La saisie de tabac illégal la plus importante de l'histoire de l'Amérique du Nord démontre que le gouvernement doit agir contre les cigarettes de contrebande

OTTAWA, le 19 avril 2016 /CNW/ - Aujourd'hui, les membres de la Coalition nationale contre le tabac de contrebande (CNCTC) ont rencontré des députés et des conseillers en politique dans le but de souligner l'importance de l'intervention du gouvernement contre le marché du tabac illégal du Canada.

« Il y a moins d'un mois, l'opération contre le tabac illégal la plus importante en Amérique du Nord a pris place au Canada, impliquant plus de 700 policiers. Cette descente, connue sous le nom de Projet Mygale, a entrainé l'arrestation de plus de 60 personnes ainsi que la saisie de près de 53 000 kg de tabac. D'après les services d'application de la loi, au cours des 18 derniers mois les criminels impliqués dans cette descente ont importé illégalement près de 2 300 tonnes de tabac transformé au Canada, représentant une production totale de 4 milliards de cigarettes », a indiqué Gary Grant, vétéran comptant 39 ans de service avec la police de Toronto et porte-parole national de la CNCTC. « Cette descente a également comporté la saisie de 838 kg de cocaïne et d'autres drogues. Il s'agit clairement d'une situation qui ne s'améliore pas et c'est pourquoi nous sommes ici aujourd'hui. »

Les cigarettes illégales financent les éléments les plus indésirables du Canada. La GRC estime que le tabac de contrebande sert de vache à lait à 175 groupes criminels organisés, qui financent leurs activités de trafic de drogue, d'armes à feu ainsi que de traite humaine à l'aide des recettes de ce commerce.

« Une de nos recommandations principales aux députés concerne l'intervention accrue du gouvernement pour freiner l'approvisionnement de cigarettes illégales à l'étape de la fabrication », poursuit Grant. « Les usines illégales au Canada peuvent produire des millions de cigarettes par jour; une mesure-clé de la réduction de cette capacité est de rendre plus difficile l'accès aux matériaux, tels que ceux utilisés dans les filtres de cigarettes. Si le gouvernement souhaite sérieusement réduire la production de cigarettes illégales, il s'agit d'une étape importante. »

Le tabac de contrebande est très peu coûteux, un sac de 200 cigarettes coûte souvent moins qu'une place de cinéma, ou 1/10 du prix d'un produit légal. Il est vendu par un réseau de distribution criminel qui met les jeunes en contact avec les cigarettes sans vérifier leurs pièces d'identité. Cette combinaison dangereuse de bas prix et d'accessibilité a fait des cigarettes illégales une source principale du tabagisme chez les jeunes. D'ailleurs, une étude menée par le Centre de toxicomanie et de santé mentale a souligné l'accessibilité du tabac de contrebande et son bas prix en tant qu'éléments qui attiraient particulièrement les jeunes.

« Le tabac de contrebande compromet la règlementation en matière de lutte contre le tabac du gouvernement ainsi que ses efforts de sensibilisation. Les sacs remplis de cigarettes illégales contiennent peu ou pas d'avertissements relatifs à la santé. Si on ne demande pas aux jeunes de s'identifier lors de l'achat de produits illégaux, il est impossible de contrôler leur accès au tabac », conclut Grant. « La société en sort perdante. Le crime organisé gagne. L'intervention du gouvernement est essentielle, il faut faire de ce problème national une priorité. »

À propos de la CNCTC
La Coalition nationale contre le tabac de contrebande est un groupe d'intérêt canadien qui a été créé avec la participation d'entreprises, d'organismes et d'individus préoccupés par la problématique grandissante que représente la contrebande de tabac. Les membres de la CNCTC partagent l'objectif de travailler de concert pour sensibiliser le public et inciter le gouvernement à prendre des mesures rapides pour enrayer cette menace grandissante.

Les membres de la Coalition sont : l'Association canadienne des dépanneurs d'alimentation (ACDA), le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD), La Fédération canadienne des contribuables, le Conseil canadien des fabricants des produits du tabac, l'Association nationale des distributeurs aux petites surfaces alimentaires (NACDA), la Chambre de commerce canadienne, l'Association frontière hors taxe, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), le Conseil du patronat du Québec (CPQ), l'Association des marchands dépanneurs et épiciers du Québec (AMDEQ), Échec au crime Québec, Échec au crime de la région de la capital nationale, Toronto Crime Stoppers, le Syndicat des Douanes et de l'Immigration (SDI), la Chambre de commerce de l'Ontario, les Manufacturiers et Exportateurs du Canada et l'Association des détaillants en alimentation du Québec (ADA) et le United Korean Commerce and Industry Association (UKCIA).

 

SOURCE Coalition nationale contre le tabac de contrebande (CNCTC)

Renseignements : Pour obtenir un entretien avec M. Grant ou M. Rouillard, veuillez communiquer avec : Cynthia Waldmeier, Affaires publiques CNCTC, Téléphone : 613-894-2128 (cellulaire); 1-866-950-5551 (bureau), Courriel : info@stopcontrabandtobacco.ca

RELATED LINKS
http://stopcontrabandtobacco.ca/

Profil de l'entreprise

Coalition nationale contre le tabac de contrebande (CNCTC)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.