La Police provinciale de l'Ontario lance une Stratégie de santé mentale intégrée complète

Le document traite de la santé mentale du personnel de la Police provinciale de l'Ontario ainsi que des membres des collectivités

ORILLIA, ON, le 2 déc. 2015 /CNW/ - Le commissaire de la Police provinciale de l'Ontario, J.V.N. (Vince) Hawkes a donné aujourd'hui le coup d'envoi à la Stratégie de santé mentale de la Police provinciale : notre personnel et nos collectivités, une approche intégrée complète visant à améliorer la réponse aux besoins en santé mentale des membres de la Police provinciale et des collectivités qu'elle sert.

« Comment faire pour encourager nos gens à être résilients et à le demeurer? Comment pouvons-nous améliorer le déroulement des interactions entre la police et les personnes ayant des problèmes de santé mentale? Voilà seulement quelques-unes des questions importantes abordées dans le cadre de la Stratégie de santé mentale de la Police provinciale », a affirmé M. Hawkes lors d'une conférence de presse. « En privilégiant le soutien à la santé et au bien-être de nos propres effectifs, la Police provinciale sera dans la meilleure situation possible pour fournir des services aux personnes dans nos collectivités qui sont aux prises avec des problèmes de santé mentale. »

La Stratégie de la Police provinciale comporte deux volets reliés mais distincts - Aider notre personnel : un effectif en santé et Aider nos collectivités : interactions des services policiers avec les personnes ayant des problèmes de santé mentale.

Le ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels, Yasir Naqvi, a exprimé son soutien : « Notre gouvernement estime que l'amélioration des interactions entre la police et les personnes vulnérables est d'une importance vitale et un élément essentiel de notre Stratégie pour une meilleure sécurité en Ontario. La nouvelle Stratégie de santé mentale de la Police provinciale reflète cet aspect et je la félicite pour ses efforts en vue d'accroître les possibilités d'interventions précoces et d'améliorer les résultats à la fois pour les effectifs de la Police provinciale et la population qu'elle sert. »

Parmi les 15 activités prioritaires, mentionnons : le développement des programmes d'éducation et de formation en santé mentale offerts aux agents; une capacité accrue au sein du Programme de gestion du stress en cas d'incident critique et de soutien par les pairs de la Police provinciale; l'amélioration de la collecte de données et de l'évaluation permanente des programmes; la mise au point de protocoles de transfert des soins (de la police au fournisseur de soins de santé); la facilitation de l'élaboration de modèles de réponse collaboratifs police/collectivité en santé mentale; et davantage d'orientations précoces de la police vers des services de santé mentale.

Pendant la conférence de presse, le commissaire Hawkes a affirmé que la Stratégie résultait des nombreux efforts de la Police provinciale, lesquels ont notamment compris la recherche de pratiques exemplaires et une vaste consultation auprès des parties prenantes.

Il est possible de consulter le texte intégral de la Stratégie, ainsi que des documents connexes, sur le site Web de la Police provinciale à l'adresse http://www.opp.ca/ecms/index.php?id=587

DOCUMENT D'INFORMATION
Stratégie de santé mentale intégrée et complète de la Police provinciale de l'Ontario

  • La Stratégie de santé mentale de la Police provinciale : notre personnel et nos collectivités résulte de recherches poussées et d'une vaste consultation auprès de différentes parties prenantes.

  • Bien que la Police provinciale ait significativement amélioré son approche en matière de santé mentale ces dernières années, grâce à la Stratégie, elle dispose désormais d'une approche intégrée et complète pour composer avec ces enjeux importants.

  • La Stratégie comporte deux volets distincts et complémentaires - Aider notre personnel : un effectif en santé et Aider nos collectivités : interactions des services policiers avec les personnes ayant des problèmes de santé mentale.

  • Le fait d'aborder ces deux volets au sein d'une stratégie unique et complète illustre le constat suivant : le soutien à l'égard du bien-être des effectifs de la Police provinciale, de ses membres retraités et de leurs familles, ainsi que du bien-être des collectivités qu'elle sert, se trouve raffermi en étant lié et intégré.

