La relève d'affaires : grande oubliée du budget 2016-2017

QUÉBEC, le 17 mars 2016 /CNW Telbec/ - La coalition formée du Regroupement des Jeunes Chambres de commerce du Québec (RJCCQ), la Jeune Chambre commerce de Montréal (JCCM) et la Jeune Chambre de commerce de Québec (JCCQ) constate avec regret que la relève d'affaires est la grande oubliée du budget 2016-2017.

Si elle salue le maintien de l'équilibre budgétaire et des versements dédiés au Fonds des générations, la coalition déplore que la place accordée à l'entrepreneuriat en phase de création-démarrage soit timide dans le plan économique et absente dans le plan pour la réussite en enseignement et en éducation supérieure.

Création de richesse : la relève négligée

Sur le plan de l'économie et de l'entrepreneuriat, un constat s'impose : le gouvernement du Québec privilégie une vision plus traditionnelle du développement économique à une approche actualisée de la création de richesse. À ce chapitre, ce sont les jeunes entrepreneurs qui sont lésés alors que peu de mesures favorisant l'établissement d'un écosystème entrepreneurial fort sont présentées.

« On salue la mise en œuvre immédiate de la mesure favorisant le transfert d'entreprises familiales. Toutefois, nous déplorons la limitation de cette mesure aux secteurs primaires et manufacturiers, excluant de ce fait, une majorité des PME québécoises qui peinent à trouver une relève. », a déclaré Steve Ross, président de la JCCQ.

Réinvestissements en éducation : un début honorable, du chemin à parcourir

La coalition salue le réinvestissement du gouvernement dans le secteur de l'éducation ainsi que sa volonté de dépasser l'objectif de diplomation de 80 % des jeunes Québécois d'ici à 2020. Il convient néanmoins de souligner que si la question de l'adéquation formation-emploi et de l'ouverture vers de nouvelles carrières est abordée, elle néglige complètement l'entrepreneuriat :  

« Le mot entrepreneuriat n'est aucunement mentionné quand on aborde l'éducation. Il est important de développer l'esprit entrepreneurial chez les jeunes, et ce, dès le jeune âge, car il est intimement lié à la persévérance scolaire, au désir d'avoir du succès et à la mobilité sociale », a déclaré Gabriel Bran Lopez, président de la JCCM.

Quant aux investissements importants en infrastructures, la coalition insiste pour qu'ils fassent l'objet d'une réflexion afin d'intégrer des installations scientifiques et technologiques qui permettront de développer  l'intérêt des jeunes pour des carrières en lien avec les besoins de l'économie du 21e siècle.

La stratégie numérique : trop peu, trop tard

Quant aux investissements visant à moderniser les entreprises québécoises, l'absence des jeunes dans les institutions décisionnelles se fait sentir : cet investissement arrive de façon tardive et omet le secteur des services, domaine d'activité favorisé par la relève d'affaires :

 « Avec l'adoption d'une stratégie numérique, le gouvernement reconnaît enfin la nécessité pour les entreprises d'effectuer le virage vers le numérique afin d'être en phase avec l'environnement concurrentiel mondial. Toutefois, en excluant le secteur des services et en mettant l'accent sur les entreprises ayant un capital versé élevé, les grandes oubliées demeurent les entreprises en création-démarrage. » a ajouté Monsef Derraji, président directeur général du RJCCQ.

En outre, bien que le budget reconnaisse l'importance d'agir pour encourager la rétention des étudiants étrangers et l'accompagnement entrepreneurial des personnes immigrantes, celui-ci déplore que les investissements en ce sens ne soient pas conséquents.

Malgré un budget généralement peu novateur, la coalition s'entend pour saluer certaines mesures. Notamment, la réduction de la contribution des employeurs au Fond des services de santé pour améliorer la compétitivité des entreprises québécoise et encourager la création d'emploi ; le programme Québec Branché favorisant les régions rurales, le projet Innovexport qui apportera un soutien aux entrepreneurs de la capitale nationale ainsi que la volonté du gouvernement de soutenir un partenariat semblable entre Montréal et une ville française ; la baisse du fardeau fiscal sur les revenus générés par les brevets québécois et évidemment, l'investissement dans l'entrepreneuriat au féminin.

Les représentants de la coalition sont intéressés et disponibles à collaborer avec le gouvernement afin de travailler à l'amélioration, au soutien et au rayonnement de l'entrepreneuriat québécois.

À propos

Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec

Depuis 24 ans, le Regroupement des jeunes chambres de commerce (RJCCQ) soutient un réseau de 37 jeunes chambres de commerce et d'ailes jeunesse à travers le Québec, représentant plus de 10000 jeunes professionnels, cadres, travailleurs autonomes et entrepreneurs, âgés de 18 à 40 ans et compte parmi ses rangs 11 organisations issues des communautés culturelles. Suivez ses activités sur rjccq.com ou par l'entremise de réseaux sociaux comme Facebook, LinkedIn et Twitter.

Jeune Chambre de commerce de Montréal

La Jeune Chambre de commerce de Montréal (JCCM) est un regroupement de jeunes cadres, professionnels, entrepreneurs et travailleurs autonomes âgés de 18 à 40 ans. Elle compte aujourd'hui près de 1 600 membres, ce qui en fait un des plus grands réseaux de jeunes gens d'affaires au monde.

Jeune Chambre de commerce de Québec

La Jeune Chambre de commerce de Québec (JCCQ) est l'organisme qui représente la relève d'affaires à Québec. Elle réunit près de 600 membres qui contribuent à la vitalité économique, au rayonnement et à l'enrichissement de la région de la Capitale-Nationale.

 

SOURCE Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ)

Renseignements : Marie-France Savard, Chef, communications, affaires publiques, Jeune Chambre de commerce de Montréal, Cell : 514 549-3136, Courriel : mfsavard@jccm.org; Narjisse Ibnattya Andaloussi, Directrice de projets, Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec, Cell : 514.933.7595, Courriel : info@rjccq.com; Mikaël Guillemette, Directeur, affaires publiques, Jeune chambre de commerce de Québec, 4600 Boulevard Henri-Bourassa, Ville de Québec, QC G1H 3A5, Cell. 581 994-1540, Courriel : MGuillemette@tactconseil.ca

RELATED LINKS
http://rjccq.com/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.