La Société de recherche sur le cancer annonce un changement à la haute direction - Max Fehlmann est nommé président et chef de la direction

MONTRÉAL, le 14 déc. 2016 /CNW Telbec/ - Le conseil d'administration de la Société de recherche sur le cancer a le plaisir d'annoncer la nomination de Max Fehlmann à titre de nouveau président et chef de la direction, à compter du 16 janvier 2017.

Max Fehlmann, un cadre supérieur possédant plus de 35 années d'expérience dans la gestion, le financement et le développement des affaires dans les secteurs public et privé, a fondé l'Institut NEOMED et en a été président depuis 2012. NEOMED est un organisme à but non lucratif qui comble l'écart entre les innovations académiques et les besoins de l'industrie.

Avant la création de NEOMED, Max Fehlmann avait fondé en 2008 le Consortium Québécois sur la Découverte du Médicament (CQDM), un organisme public-privé sans but lucratif finançant la recherche précompétitive en découverte de médicaments. Il en a occupé le poste de président et chef de la direction jusqu'à 2012. Auparavant,  Max Fehlmann avait été président et chef de la direction de Chronogen inc., une société de biotechnologie de Montréal, de 2004 à 2007.

Max Fehlmann est membre du conseil scientifique d'OncoAge à Nice en France, membre du conseil d'administration de RSSPQ, Montréal, et membre du conseil d'administration de CQDM, Montréal.

Max Fehlmann a reçu son Ph.D. en biologie moléculaire de l'Université Laval, à Québec. Il détient également un Doctorat ès sciences de l'Université de Nice et un MBA de HEC-CPA à Sophia-Antipolis à Nice. Il a été nommé professeur  associéau département de management et de  gestion  des ressources humaines de la Faculté d'administration de l'Université de Sherbrooke en septembre 2014.

« Nous sommes extrêmement heureux d'accueillir Max comme président et chef de la direction de la Société de recherche sur le cancer » a commenté Martin Thibodeau, nouveau président du conseil d'administration de la Société de recherche sur le cancer et président, direction du Québec, RBC Banque Royale. « Max se joint à la Société avec une richesse de connaissances pertinentes et d'expertise qui seront extrêmement utiles pour livrer le plan stratégique ambitieux de la Société. Max succède à Andy Chabot, qui a récemment annoncé son intention de quitter la Société après 8 ans de service exceptionnel ».

Sous l'impulsion d'Andy, la Société de recherche sur le cancer a connu une profonde mutation, notamment en matière de diversification des revenus. Notons que les investissements en recherche sont passés de 6.5 M $ à son arrivée en poste en 2008 à 14.1 M $ au cours du dernier exercice financier.

Sous son leadership, pas moins d'une trentaine de partenariats ont été établis à travers le Canada, permettant ainsi d'optimiser les fonds de la Société et de répondre aux attentes de nombreux donateurs souhaitant une plus grande collaboration au sein des organismes caritatifs canadiens. Déterminé à veiller à ce que tous les cancers reçoivent un soutien adéquat, il a noué un certain nombre d'alliances et de partenariats visant à remédier à cette lacune; c'est ainsi qu'une quinzaine de fonds de recherche sur des cancers sous-financés ont été créés.

Andy a également procédé à la mise en place du programme de Bourses pour la relève scientifique en 2013, une initiative qui vise à assurer que les jeunes chercheurs canadiens œuvrant dans différentes disciplines liées au cancer demeurent ou reviennent au pays, inversant ainsi l'exode des cerveaux vers l'étranger. Sur une base plus personnelle, Andy a mis sur pied un fonds perpétuel familial offrant annuellement à un jeune étudiant la possibilité de poursuivre un stage de formation dans un laboratoire de recherche universitaire au pays.

« L'engagement et la vision d'Andy ont permis à la Société de se positionner parmi les grands bailleurs de fonds de recherche sur tous les types de cancer au pays. En effet, Andy a joué un rôle décisif dans la croissance des fonds remis à la recherche en permettant à la Société de recherche sur le cancer de doubler ses investissements », ajoute Martin Thibodeau. « Nous sommes heureux de pouvoir compter sur son appui même après son départ pour assurer une transition harmonieuse avec le prochain président et chef de la direction. »

À propos de la Société de recherche sur le cancer
Fondée en 1945, la Société de recherche sur le cancer est un organisme national, sans but lucratif, dont la mission est de financer exclusivement la recherche sur tous les types de cancer, contribuant ainsi à l'avancement de la science afin de prévenir, détecter et traiter cette maladie. La Société soutient notamment la recherche fondamentale qui est à l'origine de plusieurs découvertes novatrices, ainsi que des projets en environnement-cancer, un domaine où elle est considérée pionnière au Canada. Elle appuie également la génération future de chercheurs canadiens pour contrer l'exode des cerveaux grâce à son programme unique et novateur de Bourses pour la relève scientifique. Pour plus d'information: www.RechercheCancer.ca.

 

SOURCE Société de recherche sur le cancer

Renseignements : et entrevues : Nathalie Giroux, Vice-présidente et chef des opérations, Société de recherche sur le cancer, 514-861-9227, poste 248, ngiroux@src-crs.ca

LIENS CONNEXES
http://www.recherchecancer.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.