Garanties liées aux
     produits à capital
     variable              210      340      410      290      490      600
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                  690 $  1 320 $  1 890 $    780 $  1 490 $  2 120 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    1)  Voir la rubrique "Mise en garde à l'égard de l'exposition aux
        risques" plus haut.
    

iii) Incidence sur le bénéfice net attribué aux actionnaires du risque de prix du marché des actions cotées lié aux produits à capital variable

Le tableau qui suit présente l'incidence possible, sur le bénéfice net annuel attribué aux actionnaires, des produits à capital variable, y compris l'incidence, sur les revenus d'honoraires des fonds distincts, d'une baisse immédiate de 10 %, de 20 % et de 30 % et d'une hausse de 10 % de la valeur de marché des titres des fonds distincts, suivie d'un retour aux hypothèses en matière de croissance normale du marché. Les hypothèses relatives au rendement du programme de couverture des rentes à capital variable sont présentées à la section ii) plus haut ("Incidence sur la valeur économique pour les actionnaires du risque de prix du marché des actions cotées lié aux produits à capital variable et aux autres actifs gérés").

Variation de la valeur de marché des fonds d'actions(1)

    
                                                            Au           Au
                                                       31 mars  31 décembre
    (en millions de dollars canadiens)                    2010         2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Baisse de 10 %                                      (1 000)$     (1 100)$
    Baisse de 20 %                                      (2 200)      (2 600)
    Baisse de 30 %                                      (3 600)      (4 400)
    Hausse de 10 %                                         800          900
    -------------------------------------------------------------------------

    1)  Voir la rubrique "Mise en garde à l'égard de l'exposition aux
        risques" plus haut.
    

iv) Incidence sur le bénéfice net attribué aux actionnaires du risque de marché lié aux cours des actions cotées des produits à capital variable et du fonds général

Le tableau qui suit ajoute l'élément de sensibilité à une variation de la valeur de marché d'actions cotées sur les provisions mathématiques des produits autres qu'à capital variable, aux éléments de sensibilité du tableau iii) plus haut ("Incidence sur le bénéfice net attribué aux actionnaires du risque de prix du marché des actions cotées lié aux produits à capital variable").

Variation de la valeur de marché des fonds d'actions(1)

    
                                                            Au           Au
                                                       31 mars  31 décembre
    (en millions de dollars canadiens)                    2010         2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Baisse de 10 %                                      (1 100)$     (1 200)$
    Baisse de 20 %                                      (2 400)      (2 800)
    Baisse de 30 %                                      (3 900)      (4 600)
    Hausse de 10 %                                         900        1 000
    -------------------------------------------------------------------------

    1)  Voir la rubrique "Mise en garde à l'égard de l'exposition aux
        risques" plus haut.
    

v) Incidence sur le ratio du MMPRCE de Manufacturers du risque de marché lié au cours des actions cotées du fonds général et des produits à capital variable

Les fluctuations des marchés des actions ont également une incidence sur les composantes disponibles et requises entrant dans le calcul du MMPRCE. Le tableau qui suit présente l'incidence possible sur le ratio du MMPRCE de Manufacturers d'une baisse immédiate de 10 %, de 20 % et de 30 % et d'une hausse de 10 % des cours des actions.

Variation de la valeur de marché des fonds d'actions(1)

    
                                                            Au           Au
                                                       31 mars  31 décembre
                                                          2010         2009
                                                    (points de    (points de
                                                   pourcentage)  pourcentage)
    -------------------------------------------------------------------------
    Baisse de 10 %                                         (10)         (11)
    Baisse de 20 %                                         (23)         (25)
    Baisse de 30 %                                         (39)         (42)
    Augmentation de 10 %                                     9           13
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    1)  Voir la rubrique "Mise en garde à l'égard de l'exposition aux
        risques" plus haut.
    

ÉVENTUALITÉ FISCALE

La Société investit dans des baux adossés et a constitué des provisions pour parer à l'éventuel rejet du traitement fiscal et pour régler les intérêts exigibles sur les impôts en souffrance. Au cours du trimestre terminé le 31 mars 2010, nous avons enregistré des charges additionnelles s'élevant à 99 millions de dollars après impôts en rapport avec ces placements. Nous continuons d'être d'avis que les déductions initialement réclamées relativement à ces arrangements sont appropriées, et la Société a déposé une requête remettant les décisions de l'IRS en question devant la cour de l'impôt des États-Unis. Si les avantages fiscaux liés à la totalité de nos baux adossés étaient annulés, la somme maximale à payer, après impôts et intérêts compris, est estimée à un montant supplémentaire de 193 millions de dollars américains au 31 mars 2010.

QUESTIONS ET CONTRÔLES COMPTABLES

Principales conventions comptables et actuarielles

Les principales conventions comptables de la Société sont résumées aux pages 89 à 94 du rapport annuel de 2009, à la note 1 afférente aux états financiers consolidés annuels. Les principaux procédés d'estimation portent sur l'établissement des provisions mathématiques, l'évaluation de la perte de valeur des placements, l'évaluation des entités à détenteurs de droits variables, le calcul des obligations et des charges au titre des régimes de retraite et des avantages postérieurs à l'emploi, les impôts sur les bénéfices et l'évaluation de l'écart d'acquisition et des actifs incorporels, comme ils sont décrits aux pages 62 à 72 de notre rapport annuel de 2009. De plus, la direction pose un jugement au moment du choix des modèles d'évaluation en vue de déterminer la juste valeur des instruments financiers lorsque des données du marché observables ne sont pas disponibles.

