La protection d'une plus grande superficie de la dernière forêt boréale vierge au Québec est nécessaire à la survie du caribou

WASWANIPI, QC, le 5 avril 2016 /CNW Telbec/ - Tout en saluant la démarche du gouvernement qui annonce des mesures pour protéger le caribou forestier, la Première Nation Crie de Waswanipi constate que les objectifs tels qu'énoncés ne pourront être atteints sans une plus grande protection du territoire qui inclurait la forêt de la rivière Broadback.

« Les dernières mesures annoncées n'apportent rien de neuf pour Waswanipi et sont donc insuffisantes. La forêt de la rivière Broadback demeure toujours fragile et son exploitation, bien que limitée, ne permettrait pas d'assurer la protection nécessaire du caribou forestier », a déclaré Marcel Happyjack, Chef de la Première Nation Crie de Waswanipi.

La Première Nation Crie de Waswanipi s'est toujours montrée favorable à un développement économique proposant des conditions gagnantes, qui respecterait le mode de vie traditionnel cri tout en répondant aux critères environnementaux et à l'acceptabilité sociale de notre peuple.

Le Conseil de Waswanipi profite de cette opportunité d'ouverture du gouvernement et réitère sa demande d'augmenter la superficie d'aire protégée actuelle. Il insiste également auprès du gouvernement pour qu'il considère d'accélérer la poursuite de ses objectifs de protection d'une plus grande superficie possible de forêt boréale encore vierge, dans le contexte de sa politique élaborée en ce sens dans le cadre du Plan Nord.

« La Première Nation Crie de Waswanipi se bat depuis une décennie afin de protéger une zone forestière vierge. Aucune activité forestière ne devrait prendre place sans notre consentement préalable. Nous sommes les protecteurs responsables du territoire de nos ancêtres et possédons les connaissances requises pour assurer sa pérennité. L'annonce faite aujourd'hui doit être la chance de poursuivre un dialogue constructif entre le gouvernement du Québec et nous, a ajouté le Chef Happyjack.

Dorénavant, la Première Nation Crie s'attend à ce que les compagnies forestières s'assurent du consentement légitime des Cris. Ils s'attendent également à ce qu'elles expliquent en détail leurs plans de développement de façon honnête et transparente. Les compagnies forestières et le gouvernement devraient s'inspirer de l'accord historique et bénéfique qui a mené à la protection complète de la forêt Great Bear en Colombie-Britannique. Elle espère qu'une entente similaire soit réalisée sur leur territoire.

 

SOURCE Conseil de la Première Nation crie de Waswanipi

Renseignements : INFORMATION: Glen Cooper, Responsable des communications, glen.cooper@waswanipi.com, Cell. : 819 859-0183, Bureau : 819 753-2587 ; SOURCE: Jean-Alexandre D'Etcheverry, jadetcheverry@national.ca, Cell. : 514 910-1328

Profil de l'entreprise

Conseil de la Première Nation crie de Waswanipi

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.