La qualité de l'air s'améliore dans l'est de Montréal : Un bilan qui ne cesse de s'améliorer depuis plus de 30 ans

MONTRÉAL-EST, le 1er oct. 2013 /CNW Telbec/ - Contrairement à ce qu'affirment l'Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) et Greenpeace, qui s'opposent notamment au projet de renversement de la Ligne 9B, la qualité de l'air s'est grandement améliorée dans l'est de Montréal.

Selon le dernier bilan environnemental du Réseau de surveillance de la qualité de l'air (RSQA) de la ville de Montréal, la présence de polluants dans l'est de Montréal est à son plus bas niveau depuis la mise en place du poste de mesure #3 du RSQA, soit il y a plus de 12 ans. Selon M. André Brunelle, président de l'Association industrielle de l'est de Montréal (AIEM), « le renversement de la Ligne 9B ne changera rien à cette tendance. Notre association partage les préoccupations des Québécois en matière de protection de l'environnement. D'ailleurs, grâce à la technologie et à la volonté commune de faire mieux en matière de protection de l'environnement, nos membres ont diminué leurs émissions et collaborent étroitement avec le Service de l'environnement de la Ville de Montréal pour prévenir la pollution atmosphérique. » En effet, depuis la fondation de l'AIEM, les rejets industriels ont diminué de façon significative.

Concernant les risques de rupture dus à la corrosion, « plusieurs études, incluant celle menée par la U.S. National Academy of Sciences, ont prouvé que cette hypothèse n'était pas avérée, et que la sécurité n'était pas  compromise par la nature du pétrole transporté par l'oléoduc d'Enbridge », précise M. Brunelle.

Le renversement de la ligne 9B est un projet majeur pour l'est de Montréal. Des études récentes confirment que près de 4 000 emplois  au Québec dépendent des industries de la pétrochimie et du raffinage. Le pétrole brut de l'Ouest canadien assure une plus grande sécurité d'approvisionnement énergétique aux Québécois, et présente l'avantage d'un coût moindre que celui qui provient de l'étranger et qui alimente actuellement en totalité les industries québécoises du raffinage et de la pétrochimie. Ces dernières seraient donc plus compétitives. « Il ne fait aucun doute, pour nous, que le projet de renversement de la Ligne 9 va consolider le secteur manufacturier de l'Est de Montréal et va générer des retombées positives pour l'industrie pétrochimique et le Québec », a conclut M. Brunelle.

À propos de l'AIEM

Fondée en 1960 pour la protection de l'environnement, l'Association contribue à l'harmonisation des activités industrielles en milieu urbain. Son mandat est d'offrir aux membres un lieu d'actions concertées, ainsi que des services et des conseils adaptés à leurs besoins d'amélioration continue dans un milieu urbain en constante évolution. À cet égard, ses champs d'action et ses priorités sont en rapport direct avec : le développement durable, la gestion des risques d'accidents industriels majeurs, l'interaction avec les services publics et de liaison avec la communauté locale.

SOURCE : Association Industrielle de l'Est de Montréal (AIEM)

Renseignements :

Dimitri Tsingakis
Directeur général
Association Industrielle de l'Est de Montréal (AIEM)
Tel. : (514) 645-8111
dimitri@aiem.qc.ca

Profil de l'entreprise

Association Industrielle de l'Est de Montréal (AIEM)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.