Modifications futures de conventions comptables et de la présentation de l'information financière

Transition vers les Normes internationales d'information financière ("IFRS")

Les sociétés ayant une obligation publique de rendre des comptes au Canada devront adopter les IFRS pour les périodes ouvertes à compter du 1er janvier 2011. La Société adoptera les IFRS pour ses rapports trimestriels et annuels à compter du premier trimestre de 2011, et fournira des informations financières comparatives correspondantes pour 2010.

Au cours du premier trimestre de 2010, nous avons continué de gérer la mise en œuvre des IFRS par les activités et les livrables prévus dans notre plan de transition général, dont la réalisation suit son cours. La Société n'a pas encore terminé sa prise de décisions à l'égard des conventions comptables et des choix à l'adoption initiale, mais elle prévoit le faire plus tard au cours de l'exercice en cours. Tant que ce processus n'est pas terminé, l'incidence totale de l'adoption des IFRS sur la situation financière et les résultats futurs de la Société ne peut être établie.

Selon notre analyse actuelle des différences relevées entre les exigences comptables canadiennes et celles des IFRS avec prise d'effet le 1er janvier 2011, à l'exception de la dépréciation possible de l'écart d'acquisition à la transition, nous ne prévoyons pas que ces différences comptables auront une incidence importante sur les états financiers en 2011. L'exigence d'exécution de tests de l'écart d'acquisition à l'échelle des unités génératrices de trésorerie selon les IFRS, soit un niveau plus fragmenté que selon les PCGR du Canada, pourrait entraîner une charge pour perte de valeur qui sera reflétée dans le solde d'ouverture des bénéfices non répartis au moment de l'adoption des IFRS, en 2011, et qui pourrait être importante.

Se reporter au rapport annuel de 2009 pour des renseignements additionnels sur les IFRS, y compris les incidences potentielles sur le capital réglementaire de modifications possibles aux IFRS après 2011.

RENDEMENT ET MESURES NON CONFORMES AUX PCGR

Nous utilisons diverses mesures financières non conformes aux PCGR pour évaluer la performance de la Société dans son ensemble et pour évaluer chacune de ses exploitations. Ces mesures incluent le bénéfice d'exploitation rajusté, le rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires, les devises constantes, les primes et dépôts, les primes et équivalents primes, les fonds gérés, le capital, les souscriptions, la valeur intrinsèque des nouvelles affaires et l'incidence sur la valeur économique pour les actionnaires. Les mesures financières non conformes aux PCGR ne sont pas définies dans les PCGR; on ne peut donc pas les comparer aux mesures semblables utilisées par d'autres émetteurs. Par conséquent, ces mesures ne doivent pas être utilisées seules ou en remplacement d'autres données financières préparées selon les PCGR.

Dans son rapport annuel de 2009, sous la rubrique intitulée "Bénéfice d'exploitation rajusté estimatif pour 2010", la Société a estimé le bénéfice d'exploitation rajusté estimatif pour tous les trimestres de 2010. Ces estimations constituent des renseignements prospectifs, conformément aux méthodes indiquées sous "Points saillants financiers - Bénéfice d'exploitation rajusté" ci-dessus. Dans ce rapport, nous avons comparé notre bénéfice d'exploitation rajusté estimatif avec le bénéfice d'exploitation rajusté du premier trimestre, compte non tenu des éléments particuliers qui ont été exclus de notre calcul du bénéfice d'exploitation rajusté. La Société croit qu'il s'agit de mesures pratiques pour les investisseurs compte tenu des conditions économiques actuelles, notamment la volatilité des marchés des actions et des taux d'intérêt, et d'autres facteurs.

Le rendement des capitaux propres est une mesure de la rentabilité qui présente le bénéfice net disponible pour les porteurs d'actions ordinaires exprimé en pourcentage du capital déployé pour gagner le bénéfice. La Société calcule le rendement des capitaux propres à l'aide de la moyenne des fonds propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires, excluant le cumul des autres éléments du résultat étendu sur les titres disponibles à la vente et les couvertures de flux de trésorerie.

    
    Rendement des capitaux propres
    ------------------------------
    (en millions de dollars canadiens)            Résultats trimestriels
                                                T1 10      T4 09      T1 09
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribuable (perte nette
     imputable) aux porteurs d'actions
     ordinaires selon les états des résultats
     consolidés                                 1 120        848     (1 075)
    -------------------------------------------------------------------------

    Solde d'ouverture du total de l'avoir
     disponible pour les porteurs d'actions
     ordinaires                                27 405     24 812     26 496
    Solde de fermeture du total de l'avoir
     disponible pour les porteurs d'actions
     ordinaires                                27 816     27 405     25 442
    -------------------------------------------------------------------------
    Total moyen pondéré de l'avoir disponible
     pour les porteurs d'actions ordinaires    27 610     26 108     25 969
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde d'ouverture du cumul des autres
     éléments du résultat étendu sur les
     titres disponibles à la vente et les
     couvertures de flux de trésorerie selon
     les bilans consolidés                        564        442       (846)
    Solde de clôture du cumul des autres
     éléments du résultat étendu sur les
     titres disponibles à la vente et les
     couvertures de flux de trésorerie selon
     les bilans consolidés                        633        564       (917)
    -------------------------------------------------------------------------
    Rajustement au titre de la moyenne du
     cumul des autres éléments du résultat
     étendu                                      (598)      (503)       882
    -------------------------------------------------------------------------
    Total moyen pondéré de l'avoir disponible
     pour les porteurs d'actions ordinaires,
     déduction faite du rajustement de la
     moyenne du cumul des autres éléments du
     résultat étendu                           27 012     25 605     26 851
    -------------------------------------------------------------------------

