La propriété immobilière demeure accessible au Canada ... sauf pour les acheteurs de Vancouver ou de Toronto, selon Recherche économique RBC au quatrième trimestre de 2015

  • La propriété d'une maison individuelle non attenante n'a jamais été aussi inaccessible dans la région de Vancouver.
  • L'accessibilité se détériore rapidement à Toronto, particulièrement pour les maisons individuelles non attenantes.
  • Dans la plupart des autres marchés canadiens, l'accessibilité s'améliore ou demeure stable.

TORONTO, le 29 févr. 2016 /CNW/ - En général, l'accessibilité à la propriété immobilière est demeurée stable au Canada au quatrième trimestre de 2015, sauf dans les marchés de Vancouver et de Toronto, où l'explosion du prix des maisons a placé la barre encore plus haut pour les acheteurs, selon le plus récent rapport Tendances immobilières et accessibilité à la propriété publié aujourd'hui par Recherche économique RBC.

À l'échelle nationale, l'accessibilité à la propriété a diminué légèrement au dernier trimestre de 2015, alors que les mesures d'accessibilité à la propriété de RBC pour le quatrième trimestre ont continué de souligner des différences marquées entre les régions du Canada.

« La hausse importante des coûts de propriété à Vancouver et à Toronto a eu une influence dominante sur les mesures d'accessibilité pour l'ensemble du Canada au quatrième trimestre de 2015, déclare Craig Wright, économiste en chef, RBC. Bien que l'escalade des prix se poursuive dans les marchés de Vancouver et de Toronto, peu de signes indiquent des problèmes d'accessibilité à la propriété ailleurs au Canada. Dans les autres marchés, la propriété immobilière demeure accessible et la situation s'améliore ou demeure stable ».

De plus, à Vancouver et à Toronto, on remarque un écart marqué entre l'accessibilité des maisons individuelles non attenantes et celle des appartements en copropriété. En effet, la pression liée à l'accessibilité est majoritairement concentrée dans le segment des maisons individuelles non attenantes, tandis que la propriété d'un appartement en copropriété demeure à la portée de nombreux ménages dans ces deux marchés.

La mesure d'accessibilité à la propriété de RBC exprime la proportion du revenu avant impôts qu'un ménage doit consacrer aux coûts de possession d'une propriété appartenant à une catégorie précise, selon les valeurs du marché (une augmentation de la mesure représente une diminution de l'accessibilité à la propriété). Ainsi, une mesure d'accessibilité de 50 % signifie que les coûts de propriété, y compris les versements hypothécaires, les services publics et les impôts fonciers, absorbent 50 % du revenu mensuel avant impôts d'un ménage type.

La mesure d'accessibilité à la propriété de RBC pour l'ensemble des types d'habitations au Canada a augmenté de 0,6 point de pourcentage pour atteindre 46,7 % au quatrième trimestre de 2015, soit le niveau le plus élevé depuis plus de cinq ans. Cette légère hausse est répartie dans toutes les catégories de propriétés ; la mesure pour les maisons individuelles non attenantes a augmenté de 0,6 point de pourcentage pour atteindre 51,3 % et celle des appartements en copropriété a augmenté de 0,3 point de pourcentage pour se hisser à 35,2 %.

Les écarts régionaux devraient se maintenir

« Les conditions actuelles du marché indiquent qu'à court terme, l'accessibilité à la propriété maintiendra sa trajectoire descendante à Vancouver et à Toronto. Les deux marchés sont nettement favorables aux vendeurs et les prix continueront probablement d'augmenter rapidement au cours des prochains mois, ajoute M. Wright. Les récents changements apportés aux règles sur l'assurance hypothécaire en vue de calmer les marchés où les prix sont élevés pourraient ralentir la hausse des prix dans une certaine mesure, mais nous ne croyons pas qu'ils suffiront à renverser la vapeur. »

