La production de véhicules en Amérique du Nord atteint un sommet inégalé en cinq ans et stimule la reprise de l'activité économique, annonce Études économiques Scotia

TORONTO, le 27 févr. 2012 /CNW/ - Les volumes des ventes mondiales de véhicules continuent sur leur lancée, à l'exclusion de la Chine, avec une hausse de 6 % par rapport à l'année précédente. Il s'agit du gain le plus important enregistré depuis février 2011, soit avant le tsunami qui a frappé le Japon en mars dernier, indique le rapport sur le marché mondial de l'automobile d'Études économiques Scotia publié aujourd'hui. Les ventes de la Chine ont été exclues des résultats du mois dernier, la célébration du nouvel an lunaire tôt dans l'année ayant eu une influence. Il sera possible de dresser un portrait plus juste de l'état du marché automobile chinois quand les chiffres des deux premiers mois de 2012 seront disponibles.

« Les achats de véhicules aux États-Unis ont bondi et atteint plus de 14 millions d'unités annualisées le mois dernier, ce qui n'était pas arrivé depuis le lancement d'un programme de primes à la casse, au milieu de 2009 », a déclaré Carlos Gomes, économiste principal et spécialiste du secteur de l'automobile, Études économiques Scotia. « La reprise a été favorisée par une hausse de la demande de véhicules de remplacement et, contrairement aux attentes, elle a été associée à des mesures incitatives plus modestes.

« Les ventes au Canada ont également commencé l'année sur une bonne note en grimpant de 15 % par rapport à la même période l'an dernier », a ajouté M. Gomes. « Nous estimons que les achats ont totalisé 1,70 million d'unités annualisées en janvier. Ce rendement, le meilleur depuis mai 2008, constitue un progrès par rapport au total de 1,59 million d'unités enregistré pour l'ensemble de l'année 2011. »

Les achats de véhicules à des fins commerciales ont été particulièrement solides au Canada en janvier : ils ont augmenté de façon fulgurante, à hauteur de 74 %, par rapport au faible niveau où ils se trouvaient l'an dernier. Les activités de consommation ont également progressé en affichant leur meilleur rendement pour un mois de janvier depuis 2008, soit avant le ralentissement économique mondial. L'Ouest canadien s'illustre de façon marquée, essentiellement grâce à un bond de 22 % d'une année sur l'autre en Alberta. Des chiffres préliminaires laissent présager d'autres gains solides en février.

La production automobile donne de la vigueur à l'activité économique
Des ventes de véhicules de tourisme plus élevées que prévu dans toute l'Amérique du Nord ont incité les constructeurs automobiles à prévoir une nouvelle intensification des activités d'assemblage de véhicules, donnant ainsi un nouvel élan à une économie qui, depuis quelques mois, se porte de mieux en mieux.

Les gains de production ne se limitent cependant pas à l'Amérique du Nord. Une augmentation des ventes a en effet entraîné une hausse à deux chiffres, en glissement annuel, des activités d'assemblage en Inde, en Allemagne et au Royaume-Uni le mois dernier. La Thaïlande a aussi connu une reprise marquée de ses activités d'assemblage à la suite des inondations qui ont touché le pays l'automne dernier. La production de véhicules a également le vent en poupe au Japon, où elle a enregistré en janvier une hausse à deux chiffres en glissement annuel. Les calendriers de production semblent même se stabiliser en Europe occidentale, où une forte baisse - de plus de 10 % - a été enregistrée à la fin de 2011.

En Amérique du Nord, les activités d'assemblage de véhicules devraient atteindre plus de 15 millions d'unités annualisées au cours des premiers mois de 2012, leur niveau le plus élevé depuis 2007. Les usines de montage des États-Unis seront en tête de cette progression : leurs activités de production devraient afficher une hausse de 14 % par rapport à la même période l'an dernier. En fait, la production de véhicules aux États-Unis a dépassé les 10 millions d'unités annualisées en janvier. Ce rendement inégalé depuis le début de l'année 2008 est principalement attribuable à un bond de 64 % de la production d'automobiles d'une année sur l'autre.

Les fabricants japonais ont par ailleurs assemblé un nombre record de véhicules en Amérique du Nord le mois dernier, dans un contexte où ils s'efforcent de rétablir une gestion optimale des stocks et poursuivent la délocalisation de leurs activités de production du Japon vers l'Amérique du Nord. Ces fabricants visent ainsi à atténuer les répercussions de la vigueur du yen sur leurs résultats financiers. Le montage de modèles japonais en Amérique du Nord connaîtra un nouvel essor dans les prochains mois, alors que l'assemblage d'autres produits sera transféré du Japon vers l'Amérique du Nord. Nous estimons que la hausse de la production de véhicules fera augmenter de près d'un point de pourcentage la croissance économique en Amérique du Nord dans les premiers mois de 2012 et qu'elle contribuera au regain de dynamisme que connaît l'économie depuis quelques mois.

Le secteur automobile maintiendra des assises solides au cours des prochaines années, compte tenu du fait que les fabricants étrangers continueront de construire de nouvelles installations de production en Amérique du Nord et d'y agrandir leurs installations actuelles. Lorsque les projets d'agrandissement des fabricants automobiles japonais et européens seront menés à bien d'ici 2014, nous estimons que la capacité d'assemblage de véhicules en Amérique du Nord grimpera à 19 millions d'unités. Ce chiffre correspond plus ou moins à celui enregistré il y a près de dix ans, quand les trois grands de Detroit ont commencé à restructurer et à fermer certaines de leurs installations.

Études économiques Scotia propose à sa clientèle une analyse approfondie des facteurs qui façonnent les perspectives du Canada et de l'économie mondiale, notamment l'évolution macroéconomique, les tendances des marchés de change et des capitaux, le rendement des produits de base et de l'industrie ainsi que les enjeux relatifs aux politiques monétaires, fiscales et gouvernementales.

SOURCE Banque Scotia

Renseignements :

Carlos Gomes, Études économiques Scotia, 416-866-4735, carlos.gomes@scotiabank.com; ou Joe Konecny, Relations avec les médias, Banque Scotia, 416-933-1795, joe_konecny@scotiacapital.com.

Profil de l'entreprise

Banque Scotia

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.