    Rendement des capitaux propres fondé sur
     le total moyen pondéré de l'avoir
     disponible pour les porteurs d'actions
     ordinaires (annualisé)                      16,5 %     12,9 %    (16,8)%
    Rendement des capitaux propres fondé sur
     le total moyen pondéré de l'avoir
     disponible pour les porteurs d'actions
     ordinaires, déduction faite du rajustement
     de la moyenne du cumul des autres
     éléments du résultat étendu (annualisé)     16,8 %     13,1 %    (16,2)%
    -------------------------------------------------------------------------
    

La Société se sert également de mesures du rendement financier préparées en devises constantes, qui excluent l'incidence de la variation des taux de change et qui constituent des mesures non conformes aux PCGR. Les montants présentés pour le trimestre en devises constantes sont calculés, le cas échéant, en fonction des taux de change en vigueur à la date de l'état des résultats et du bilan pour le premier trimestre de 2009.

Les primes et dépôts servent à mesurer la croissance du chiffre d'affaires. La Société calcule les primes et dépôts en additionnant les éléments suivants : i) primes et équivalents primes (voir ci-après), ii) dépôts dans les fonds distincts, à l'exclusion des capitaux de lancement, iii) dépôts dans les fonds communs de placement, iv) dépôts dans les comptes de placement autogérés institutionnels et v) autres dépôts dans d'autres fonds gérés.

Les primes et équivalents primes sont inclus dans les primes. La Société calcule les primes et équivalents primes en additionnant les éléments suivants : i) primes du fonds général déduction faite des cessions en réassurance, présentées au poste "Primes et dépôts" de l'état des résultats consolidé, ii) équivalents primes pour les contrats d'assurance collective de type "services administratifs seulement" et iii) primes de l'entente de cession en réassurance de risques liés à l'assurance collective au Canada.

    
    Primes et dépôts
    ----------------
    (en millions de dollars canadiens)            Résultats trimestriels
                                              -------------------------------
                                                T1 10      T4 09      T1 09
    -------------------------------------------------------------------------
    Primes selon les états des résultats
     consolidés                                 4 395      4 731      6 972
    Dépôts des titulaires de contrats selon
     les états de l'évolution de l'actif net
     des fonds distincts consolidés             7 204      7 343      8 259
    -------------------------------------------------------------------------
    Primes et dépôts selon les états
     financiers                                11 599     12 074     15 231
    Fonds communs de placement                  2 966      2 378      2 096
    Comptes de placement autogérés
     institutionnels                              847        363      1 181
    Équivalents primes pour SAS                   676        663        669
    Primes cédées sur assurances collectives      906        919          -
    Autres fonds                                  144        138        124
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des primes et dépôts                 17 138     16 535     19 301
    Incidence des taux de change                2 310      2 059          -
    -------------------------------------------------------------------------
    Primes et dépôts en devises constantes     19 448     18 594     19 301
    -------------------------------------------------------------------------
    

Les fonds gérés constituent un élément de mesure de l'envergure de la Société. Ils correspondent à l'ensemble des placements effectués par la Société et ses clients.

    
    Fonds gérés
    -----------
    (en millions de dollars canadiens)            Résultats trimestriels
                                              -------------------------------
                                                T1 10      T4 09      T1 09
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de l'actif investi selon les
     bilans consolidés                        188 308    187 470    191 132
    Total de l'actif net des fonds distinct
     détenu par la Société selon les états
     des fonds distincts consolidés           193 103    190 665    163 879
    -------------------------------------------------------------------------
    Fonds gérés selon les états financiers    381 411    378 135    355 011
    Fonds communs de placement                 36 766     33 370     24 001
    Comptes de placement autogérés
     institutionnels (fonds distincts exclus)  20 866     20 906     20 798
    Autres fonds                                7 419      7 206      5 597
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des fonds gérés                     446 462    439 617    405 407
    Incidence des taux de change               76 572     63 636          -
    -------------------------------------------------------------------------
    Fonds gérés en devises constantes         523 034    503 253    405 407
    -------------------------------------------------------------------------
    

Notre définition de capital sert de base à toutes nos activités de gestion du capital au niveau de la SFM. Aux fins de l'information réglementaire à produire, les chiffres sont rajustés pour tenir compte des ajouts et déductions requis dans les lignes directrices du BSIF. Le capital est la somme de ce qui suit : total de l'avoir à l'exclusion du cumul des autres éléments du résultat étendu sur les couvertures de flux de trésorerie; les participations ne donnant pas le contrôle dans les filiales; et les passifs au titre des actions privilégiées et instruments de capitaux admissibles.

