La Presse+ deviendra-t-elle La Presse- ?

MONTRÉAL, le 24 sept. 2015 /CNW Telbec/ - La direction de La Presse a annoncé ce matin une importante réorganisation qui mènera à une réduction substantielle des effectifs dans tous les services de l'entreprise. Les syndicats de l'Intersyndicale de La Presse s'inquiètent cependant des conséquences de ces compressions pour La Presse+, nouveau vaisseau amiral de La Presse Ltée.

Les compressions annoncées, qui touchent 158 employé-es, dépassent largement le nombre de personnes toujours exclusivement affectées à l'édition papier du journal La Presse. La décision de la direction est d'autant plus étonnante que, depuis deux ans, la majorité des effectifs de La Presse est affectée à La Presse+. Malgré la disparition de l'édition papier en semaine, les compressions annoncées ne tiennent pas compte de la réalité dans les différents services de l'entreprise, surtout que la direction a aussi annoncé vouloir conserver l'édition papier du samedi.

La direction de La Presse affirme que La Presse+ est un grand succès auprès des lecteurs et des annonceurs. Il faut cependant rappeler que ce succès est dû en bonne partie aux efforts de tous les employé-es syndiqués de La Presse.

  • La Presse+ compte une journée de publication hebdomadaire de plus que l'édition papier, soit le dimanche ;
  • La Presse+ est publiée 364 jours par année, incluant presque tous les jours fériés, contrairement à l'édition papier ;
  • La Presse+ contient des contenus et des sections supplémentaires qu'on ne retrouve pas dans l'édition papier ;
  • Tout cela fait en sorte qu'il y a environ 40 % plus de contenus que dans l'édition papier ;
  • La production des contenus rédactionnels de La Presse+ demande plus de travail que l'édition papier ;
  • La production des contenus publicitaires de La Presse+ demande aussi plus de travail que l'édition papier ;
  • La Presse+ offre aussi un service à la clientèle aux lecteurs et aux clients dans un nouvel environnement numérique ;
  • Tout ça est rendu possible grâce aux employé-es syndiqués de La Presse.

 

Les plus récentes données dévoilées par la direction montrent d'ailleurs que les lecteurs passent en moyenne 40 minutes en semaine à consulter La Presse+. La consultation moyenne grimpe à plus de 75 minutes le week-end. Cet engagement unique des lecteurs dans un modèle numérique serait au cœur des succès d'affaires de La Presse+ auprès des annonceurs et des autres groupes de presse.

 « Nous appuyons le virage numérique de La Presse, affirme Charles Côté, porte-parole de l'Intersyndiale et président du Syndicat des travailleurs de l'information de La Presse (CSN). Mais il faut aussi réaliser que ce virage amène son lot de nouvelles exigences pour tous les employé-es de La Presse. Selon nous, essayer encore d'en faire plus avec moins n'est pas une option. Au final, ce sont aussi les lecteurs et les annonceurs qui risquent d'en faire les frais. »

Maintenant que La Presse a annoncé unilatéralement sa réorganisation, les syndicats de La Presse invitent la direction à un vrai dialogue. « Cette réorganisation n'est qu'un exercice comptable qui ne tient malheureusement pas compte de la réalité, ajoute Charles Côté. Le gros bon sens dicte aussi qu'il faut tenir compte de l'avis des partenaires syndicaux qui depuis le début sont au cœur du virage numérique de La Presse. Ce serait certainement utile et efficace pour la direction d'écouter ce que nous avons à dire plutôt que de tout décider en vase clos. Une réorganisation de cette ampleur devrait aussi se faire sous le sceau de la transparence. Jusqu'à présent, la direction de La Presse nous communique seulement les chiffres qui font son affaire. Il est difficile pour nous de connaître l'état réel de la situation. »

Tous les employé-es syndiqués de La Presse ont à cœur le droit du public à une information et à un service client de qualité. En cette ère de révolution numérique qui bouleverse l'industrie des médias, les syndicats de La Presse croient plus que jamais dans la nécessité d'un média d'information fort et de qualité. Les employé-es de La Presse ont été cœur des succès de l'entreprise auprès des lecteurs et des annonceurs. Ils ont développé une expertise unique qui permet aujourd'hui à La Presse de se positionner comme un leader dans l'industrie des médias.

L'Intersyndicale de La Presse représente quelque 600 employé-es syndiqué-es. Ce regroupement est formé de quatre syndicats affiliés à la Confédération des syndicats nationaux (CSN) et d'un syndicat affilié à la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ). Il s'agit du :

  • Syndicat des travailleurs de l'information de La Presse (CSN)
  • Syndicats des employés de bureau de journaux (CSN)
  • Syndicat de l'industrie du journal du Québec (distribution - CSN)
  • Syndicat des travailleurs et travailleuses du centre de l'informatique de La Presse (CSN)
  • Syndicat des employés professionnels et de bureau (publicité - FTQ)

 

SOURCE CSN

Renseignements : Charles Côté, porte-parole de l'Intersyndicale de La Presse et président du STIP, Téléphone : 514 248-8793, Courriel : stip.gesca@gmail.com

RELATED LINKS
www.csn.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.