  • Les interactions policières avec les personnes ayant des problèmes de santé mentale continuent de faire l'objet d'une couverture médiatique importante et d'être un sujet d'actualité dans les discussions au sein des services policiers, de la population et des médias. Ces interactions ont fait l'objet d'enquêtes et de recherches récentes portant sur des décès, mettant en cause la police, de personnes connaissant des troubles de santé mentale.

  • Les conclusions de ces discussions, enquêtes et recherches mettent principalement l'accent sur la nécessité :  


    • de recueillir des données précises sur les interactions policières avec les personnes ayant des problèmes de santé mentale
    • d'accroître la formation des agents
    • de créer des politiques et des protocoles axés sur les interventions en cas de crise afin de tenir compte des questions du transfert de soins et du transport des personnes ayant des problèmes de santé mentale
    • d'élaborer des modèles de réponse collaboratifs police/collectivité en santé mentale

  • L'Ombudsman de l'Ontario examine actuellement la façon dont les corps policiers enseignent et pratiquent les techniques de désamorçage dans des situations de conflit. Un rapport et des recommandations sont attendus dans un avenir rapproché.

  • En 2012, l'Ombudsman de l'Ontario a publié le rapport intitulé Dans le feu de l'action : Enquête visant à déterminer comment la Police provinciale et le ministère de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels ont géré les blessures de stress opérationnel chez les policiers; celui-ci contenait 28 recommandations visant la Police provinciale de l'Ontario.

  • La Police provinciale a rigoureusement examiné le rapport, Dans le feu de l'action, ainsi que ses recommandations. La Police provinciale continue de soutenir la santé et le bien-être de ses effectifs; l'Ombudsman ne demande plus à la Police provinciale de rendre compte de ses progrès.

  • Les activités prioritaires du volet Aider notre personnel : un effectif en santé sont : développer les programmes d'éducation et de formation en santé mentale; réduire la stigmatisation et accroître la sensibilisation; accroître les programmes et les ressources pour tous les membres; augmenter les capacités et la normalisation au sein du Programme de gestion du stress en cas d'incident critique et de soutien par les pairs de la Police provinciale; mettre au point des communications internes et externes solides; multiplier les partenariats avec des organismes internes et externes; améliorer le bien-être général des membres/retraités/familles; et mettre en œuvre une évaluation de programmes permanente. 

  • Les activités prioritaires du volet Aider nos collectivités : interactions des services policiers avec les personnes ayant des problèmes de santé mentale sont : assurer un leadership à tous les paliers; améliorer la collecte de données; effectuer des évaluations de programmes en permanence; appuyer la mise au point de protocoles de transfert des soins; accroître les orientations précoces vers des services de santé mentale; améliorer la formation des répondants de première ligne; et faciliter l'élaboration de modèles de réponse collaboratifs police/collectivité en santé mentale.

  • La Police provinciale ne considère pas sa Stratégie de santé mentale comme un point de départ ni comme un éventuel point final. Elle a d'ores et déjà réalisé beaucoup de progrès sur ces questions, mais reconnaît qu'il y aura toujours du travail à faire. La Stratégie de santé mentale de la Police provinciale : notre personnel et nos collectivités est un énoncé et un guide intégrés et complets ayant pour but d'aider la Police provinciale à améliorer ses interventions en ce qui touche tous les aspects de la santé mentale. La Stratégie fera l'objet de modifications et de révisions en fonction de l'évolution des enjeux et des approches.

  • La Police provinciale souhaite diffuser sa Stratégie de santé mentale à grande échelle afin qu'elle puisse avoir des discussions productives et éclairées avec d'autres corps policiers, d'autres fournisseurs de services d'urgence, des fournisseurs de soins de santé, des clients de services de santé mentale ou des personnes ayant de l'expérience dans ce domaine, du personnel de la Police provinciale et les collectivités qu'elle sert.

SOURCE Police provinciale de l'Ontario

Renseignements : Relations avec les médias : Sergent Peter Leon, Coordonnateur provincial des relations avec les médias, Tél. : 705 329-6878, Courriel : peter.leon@opp.ca

RELATED LINKS
http://www.opp.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.