    
    Capital
    -------
    (en millions de dollars canadiens)            Résultats trimestriels
                                              -------------------------------
                                                T1 10      T4 09      T1 09
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de l'avoir selon les bilans
     consolidés                                29 326     28 907     26 581
    Déduire : cumul des autres éléments du
     résultat étendu sur les couvertures de
     flux de trésorerie selon les bilans
     consolidés                                   (54)       (48)      (272)
    Ajouter : passifs liés aux actions
     privilégiées et aux instruments de
     capitaux propres admissibles               4 022      4 037      3 139
    Ajouter : participation ne donnant pas
     le contrôle dans des filiales                246        202        222
    -------------------------------------------------------------------------
    Total du capital                           33 648     33 194     30 214
    -------------------------------------------------------------------------
    

Les souscriptions sont calculées selon le type de produit.

    
    i)   Les souscriptions totales de l'Assurance individuelle tiennent
         compte de la totalité des nouvelles primes annualisées, de 10 % des
         primes excédentaires et de 10 % des primes uniques. Les nouvelles
         primes annualisées de l'Assurance individuelle représentent les
         primes annualisées prévues la première année des contrats dont les
         primes sont exigibles pendant plus d'un an. Les souscriptions sont
         présentées selon leur montant brut et ne tiennent pas compte de
         l'incidence de la réassurance. La prime unique est la prime
         forfaitaire découlant de la souscription d'un produit à prime
         unique, par exemple, une assurance voyage.
    ii)  Les souscriptions de l'Assurance collective comprennent les
         nouvelles primes annualisées et les équivalents primes des nouveaux
         contrats de type services administratifs seulement, ainsi que les
         nouvelles couvertures et les modifications apportées aux contrats,
         compte non tenu des augmentations de taux.
    iii) Les nouveaux dépôts de la Gestion de patrimoine, Individuelle, sont
         présentés comme des souscriptions. Ces montants comprennent les
         rentes individuelles, aussi bien à capital fixe qu'à capital
         variable, les produits de rentes à capital variable, les fonds
         communs de placement, les régimes d'épargne-études 529, ainsi que
         les prêts bancaires autorisés et les prêts hypothécaires.
    iv)  Les souscriptions sous forme de nouvelles primes et de nouveaux
         dépôts périodiques des régimes de retraite et d'épargne collectifs
         représentent une estimation des dépôts prévus au cours de la
         première année de cotisation auprès de la Société. Les souscriptions
         de produits à prime unique tiennent compte de l'actif transféré du
         fournisseur du régime précédent. Les souscriptions comprennent
         l'incidence de l'ajout d'une nouvelle division ou d'un nouveau
         produit sur un client existant. Les souscriptions totales
         comprennent les nouvelles primes et les nouveaux dépôts périodiques
         et uniques.
    

La valeur intrinsèque des nouvelles affaires correspond à la variation de la valeur économique pour les actionnaires découlant des souscriptions au cours de la période. Le calcul de la valeur intrinsèque des nouvelles affaires comprend la valeur actualisée du bénéfice futur prévu tiré des nouvelles affaires en fonction des hypothèses à l'égard de la mortalité, de la morbidité et des actions futures des titulaires de contrats, ainsi qu'à l'égard des charges et des placements, utilisées pour fixer les prix des produits souscrits. Les hypothèses à l'égard des placements pour les produits à long terme sont fondées sur les hypothèses à l'égard des placements à long terme habituellement établies au cours du cycle de planification annuelle. En ce qui a trait aux produits de rentes à capital variable, les taux d'intérêt utilisés pour le calcul de la valeur intrinsèque des nouvelles affaires sont fondés sur les taux d'intérêt en vigueur au moment où les contrats sont émis. Les principales hypothèses économiques utilisées pour calculer la valeur intrinsèque des nouvelles affaires pour 2010 sont fondées sur les marchés au 1er janvier 2010, comme suit :

    
    -------------------------------------------------------------------------
                                   Canada    États-Unis  Hong Kong     Japon
    -------------------------------------------------------------------------
    Ratio du MMPRCE                  150 %        150 %      150 %      150 %
    Taux d'actualisation            7,75 %       8,00 %     8,50 %     6,50 %
    Inflation                        2,0 %        2,0 %      2,0 %      0,0 %
    Taux d'imposition                 26 %         35 %     16,5 %       36 %
    Taux de change                    s.o.     1,0466     0,1350     0,0112
    -------------------------------------------------------------------------
    

L'incidence sur la valeur économique pour les actionnaires constitue une des mesures que nous utilisons pour décrire l'incidence possible de la variation des marchés des actions et des taux d'intérêt. Notre méthode de calcul de l'incidence sur la valeur économique pour les actionnaires est présentée dans les sections pertinentes figurant plus haut lorsque l'incidence est présentée.

