La protectrice du citoyen confirme les craintes du SISP sur les impacts des compressions budgétaires

MONTRÉAL, le 18 sept. 2014 /CNW Telbec/ - « L'application des mesures de redressement budgétaire doit se faire dans le souci constant de ne pas créer d'injustices ou d'iniquités », c'est ce qu'a fait valoir par voie de communiqué plus tôt aujourd'hui la protectrice du citoyen, madame Raymonde Saint-Germain. Une préoccupation que partage le Secrétariat intersyndical des services publics (SISP) à l'heure où le gouvernement du Québec prépare une nouvelle vague de compressions budgétaires, allant même jusqu'à envisager la fin de l'universalité dans les services de garde et la réduction des congés parentaux.

Le rapport de la protectrice du citoyen vient s'ajouter à ce que le SISP dénonce depuis un moment déjà : les mesures d'austérité affecteront les services à la population. « Les employés des services publics sont des femmes et des hommes dévoués à leurs professions, mais on ne peut couper sans cesse leurs ressources en leur demandant de compenser. Il y a une limite à étirer l'élastique et le gouvernement est en train de l'atteindre », a déclaré Louise Chabot, porte-parole du SISP.

Dans son rapport, la protectrice du citoyen observe « d'injustes disparités régionales » dans les CSSS en raison d'un « manque de ressources ». On y rapporte une différence de facturation entre les régions, des délais toujours plus longs pour recevoir un service et des entraves au droit de choisir l'établissement de soin à cause de « la pression pour le désengorgement des centres hospitaliers ».

Madame Saint-Germain recommande une répartition judicieuse des ressources et des gains en efficience pour préserver les services directs à la population. Le SISP ne pourrait être plus en accord. Le recours aux partenariats public-privé est une catastrophe en matière de dépassements de coûts s'élevant à plusieurs milliards et le recours à la sous-traitance, en plus de coûter cher à l'État, fait passer l'expertise du public vers le privé. C'est tout autant de ressources qui ne sont pas affectées aux services à la population, ce que déplore le regroupement syndical.

Le SISP ne nie pas l'importance de l'assainissement des finances publiques, mais il demande cependant au gouvernement d'en reporter l'échéancier : « Le retour à l'équilibre budgétaire ne doit pas se faire au prix d'une hausse des inégalités sociales. Si le gouvernement entend sacrifier les mesures d'aide aux familles, aux femmes et aux plus démunis en plus de réduire l'accessibilité aux services en régions, il trouvera le SISP sur son chemin », conclut Louise Chabot.

Profil du SISP

Le SISP regroupe plus de 270 000 membres issus de trois organisations syndicales (CSQ, SFPQ, APTS), dont la majorité provient des secteurs public et parapublic. La mission première du Secrétariat s'articule autour de la défense et de la promotion des services publics offerts à la population québécoise. Par leurs actions concertées, la CSQ, le SFPQ, et l'APTS souhaitent favoriser l'accès à des services publics de qualité, et ce, sur l'ensemble du territoire québécois.

 

SOURCE : Secrétariat intersyndical des services publics (SISP)

Renseignements : Maxime Clément, Attaché de presse, Cell. : (514) 442-4823, clement.maxime@sisp-n.ca, www.sisp.qc.net

Profil de l'entreprise

Secrétariat intersyndical des services publics (SISP)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.