La politique municipale chez les jeunes: une passion héritée ou un désintérêt
avoué?

QUÉBEC, le 23 oct. /CNW Telbec/ - À l'aube des élections municipales, le Conseil permanent de la jeunesse (CPJ) lance le propos : "La politique municipale chez les jeunes : une passion héritée ou un désintérêt avoué?". Ayant rencontré près d'une centaine de jeunes, le CPJ a souhaité connaître leur intérêt pour le monde municipal.

Un cynisme certain

Certains jeunes rencontrés ont une perception négative de la politique municipale. Ils parlent des jeux de coulisses et s'indignent des apparences de conflits d'intérêts. Selon eux, le conseil municipal est un milieu fermé, composé de gens qui se connaissent et qui s'impliquent depuis des années, ce qui laisse peu ou pas de place pour les jeunes. "C'est toujours la même gang! Si t'es pas le neveu ou la nièce de quelqu'un qui est sur le conseil ou qui fait des affaires avec la ville, t'as aucune chance!", nous a mentionné un participant.

Une passion innée ou héritée

Bien que plusieurs jeunes ne démontrent aucun intérêt envers la politique municipale, d'autres y ont goûté très tôt dans leur vie. Les principales raisons pour eux de s'impliquer en politique municipale sont, notamment, l'influence familiale ou le désir d'agir sur leur quotidien. Également, plusieurs jeunes ont la fibre de l'implication bien implantée en eux et leur participation citoyenne ne se limite pas qu'à la vie municipale.

Des pistes de solutions

Les jeunes rencontrés ont proposé plusieurs idées afin de susciter une plus grande participation de leur part en politique municipale. Mentionnons qu'ils estiment qu'il faut agir dès l'école primaire afin de sensibiliser les élèves. Également, une plus grande intégration et utilisation des technologies de l'information - comme le vote électronique - pourraient favoriser leur participation. "Les jeunes demeurent optimistes, mais beaucoup de travail reste à faire par nos élus afin d'améliorer l'image qu'ils projettent de la politique municipale : les élus devront implanter des mécanismes de gestion plus transparents et être davantage ouverts au changement s'ils veulent voir des jeunes s'impliquer. Mais le veulent-ils tous vraiment?", se questionne madame Geneviève Dallaire, présidente du CPJ.

Vous pouvez consulter un résumé de cette étude au : http://www.cpj.gouv.qc.ca/fr/pdf/som_pmunicipale.pdf

ou encore l'étude complète au : http://www.cpj.gouv.qc.ca/fr/pdf/pmunicipale.pdf

Rôle du Conseil permanent de la jeunesse

Rappelons que le Conseil permanent de la jeunesse a pour mandat de conseiller le gouvernement du Québec sur toute question relative à la jeunesse. Il veille également à promouvoir et à défendre les intérêts des jeunes.

-%SU: CPN,EDU

-%RE: 1

SOURCE Conseil permanent de la jeunesse

Renseignements : Renseignements: Valérie Benson, responsable des communications, Conseil permanent de la jeunesse, (418) 644-6740, Cell.: (418) 670-1954

Profil de l'entreprise

Conseil permanent de la jeunesse

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.