Mise en garde au sujet des déclarations prospectives

Le présent document contient des déclarations prospectives au sens des règles d'exonération des lois provinciales canadiennes sur les valeurs mobilières et de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis. Ces déclarations prospectives portent notamment sur les bénéfices d'exploitation estimatifs rajustés dont il est question à la rubrique "Points saillants financiers - Bénéfice d'exploitation rajusté" ci-dessus. Les déclarations prospectives du présent document portent aussi notamment sur nos objectifs, nos buts, nos stratégies, nos intentions, nos projets, nos convictions, nos attentes et nos estimations. Elles se caractérisent habituellement par l'emploi de termes tels "pouvoir", "devoir", "probable", "soupçonner", "perspectives", "s'attendre à", "entendre", "estimer", "prévoir", "croire", "projeter", "objectif", "chercher à", "viser", "continuer" ou "s'efforcer" (ou de leur forme négative) et par l'emploi du conditionnel, ainsi que de mots et expressions semblables, et elles peuvent inclure des énoncés relatifs aux résultats futurs possibles ou présumés de la Société. Bien que, selon nous, les prévisions ainsi exprimées soient raisonnables, le lecteur ne devrait pas s'appuyer indûment sur les déclarations prospectives en raison des incertitudes et des risques inhérents qu'elles supposent, ni les interpréter comme une quelconque confirmation des attentes des marchés ou des analystes. Les déclarations prospectives étant fondées sur des hypothèses ou des facteurs importants, les résultats réels peuvent être très différents des résultats qu'elles expriment explicitement ou implicitement. Parmi les facteurs importants susceptibles d'entraîner un écart notable entre les résultats réels et les attentes exprimées, notons entre autres la conjoncture commerciale et économique (notamment le rendement des marchés des actions; les fluctuations des taux d'intérêt et la variation des écarts de taux; les taux de change; les pertes sur placements et les défaillances; ainsi que la liquidité du marché et la solvabilité des cautions, des réassureurs et des contreparties); la capacité à mettre en œuvre et à modifier des plans stratégiques; les changements apportés aux lois et à la réglementation; les changements de normes comptables; l'affaiblissement de notre solidité financière ou la baisse de nos notes de crédit; la capacité de la Société à préserver sa réputation; la concurrence et les regroupements de sociétés; la capacité de mettre en marché et de distribuer des produits par l'intermédiaire de réseaux de distribution existants et futurs; les passifs imprévus ou les dépréciations d'actifs découlant d'acquisitions et de cessions d'activités; la dépréciation de l'écart d'acquisition ou d'actifs incorporels ou la constitution de provisions pour moins-values à l'égard d'actifs d'impôts futurs; la capacité à mettre à exécution des stratégies de couverture efficaces; la capacité d'obtenir des placements à revenu variable au soutien du passif à long terme de la Société; la réalisation de pertes découlant de la vente de placements classés comme disponibles à la vente; l'exactitude des estimations servant à appliquer les conventions comptables et les méthodes actuarielles utilisées par la Société; les liquidités de la Société, y compris la disponibilité du financement nécessaire pour satisfaire aux obligations financières existantes à la date prévue de leur échéance; les obligations de nantissement de garanties additionnelles; la disponibilité de lettres de crédit au soutien de la flexibilité dans la gestion du capital; l'exactitude de l'information reçue de contreparties et la capacité des contreparties à respecter leurs engagements; la disponibilité, la capacité financière ou le caractère approprié de la réassurance; les litiges, y compris les vérifications fiscales, les litiges fiscaux ou d'autres litiges semblables; la capacité à adapter les produits et services pour suivre l'évolution du marché; la capacité à attirer et à conserver les principaux cadres supérieurs, employés et agents; l'utilisation et l'interprétation appropriées de modèles complexes ou les défaillances des modèles utilisés; les risques politiques, juridiques, d'exploitation et autres liés aux activités de la Société à l'extérieur de l'Amérique du Nord; les acquisitions et la capacité à effectuer des acquisitions, y compris à obtenir le financement par emprunt ou par actions nécessaire à cette fin; les perturbations et les changements touchant des éléments essentiels des systèmes de la Société ou les infrastructures publiques; les préoccupations environnementales; ainsi que la capacité de la Société de protéger sa propriété intellectuelle et l'exposition aux invocations de violation. Des renseignements supplémentaires à l'égard des facteurs importants susceptibles d'entraîner un écart notable entre les résultats réels et les attentes exprimées ainsi qu'à l'égard des facteurs et hypothèses importants sur lesquels sont fondées les déclarations prospectives sont présentés dans le présent document et dans la section intitulée "Facteurs de risque" de notre plus récente notice annuelle, dans les sections intitulées "Gestion du risque" et "Principales conventions comptables et actuarielles" du rapport de gestion figurant dans nos plus récents rapports annuel et intermédiaire, dans la note afférente aux états financiers consolidés intitulée "Gestion des risques" de nos plus récents rapports annuel et intermédiaire et dans d'autres documents que nous avons émis et déposés auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis. Nous ne nous engageons pas à réviser nos déclarations prospectives, sauf si la loi l'exige.

À propos de la Financière Manuvie

La Financière Manuvie, groupe canadien et chef de file des services financiers, compte des millions de clients dans 22 pays et territoires. Exerçant ses activités sous le nom de Financière Manuvie au Canada et en Asie, et principalement sous le nom de John Hancock aux États-Unis, elle offre à sa clientèle une gamme variée de produits de protection financière et de services de gestion de patrimoine par l'entremise d'un vaste réseau d'employés, d'agents et d'associés. Au 31 mars 2010, les fonds gérés par la Financière Manuvie et ses filiales se chiffraient à 446 milliards de dollars canadiens (440 milliards de dollars américains). La Société Financière Manuvie est inscrite aux bourses de Toronto (TSX), de New York (NYSE) et des Philippines (PSE) sous le symbole "MFC", et à la Bourse de Hong Kong (SEHK) sous le symbole "945". La Financière Manuvie est présente sur le Web, à l'adresse www.manuvie.com.

Pièces jointes : Points saillants financiers, Résultats consolidés, Bilans consolidés, Information par division.

