La réforme fédérale du Programme des travailleurs étrangers temporaires ne reflète pas la réalité de la métropole et de ses entreprises

MONTRÉAL, le 20 avril 2015 /CNW Telbec/ - La Chambre de commerce du Montréal métropolitain enjoint au gouvernement fédéral de revoir, en collaboration avec le gouvernement du Québec, sa réforme du Programme des travailleurs étrangers temporaires, dont l'entrée en vigueur est prévue le 30 avril 2015, afin de mieux l'adapter aux défis économiques et démographiques du Québec et de sa métropole.

« La réforme proposée par le gouvernement fédéral nuira au développement économique du Québec et de sa métropole. Elle aura pour effet de limiter l'accès pour nos entreprises à une main-d'œuvre temporaire, dans un contexte où sa disponibilité est un enjeu majeur pour assurer la pérennité et le développement de nos entreprises et de nos secteurs d'activité », a déclaré le président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Les talents étrangers plus spécialisés : incontournables pour le développement de l'économie de la métropole

La réforme du Programme touche l'accès à des talents stratégiques nécessaires pour les secteurs névralgiques à haute valeur ajoutée. « Si on prend l'industrie du jeu vidéo en exemple, c'est un secteur qui fonctionne par cycles de création avec des besoins très spécifiques sur une courte période donnée. La réforme du gouvernement du Canada viendrait alors compromettre la réalisation des projets d'envergure et d'investissement dans nos secteurs innovants. Avec des cycles de projets plus courts et plus exigeants et dans un contexte de concurrence de plus en plus vive pour l'attraction des entreprises et des talents, c'est toute la compétitivité et l'essor économique de la région métropolitaine de Montréal qui sont en jeu », a ajouté Michel Leblanc

L'accès à une main-d'œuvre temporaire peu spécialisée est aussi essentiel pour plusieurs secteurs saisonniers de la métropole

« Le gouvernement doit accorder plus de flexibilité aux employeurs pour embaucher de la main-d'œuvre saisonnière. La condition de limiter l'accès à ces travailleurs dans les régions dont le taux de chômage est supérieur à 6 % est irréaliste dans le cas de la métropole. Dans les trois secteurs ciblés (hôtellerie, commerce de détail et restauration), les entreprises ont établi un modèle d'affaires qui intègre les travailleurs temporaires ou saisonniers : en restreignant l'accès aux travailleurs étrangers temporaires, le gouvernement fédéral met en péril ses entreprises et des milliers d'emplois pour des Québécois », a poursuivi Michel Leblanc.

La lourdeur administrative : un frein pour le développement des PME

La réforme du gouvernement concernant le plan de transition vers une main-d'œuvre locale crée directement une lourdeur administrative pour les entreprises de la métropole, et en particulier les PME. « La réforme exige des entreprises qui ont accès aux travailleurs étrangers temporaires la production de documents administratifs additionnels. Nous insistons pour que le gouvernement tienne son engagement de réduire le fardeau administratif et réglementaire des PME. Il devrait plutôt alléger le processus et les délais de traitement des demandes des travailleurs étrangers temporaires. Le gouvernement doit encourager les entreprises à investir à un moment où la relance économique passe nécessairement par un accroissement de l'investissement privé, y compris dans des domaines où l'activité économique est saisonnière », a conclu Michel Leblanc.

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain
La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte plus de 7 000 membres. Elle a pour mission d'être la voix du milieu des affaires montréalais et d'agir pour la prospérité de la métropole. Elle s'engage dans des secteurs clés du développement économique en prônant une philosophie d'action axée sur l'engagement, la crédibilité, la proactivité, la collaboration et l'avant-gardisme. La Chambre offre également une gamme de services spécialisés aux particuliers et aux entreprises de toutes tailles afin de les appuyer dans leur croissance ici et à l'international.

 

SOURCE Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Renseignements : Michelle LLambias Meunier, Conseillère, Relations médias, Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Tél. : 514 871-4000, poste 4042, mllambias@ccmm.qc.ca; Facebook : www.facebook.com/chambremontreal; Twitter : @chambremontreal; Pour poursuivre la discussion : #ccmmqcca

LIENS CONNEXES
http://www.ccmm.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.