Les conditions à Vancouver en particulier montrent des signes de plus en plus évidents de surchauffe dans le segment des maisons individuelles non attenantes, où les prix ont monté en flèche dans la dernière année. Avec leur prix moyen dépassant 1,2 million de dollars, les maisons individuelles non attenantes ne sont plus depuis longtemps à la portée de l'acheteur moyen. L'achat d'un appartement en copropriété est la seule option réaliste pour la majorité des acheteurs d'un premier logement, bien que ce type d'habitation soit aussi devenu légèrement moins accessible au cours des deux derniers trimestres. À Toronto, la baisse de l'accessibilité des maisons individuelles non attenantes continue d'exercer des pressions de plus en plus grandes sur les acheteurs, mais les conditions ne sont pas aussi extrêmes qu'à Vancouver.

La situation est beaucoup moins inquiétante ailleurs au Canada. Dans la plupart des autres marchés, l'équilibre entre l'offre et la demande indique que les prix augmenteront plus lentement ; les mesures d'accessibilité devraient donc être plus stables.

La majorité des marchés affichant déjà une amélioration de l'accessibilité étaient situés dans les provinces de l'Atlantique, où les conditions de l'offre et de la demande sont favorables depuis un certain temps, malgré les difficultés économiques et démographiques. En Alberta, la stabilité de l'accessibilité s'explique par la faiblesse du prix des maisons et du revenu des ménages engendrée par l'effondrement des prix de l'énergie et la récession provinciale. Le déclin des prix dans des marchés comme celui de Calgary devrait permettre une amélioration de l'accessibilité.

Nota : Changements apportés aux mesures d'accessibilité à la propriété de RBC

Dans le nouveau rapport Tendances immobilières et accessibilité à la propriété, d'importants changements ont été apportés à l'information présentée par RBC sur l'accessibilité à la propriété :

  • Nous couvrons maintenant 14 marchés géographiques au lieu de six, afin d'offrir des renseignements plus détaillés sur les régions ;
  • Nous présentons une mesure globale simple regroupant toutes les catégories de propriétés pour chaque marché, ainsi que des mesures séparées pour les maisons individuelles non attenantes et les appartements en copropriété afin de souligner les tendances distinctives ;
  • Les mesures d'accessibilité se fondent sur de nouvelles données de base pour le prix des maisons, maintenant fournies par Brookfield RPS au lieu de Royal LePage.

En raison de ces changements, les nouvelles estimations de l'accessibilité ne sont pas strictement comparables à celles présentées dans les rapports Tendances immobilières et accessibilité à la propriété antérieurs. Vous trouverez une description plus détaillée des changements et de leurs conséquences dans une note jointe au rapport complet.

Pour obtenir des détails supplémentaires sur les statistiques immobilières provinciales et régionales, lisez l'infofiche ci-jointe.

RBC
La Banque Royale du Canada est la plus grande banque du Canada et l'une des plus grandes banques du monde par sa capitalisation boursière. Elle est l'une des principales sociétés de services financiers diversifiés en Amérique du Nord et offre, à l'échelle mondiale, des produits et services bancaires aux particuliers et aux entreprises, de gestion de patrimoine, d'assurance, aux investisseurs et liés aux marchés des capitaux. Elle compte plus de 80 000 employés à temps plein et à temps partiel au service de plus de 16 millions de particuliers, d'entreprises, de clients du secteur public et de clients institutionnels au Canada, aux États-Unis et dans 37 autres pays. Pour obtenir de plus amples renseignements, allez à rbc.com.

RBC contribue à la prospérité des collectivités en appuyant une grande diversité d'initiatives communautaires par des dons, des commandites et le travail bénévole de ses employés. En 2015, RBC a versé plus de 100 millions de dollars à différentes causes partout dans le monde.

SOURCE RBC (French)

Renseignements :

Craig Wright, économiste en chef, Recherche économique RBC, 416 974-7457
Robert Hogue, économiste principal, Recherche économique RBC, 416 974-6192
Catherine Hudon, Communications, RBC, 416 974-5506


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.