    
    Faits saillants financiers
    (en millions de dollars canadiens, à moins d'indication contraire, et
     données par action, non vérifié)

                                                  Aux 31 mars et pour les
                                              trimestres terminés à ces dates

                                                                    Variation
                                                 2010       2009       en %
    -------------------------------------------------------------------------

    Bénéfice net (perte nette)                  1 148 $   (1 071)$        -
      Bénéfice net attribué (perte nette
       imputée) aux titulaires de contrats
       avec participation                           8         (3)         -
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué (perte nette imputée)
     aux actionnaires                           1 140 $   (1 068)$        -
      Dividendes sur actions privilégiées         (20)        (7)       186
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribuable (perte nette
     imputable) aux porteurs d'actions
     ordinaires                                 1 120 $   (1 075)$        -
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Primes et dépôts :

      Assurance vie et assurance maladie(1)     3 269 $    4 278 $      (24)
      Rentes et régimes de retraite, rentes à
       capital variable exclues                 1 058      1 778        (40)
      Dépôts dans les fonds distincts, rentes
       à capital variable exclues               5 083      5 107         (0)
      Dépôts dans les fonds communs de
       placement                                2 966      2 096         42
      Dépôts dans les comptes de placement
       autogérés institutionnels                  847      1 181        (28)
      Équivalents primes pour SAS                 676        669          1
      Risques cédés liés à l'assurance
       collective(1)                              906          -          -
      Dépôts dans d'autres fonds                  144        124         16
    -------------------------------------------------------------------------
    Primes et dépôts, rentes à capital
     variable exclues                          14 949 $   15 233 $       (2)
      Primes et dépôts des rentes à capital
       variable                                 2 189      4 068        (46)
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des primes et dépôts                 17 138 $   19 301 $      (11)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Fonds gérés :
      Fonds général                           188 308 $  191 132 $       (1)
      Fonds distincts, comptes de placement
       autogérés institutionnels exclus       190 895    160 507         19
      Fonds communs de placement               36 766     24 001         53
      Comptes de placement autogérés
       institutionnels                         23 074     24 170         (5)
      Autres fonds                              7 419      5 597         33
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des fonds gérés                     446 462 $  405 407 $       10
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Capital
      Passifs liés aux actions privilégiées
       et aux instruments de capitaux propres
       admissibles                              4 022 $    3 139 $       28
      Participation minoritaire dans des
       filiales                                   246        222         11
      Avoir
        Avoir des titulaires de contrats avec
         participation                             88         59         49
        Capitaux propres
          Actions privilégiées                  1 422      1 080         32
          Actions ordinaires                   19 005     16 177         17
          Surplus d'apport                        190        161         18
          Bénéfices non répartis               13 760     11 302         22
          Cumul des autres éléments du
           résultat étendu sur les titres
           disponibles à la vente et
           conversion de l'investissement net
           dans des établissements étrangers   (5 085)    (1 926)       164
    -------------------------------------------------------------------------
    Total du capital                           33 648 $   30 214 $       11
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Principales mesures clés du rendement :
      Résultat de base par action ordinaire      0,64 $    (0,67)$
      Résultat dilué par action ordinaire        0,64 $    (0,67)$
      Rendement des capitaux propres
       attribuables aux porteurs d'actions
       ordinaires (annualisé)(2)                 16,8 %    (16,2)%
      Valeur comptable par action ordinaire     15,79 $    15,79 $
      Actions ordinaires en circulation
       (en millions)
        À la fin de la période                  1 761      1 611
        Moyenne pondérée - de base              1 758      1 610
        Moyenne pondérée - diluée               1 763      1 610

    1)  À la fin du premier trimestre de 2009, l'unité Assurance collective
        de la Division canadienne a conclu une entente de réassurance avec
        une partie externe qui a entraîné une réduction substantielle des
        primes nettes inscrites à l'état des résultats. La Société conserve
        certains avantages et certains risques dans ce secteur dont les
        primes directes continueront d'être incluses dans les primes et
        dépôts au poste "Risques cédés liés à l'assurance collective".

    2)  Le rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions
        ordinaires correspond au bénéfice net attribuable (à la perte nette
        imputable) aux porteurs d'actions ordinaires divisé(e) par la moyenne
        des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires,
        à l'exclusion du cumul des autres éléments du résultat étendu sur les
        titres disponibles à la vente et les couvertures de flux de
        trésorerie.



    États financiers consolidés abrégés

    États des résultats consolidés
    (en millions de dollars canadiens,                   Trimestres terminés
     sauf les données par action, non vérifié)                les 31 mars
                                                            2010       2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits
    Primes(1)                                              4 395 $    6 972 $
    Revenus de placements
      Revenus de placements                                2 042      1 837
      Gains (pertes) réalisé(e)s et latent(e)s sur les
       actifs qui servent de soutien aux provisions
       mathématiques et aux billets de consommation        1 149     (2 103)
    Autres produits                                        1 579      1 293
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des produits                                     9 165 $    7 999 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Prestations et charges
    Aux titulaires de contrats et bénéficiaires
      Sinistres survenus(1)                                1 126 $    1 835 $
      Rachats et capitaux échus(2)                         1 062      2 591
      Arrérages                                              788        882
      Participations aux excédents et bonifications          283        420
      Transferts nets aux fonds distincts                    185        636
      Variation des provisions techniques(2)               1 961      1 329
    Frais généraux                                           883        924
    Frais de gestion des placements                          238        232
    Commissions                                              909        978
    Intérêts débiteurs                                       297        218
    Taxes sur primes                                          73         73
    Participation minoritaire dans des filiales                5          8
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des prestations et des charges                   7 810 $   10 126 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice (perte) avant impôts sur les bénéfices        1 355 $   (2 127)$
    (Charge) recouvrement d'impôts                          (207)     1 056
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net (perte nette)                             1 148 $   (1 071)$
      Bénéfice net attribué (perte nette imputée) aux
       titulaires de contrats avec participation               8         (3)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué (perte nette imputée) aux
     actionnaires                                          1 140 $   (1 068)$
      Dividendes sur actions privilégiées                    (20)        (7)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribuable (perte nette imputable)
     aux porteurs d'actions ordinaires                     1 120 $   (1 075)$
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Résultat de base par action ordinaire                   0,64 $    (0,67)$
    Résultat dilué par action ordinaire                     0,64 $    (0,67)$

    1)  À la fin du premier trimestre de 2009, l'unité Assurance collective
        de la Division canadienne a conclu une entente de réassurance avec
        une partie externe qui a entraîné une réduction substantielle des
        primes nettes inscrites à l'état des résultats. La Société conserve
        certains avantages et certains risques liés à ces activités.

