La réforme Barrette un an plus tard - Le SIISNEQ-CSQ et la FSQ-CSQ dressent un bilan catastrophique de la loi 10 pour la région de la Côte-Nord

SEPT-ÎLES, QC, le 7 avril 2016 /CNW Telbec/ - Plus d'un an après l'entrée en vigueur de la loi 10 qui a créé des mégastructures en santé, le Syndicat des intervenantes et intervenants de la santé du Nord-Est québécois (SIISNEQ-CSQ) et la Fédération de la Santé du Québec (FSQ-CSQ) dressent un bilan très sombre de la réforme Barrette pour la région.

En conférence de presse ce matin, la présidente du SIISNEQ-CSQ, Nathalie Savard, a soutenu que cette réorganisation dans le réseau de la santé n'a eu aucun effet bénéfique, bien au contraire.

« Le ministre Gaétan Barrette promettait que sa réforme contribuerait notamment à l'amélioration de la qualité et de la sécurité des soins tout en favorisant un meilleur accès aux services pour la population. Un an plus tard, rien de cela ne s'est produit pendant que la situation dans nos établissements de la Côte-Nord s'est considérablement détériorée », blâme sévèrement la leader syndicale.

Une détresse psychologique jamais vue

Nathalie Savard ajoute que le ministre a non seulement échoué dans sa tentative d'améliorer les soins, les services et l'accessibilité pour les patients, mais également contribué à une sérieuse détérioration des conditions de travail du personnel de la santé.

« Je suis présidente du SIISNEQ-CSQ depuis douze ans et je n'avais jamais vu une telle détresse psychologique chez les infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes du réseau. Nous avions réussi, au cours des dernières années, à discuter avec les dirigeants des CSSS et à apporter diverses mesures pour diminuer le temps supplémentaire, le taux d'absentéisme et la main-d'œuvre indépendante. Nous nous étions aussi donné une éthique de travail qui prenait en compte le bien-être des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes. En un an seulement, la mise en place de la réforme Barrette a complètement anéanti l'ensemble de nos gains. Encore une fois, nous sommes sur la Côte-Nord en train de nous parler de structure, laissant ainsi de côté les vrais enjeux, c'est-à-dire la diminution du temps supplémentaire, la main-d'œuvre indépendante, l'absentéisme et l'augmentation de la satisfaction au travail. Nous n'avons absolument rien appris du passé, c'est déplorable! »

Une double opération de démolition

Nathalie Savard renchérit en affirmant que les effets dévastateurs de la loi 10, conjugués aux multiples coupes et compressions, ne s'arrêtent pas là.

« Depuis cinq ans, ce ne sont pas moins de 26 millions de dollars qui ont été amputés au budget de la santé dans la région de la Côte-Nord. Cela équivaut à une perte de 400 emplois dans notre économie régionale, donc, 400 infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes qui ne donnent plus de soins à la population. Sans compter qu'un autre montant de neuf millions s'ajoutera d'ici le 31 mars 2017! Le ministre Gaétan Barrette et son gouvernement sont donc en train de démolir non seulement notre réseau public de santé, mais également notre économie régionale. C'est extrêmement grave! »

Un avenir inquiétant pour la région

Nathalie Savard appréhende également les effets à moyen terme des mesures imposées par le gouvernement Couillard en santé. « La Côte-Nord est un vaste territoire et il y a de quoi s'inquiéter en voyant le gouvernement imposer des fusions d'établissements, en même temps qu'il réduit drastiquement les budgets de la région en santé. Il est à craindre que tôt ou tard, les gens se retrouvent obligés de se déplacer sur de plus grandes distances pour avoir accès à des soins et services qu'on aura éloignés de leur communauté locale. La population doit être sensibilisée et vigilante. »

Gaétan Barrette doit changer de cap

De son côté, la présidente de la FSQ-CSQ, Claire Montour, interpelle le ministre Gaétan Barrette. « Il est urgent que le ministre prenne acte de la situation et revienne rapidement à la raison. Il doit mettre fin à l'opération de démolition en cours lancée par son gouvernement dans le secteur de la santé. »

Elle ajoute que « le ministre Gaétan Barrette a trompé la population et le personnel de la santé sur les objectifs de sa réforme qui a eu tous les effets contraires de ceux pour lesquels il s'était engagés. Il doit maintenant avoir le courage de faire face à la réalité et mettre fin à la loi 10. Nous lui demandons de s'asseoir avec nous pour trouver des solutions afin de garder notre système de santé public et accessible à tous. Des solutions, nous en avons à lui proposer », plaide Claire Montour.

Profil du SIISNEQ-CSQ

Le Syndicat des intervenantes et intervenants de la santé du Nord-Est québécois (SIISNEQ-CSQ) représente 1 250 membres infirmières et infirmiers, infirmières auxiliaires et infirmiers auxiliaires et inhalothérapeutes œuvrant dans trois réseaux répartis dans les régions du Saguenay-Lac-Saint-Jean, de la Côte-Nord, de la Basse-Côte-Nord et du Nord-du-Québec.

Profil de la FSQ-CSQ

La Fédération de la Santé du Québec (FSQ-CSQ) représente près de 7000 infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et puéricultrices travaillant dans des établissements de tous les secteurs de la santé : centre hospitalier, centre de santé et de services sociaux (CSSS), centre de réadaptation, dispensaire, agence de la santé et des services sociaux, centre jeunesse et Héma-Québec.

 

SOURCE Fédération de la santé du Québec (FSQ-CSQ)

Renseignements : Claude Girard, Conseiller en communication de la CSQ, Téléphone : 514 237-4432, Courriel : girard.claude@lacsq.org, Twitter : @csq_centrale


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.