La récréation est terminée pour les commissions scolaires!

Intrusion des commissions scolaires

MONTRÉAL, le 18 mai /CNW Telbec/ - Manifestant devant le bureau de la ministre de l'Éducation Michelle Courchesne pour obtenir une rencontre avec celle-ci, plus de 275 syndiqué-es du secteur transport scolaire sont venus appuyer leurs camarades et dénoncer l'ingérence des commissions scolaires Marguerite-Bourgeoys et Lester-B.-Pearson. Parmi les syndiqué-es, des membres des syndicats des autobus Terremont, Transcobec, la Diligence et Campeau Saint-Hippolyte.

Le Syndicat des travailleuses et des travailleurs de Transco - CSN ainsi que le Syndicat des travailleuses et des travailleurs du transport scolaire Gérald Séguin - CSN se trouvent dans la même situation : ils doivent négocier de façon urgente leur convention collective. Les employeurs menacent que certains contrats avec les commissions scolaires soient renouvelés seulement s'il est démontré qu'une convention collective est en vigueur jusqu'à l'échéance du contrat de transport. Ainsi, ces deux commissions scolaires donnent le 27 mai 2010 comme date butoir pour signer une convention collective. Elles ont avisé les transporteurs qu'à défaut de respecter cette échéance, elles procéderont à un appel d'offres.

Bilan de la rencontre

Après avoir rencontré l'attaché de la ministre, Yvon Godin, vice-président de la FEESP, avec les délégués du secteur transport scolaire ont fait le point. "Nous avons été bien reçus et bien entendus. Il est clair que la ministre devra nous répondre rapidement. Nous souhaitons pouvoir poursuivre nos négociations de bonne foi avec les transporteurs", d'expliquer Yvon Godin. "Tout le monde est sympathique à notre cause, mais cela ne suffit pas. Il faut maintenant faire reconnaître ce métier", ajoute Lyne Lacerte, secrétaire du secteur transport scolaire FEESP.

Impact majeur

Les conséquences qui peuvent découler de cette négociation sous pression sont majeures. Advenant l'impossibilité de s'entendre dans le délai fixé par les commissions scolaires, 145 travailleuses et travailleurs de chez Transco et 40 de chez transport scolaire Gérald Séguin pourraient se trouver sans travail, et ce, pour des considérations inacceptables. Le droit de négocier des syndicats avec les transporteurs est complètement contrôlé par les décisions des commissions scolaires. "Nous souhaitons que la ministre soit sensible aux conditions de travail de ceux qui transportent quotidiennement les enfants au Québec. Sinon, nous devrons prendre des moyens pour offrir un printemps et un automne chaud au ministère de l'Éducation et aux commissions scolaires", conclut madame Lacerte.

Les syndicats du transport scolaire représentent 2500 membres. Ils sont affiliés à la Fédération des employées et employés de services publics de la CSN (FEESP - CSN) qui regroupe 55 700 syndiqué-es,

SOURCE CSN

Renseignements : Renseignements: Luc Bessette, conseiller syndical, Service des communications de la CSN, Bureau: (514) 598-2264, Cellulaire: (514) 703-0775; Source: FEESP - CSN


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.