    2)  La variation des provisions techniques comprend l'incidence des
        échéances programmées des contrats de rente institutionnels du
        secteur des produits à revenu fixe de John Hancock de 33 millions de
        dollars au premier trimestre de 2010 et de 1 197 millions de dollars
        au premier trimestre de 2009.



    Bilans consolidés
    (en millions de dollars canadiens, non vérifié)

                                                              Aux 31 mars
    Actif                                                   2010       2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Placements
    Encaisse et titres à court terme                      17 289 $   18 062 $
    Titres
      Obligations                                         88 090     84 295
      Actions                                              9 967      7 946
    Prêts
      Créances hypothécaires                              30 605     31 795
      Placements privés                                   22 123     26 235
      Avances sur contrats                                 6 495      7 746
      Prêts bancaires                                      2 468      2 439
    Immeubles                                              5 798      6 491
    Autres placements                                      5 473      6 123
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des placements                                 188 308 $  191 132 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Autres actifs
    Revenus de placements à recevoir                       1 663 $    1 792 $
    Primes arriérées                                         734        751
    Écart d'acquisition                                    6 973      8 055
    Actifs incorporels                                     1 957      2 160
    Instruments dérivés                                    2 646      6 590
    Divers                                                 3 654      3 575
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des autres actifs                               17 627 $   22 923 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de l'actif                                     205 935 $  214 055 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Actif net des fonds distincts                        194 149 $  164 464 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Passif et avoir
    -------------------------------------------------------------------------
    Provisions mathématiques                             140 916 $  150 268 $
    Gains nets réalisés différés                             103        120
    Dépôts bancaires                                      15 303     13 481
    Billets de consommation                                1 225      1 642
    Dette à long terme                                     3 307      3 602
    Passif d'impôts futurs                                 1 305      1 184
    Instruments dérivés                                    2 548      5 657
    Autres passifs                                         7 087      7 615
    -------------------------------------------------------------------------
                                                         171 794 $  183 569 $

    Passifs liés aux actions privilégiées et aux
     instruments de capitaux propres                       4 569      3 683
    Participation minoritaire dans des filiales              246        222

    Avoir
      Avoir des titulaires de contrats avec participation     88         59
      Capitaux propres
        Actions privilégiées                               1 422      1 080
        Actions ordinaires                                19 005     16 177
        Surplus d'apport                                     190        161
        Bénéfices non répartis                            13 760     11 302
        Cumul des autres éléments du résultat étendu      (5 139)    (2 198)
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de l'avoir                                      29 326 $   26 581 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Total du passif et de l'avoir                        205 935 $  214 055 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Passif net des fonds distincts                       194 149 $  164 464 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------



    Notes afférentes aux états financiers consolidés abrégés
    (en millions de dollars canadiens, non vérifié)

    Note 1 : Information sectorielle

                                   Trimestre terminé le 31 mars 2010
                            -------------------------------------------------
                                         États-Unis                  Division
                            États-Unis   Gestion de     Division      Asie et
    Primes et dépôts         Assurance   patrimoine   canadienne        Japon
    -------------------------------------------------------------------------
    Primes du fonds général,
     rentes à capital
     variable exclues(1)       1 399 $        605 $      1 034 $      1 043 $
    Dépôts dans les fonds
     distincts, rentes à
     capital variable exclues    303        3 520          802          458
    Dépôts dans les fonds
     communs de placement          -        2 441          355          170
    Dépôts dans les comptes
     de placement autogérés
     institutionnels               -            -            -            -
    Équivalents primes
     pour SAS                      -            -          676            -
    Risques cédés liés à
     l'assurance collective(1)     -            -          906            -
    Dépôts dans d'autres fonds     -          144            -            -
    Primes et dépôts sur rentes
     à capital variable            -          730          707          752
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                      1 702 $      7 440 $      4 480 $      2 423 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Bénéfice net (perte nette)   131 $        350 $        305 $        431 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Fonds gérés                              Au 31 mars 2010
    -------------------------------------------------------------------------
    Fonds général             58 526 $     33 404 $     60 314 $     24 050 $
    Fonds distincts, comptes
     de placement autogérés
     institutionnels exclus   11 461      114 708       37 483       27 365
    Fonds communs de placement     -       26 649        6 611        3 506
    Comptes de placement
     autogérés institutionnels     -            -            -            -
    Autres fonds                   -        3 569            -        3 850
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                     69 987 $    178 330 $    104 408 $     58 771 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


