La Police provinciale met les adolescents en garde contre les dangers de l'envoi de messages textes irresponsables

Risques de dommages à long terme pour la réputation et l'identité

ORILLIA, ON, le 28 févr. 2012 /CNW/ -  Une fois qu'il est envoyé, vous ne pouvez pas le récupérer. C'est le message que la Police provinciale de l'Ontario adresse aux adolescents de toute la province. La croyance erronée selon laquelle leurs messages textes et les images qu'ils partagent avec leur camarades resteront confidentiels et sécurisés leur fait réellement courir le risque de devenir les victimes de leurs propres mots et de leurs propres gestes.

Les adolescents établissent fréquemment des relations avec des pairs au moyen de leurs appareils mobiles et de leurs ordinateurs, ce qui peut se traduire par de l'auto-exploitation inter-adolescents (aussi appelée sextage ou sexto). Croyant à tort qu'ils peuvent rester anonymes, ils s'engagent aussi dans ce type de comportement avec des personnes qu'ils ne connaissent pas, mais qu'ils ont rencontrées uniquement en ligne.

Il faut que les adolescents prennent conscience du fait que ce genre d'activité à risques comporte de vrais dangers, parmi lesquels de nombreuses conséquences non voulues et des menaces à long terme sur la protection de leur identité et leur réputation.

Chaque jour, des milliers d'adolescents prennent des photos ou des vidéos suggestives ou compromettantes d'eux-mêmes et les envoient à leurs camarades au moyen de leurs appareils électroniques. Bien souvent, ce genre de conduite peut devenir rapidement un jeu dangereux, car ces images ne restent jamais uniquement chez leur destinataire. Elles sont fréquemment transmises machinalement par le destinataire à des amis qui, à leur tour, les transmettent à d'autres; le cycle de distribution se poursuit et certains les affichent même sur des sites de réseaux sociaux et les téléversent dans Internet.

L'embarras et la honte qui en résultent pour l'adolescent qui est alors victime de ses propres actions et de ce qui s'est produit par la suite peuvent avoir des conséquences absolument tragiques.

Les policiers voient de plus en plus d'adolescents qui sont incapables de faire face à la honte dont ils sont l'origine et à l'embarras qu'ils ont créé sans le savoir en se livrant à ce qu'ils croyaient être un « jeu inoffensif ».

Il existe en outre un réel risque criminel pour ceux qui reçoivent ces images et les redistribuent. Souvent sans le savoir, en envoyant ces images à d'autres et en les affichant sur la toile, ils participent à la distribution de pornographie infantile et pourraient faire face à des accusations au criminel.

Les parents, les tuteurs et les éducateurs doivent être mieux renseignés sur ce grave problème social. Il faut qu'ils en reconnaissent la gravité, qu'ils en discutent avec les adolescents et qu'ils surveillent leurs activités dans les médias sociaux. Le fait de rappeler aux jeunes quelles sont les conséquences à court et à long terme de leur comportement dans les médias sociaux aura un effet positif sur ce risque pour la sécurité publique.

Selon l'inspecteur Scott Naylor de la Section de l'exploitation sexuelle des enfants de la Police provinciale, « l'auto-exploitation inter-adolescents est devenue un important problème social que personne n'a été préparé adéquatement à gérer. Les personnes qui ont un intérêt particulier pour la protection des enfants doivent agir et apprendre comment les protéger contre des actes dont les conséquences graves sur leur vie seront permanentes. Informez-vous sur l'auto-exploitation inter-adolescents et trouvez des moyens d'agir. Il existe des façons d'intervenir. »

POUR EN SAVOIR PLUS

SOURCE Police provinciale de l'Ontario

Renseignements :

Serg.-dét. Terry Paddon

Tél. : 705 330-3248 

www.opp.ca

Suivez la Police provinciale sur Twitter à :  www.twitter.com/OPP_News


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.