                             Trimestre terminé le 31 mars 2010
                           -------------------------------------
                                           Services
                           Division de     généraux
    Primes et dépôts       réassurance    et Autres        Total
    ------------------------------------------------------------
    Primes du fonds général,
     rentes à capital
     variable exclues(1)         246 $          - $      4 327 $
    Dépôts dans les fonds
     distincts, rentes à
     capital variable exclues      -            -        5 083
    Dépôts dans les fonds
     communs de placement          -            -        2 966
    Dépôts dans les comptes
     de placement autogérés
     institutionnels               -          847          847
    Équivalents primes
     pour SAS                      -            -          676
    Risques cédés liés à
     l'assurance collective(1)     -            -          906
    Dépôts dans d'autres fonds     -            -          144
    Primes et dépôts sur rentes
     à capital variable            -            -        2 189
    ------------------------------------------------------------
    Total                        246 $        847 $     17 138 $
    ------------------------------------------------------------
    ------------------------------------------------------------

    Bénéfice net (perte nette)    54 $       (123)$      1 148 $
    ------------------------------------------------------------
    ------------------------------------------------------------

    Fonds gérés                         Au 31 mars 2010
    ------------------------------------------------------------
    Fonds général              2 395 $      9 619 $    188 308 $
    Fonds distincts, comptes
     de placement autogérés
     institutionnels exclus        -         (122)     190 895
    Fonds communs de placement     -            -       36 766
    Comptes de placement
     autogérés institutionnels     -       23 074       23 074
    Autres fonds                   -            -        7 419
    ------------------------------------------------------------
    Total                      2 395 $     32 571 $    446 462 $
    ------------------------------------------------------------
    ------------------------------------------------------------



                                   Trimestre terminé le 31 mars 2009
                            -------------------------------------------------
                                         États-Unis                  Division
                            États-Unis   Gestion de     Division      Asie et
    Primes et dépôts         Assurance   patrimoine   canadienne        Japon
    -------------------------------------------------------------------------
    Primes du fonds général,
     rentes à capital
     variable exclues          1 535 $      1 141 $      2 112 $        983 $
    Dépôts dans les fonds
     distincts, rentes à
     capital variable exclues    358        3 444          677          622
    Dépôts dans les fonds
     communs de placement          -        1 386           97          613
    Dépôts dans les comptes
     de placement autogérés
     institutionnels               -            -            -            -
    Équivalents primes pour
     SAS                           -            -          669            -
    Dépôts dans d'autres fonds     -          124            -            -
    Primes et dépôts sur rentes
     à capital variable            -        2 565          875          628
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                      1 893 $      8 660 $      4 430 $      2 846 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Bénéfice net (perte nette)   (92)$       (629)$        (87)$        142 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Fonds gérés                              Au 31 mars 2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Fonds général             60 969 $     41 829 $     53 711 $     25 633 $
    Fonds distincts, comptes
     de placement autogérés
     institutionnels exclus   10 008       98 918       27 879       23 923
    Fonds communs de placement     -       20 223        2 244        1 534
    Comptes de placement
     autogérés institutionnels     -            -            -            -
    Autres fonds                   -        3 087            -        2 510
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                     70 977 $    164 057 $     83 834 $     53 600 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


                             Trimestre terminé le 31 mars 2009
                           -------------------------------------
                                           Services
                           Division de     généraux
    Primes et dépôts       réassurance    et Autres        Total
    ------------------------------------------------------------
    Primes du fonds général,
     rentes à capital
     variable exclues            285 $          - $      6 056 $
    Dépôts dans les fonds
     distincts, rentes à
     capital variable exclues      -            6        5 107
    Dépôts dans les fonds
     communs de placement          -            -        2 096
    Dépôts dans les comptes
     de placement autogérés
     institutionnels               -        1 181        1 181
    Équivalents primes pour
     SAS                           -            -          669
    Dépôts dans d'autres fonds     -            -          124
    Primes et dépôts sur rentes
     à capital variable            -            -        4 068
    ------------------------------------------------------------
    Total                        285 $      1 187 $     19 301 $
    ------------------------------------------------------------
    ------------------------------------------------------------

    Bénéfice net (perte nette)    59 $      (464)$      (1 071)$
    ------------------------------------------------------------
    ------------------------------------------------------------

    Fonds gérés                        Au 31 mars 2009
    ------------------------------------------------------------
    Fonds général              2 776 $     6 214 $     191 132 $
    Fonds distincts, comptes
     de placement autogérés
     institutionnels exclus        -        (221)      160 507
    Fonds communs de placement     -           -        24 001
    Comptes de placement
     autogérés institutionnels     -      24 170        24 170
    Autres fonds                   -           -         5 597
    ------------------------------------------------------------
    Total                      2 776 $    30 163 $     405 407 $
    ------------------------------------------------------------
    ------------------------------------------------------------

    1)  À la fin du premier trimestre de 2009, l'unité Assurance collective
        de la Division canadienne a conclu une entente de réassurance avec
        une partie externe qui a entraîné une réduction substantielle des
        primes nettes inscrites à l'état des résultats. La Société conserve
        certains avantages et certains risques dans ce secteur dont les
        primes directes continueront d'être incluses dans les primes et
        dépôts au poste "Risques cédés liés à l'assurance collective".


    Note 2 : Chiffres correspondants

    Certains chiffres correspondants des périodes antérieures ont été
    reclassés pour les rendre conformes à la présentation adoptée pour la
    période.
    

SOURCE Société Financière Manuvie

Renseignements : Renseignements: Communications avec les médias : David Paterson, 416 852-8899, david_paterson@manuvie.com; Laurie Lupton, 416 852-7792, laurie_lupton@manuvie.com; Relations avec les investisseurs : Amir Gorgi, 416 852-8311, amir_gorgi@manuvie.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.