La plupart des patients reçoivent des soins dans les délais recommandés pour
les domaines prioritaires

Les temps d'attente pour des soins varient selon la province

OTTAWA, le 24 mars /CNW Telbec/ - Selon une nouvelle étude publiée aujourd'hui par l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS), le respect des délais prescrits et les réductions des temps d'attente pour les interventions prioritaires varient d'une province à l'autre. L'étude révèle, par exemple, que dans six provinces en date de décembre 2009, la plupart des patients (75 %) subissaient une arthroplastie de la hanche dans les délais prescrits. Dans les quatre autres provinces, toutefois, au moins un quart des patients ont attendu plus longtemps que les délais prescrits.

L'étude de l'ICIS, Tableaux sur les temps d'attente - une comparaison par province, 2010, rend compte des temps d'attente dans cinq domaines prioritaires identifiés par les premiers ministres du Canada en 2004 : traitement du cancer, soins cardiaques, restauration de la vue, arthroplastie et imagerie diagnostique. Des points de référence ont été établis pour plusieurs de ces domaines, mais aussi pour la chirurgie à la suite d'une fracture de la hanche. Les provinces déclarent les temps d'attente en fonction des points de référence. Dans cette étude annuelle, l'ICIS présente les progrès réalisés à l'échelle des provinces.

"Cette étude brosse le portrait le plus exhaustif des temps d'attente à ce jour", indique Tracy Johnson, gestionnaire des projets spéciaux, Questions émergentes, à l'ICIS. "Les provinces ont collaboré afin d'accroître la comparabilité des déclarations sur les temps d'attente. Ce n'est pas facile, mais nous constatons tout de même des améliorations dans la qualité de la déclaration et dans la réduction des temps d'attente."

Les arthroplasties de la hanche, les chirurgies de la cataracte et la radiothérapie sont effectuées dans les délais prescrits pour la majorité des Canadiens

L'étude de l'ICIS montre que pour la majorité des patients, les délais prescrits des interventions prioritaires sont respectés, notamment dans le cas de la chirurgie à la suite d'une fracture de la hanche, de la chirurgie de la cataracte, du traitement du cancer et des arthroplasties.

    
    Voici quelques points saillants présentés dans le rapport de cette
    année :
    -   Chirurgie de réparation de la hanche : Dans les provinces dont les
        données sont disponibles, les temps d'attente déclarés pour près de
        quatre patients sur cinq (79 %) étaient inférieurs au point de
        référence de 48 heures établi pour une chirurgie à la suite d'une
        fracture de la hanche. Selon la recherche, une chirurgie de
        réparation effectuée rapidement après une fracture de la hanche
        améliore les résultats pour les patients et réduit les risques de
        mortalité.
    -   Chirurgie de la cataracte : Dans 7 provinces sur 10, au moins 75 %
        des patients devant subir une chirurgie de la cataracte sont traités
        dans le délai prescrit de 16 semaines. Dans deux provinces, cette
        proportion variait de 61 % à 69 % des patients.
    -   Radiothérapie pour le cancer : Dans 8 provinces sur 10, au moins 88 %
        des patients bénéficient de la radiothérapie pour le cancer à
        l'intérieur du point de référence de quatre semaines défini comme
        médicalement acceptable. Dans les autres provinces, la proportion
        varie de 62 % à 74 % des patients.
    -   Arthroplasties de la hanche : Dans 6 provinces sur 10, au moins trois
        quarts des patients subissent une arthroplastie de la hanche à
        l'intérieur du point de référence de 26 semaines. Pour les quatre
        autres provinces, la proportion varie de 51 % à 63 % des patients.
    

Les temps d'attente sont plus longs pour une arthroplastie du genou que pour les autres interventions prioritaires

L'étude a révélé que les patients de l'ensemble des 10 provinces attendent plus longtemps pour une arthroplastie du genou que pour toute autre intervention prioritaire. Toutefois, dans les trois provinces les plus peuplées (Ontario, Québec et Colombie-Britannique), au moins trois quarts des patients ont subi une arthroplastie du genou dans le délai prescrit de 26 semaines. Par ailleurs, dans deux provinces, moins de la moitié des patients ont subi une arthroplastie du genou à l'intérieur du point de référence.

"Même si la plupart des patients sont traités dans les délais recommandés, les rapports comme celui-ci permettent de montrer que des variations persistent entre les provinces", explique Jenny Lineker, chef de section, Projet sur les temps d'attente, à l'ICIS.

Les temps d'attente pour une arthroplastie s'améliorent; les tendances relatives à l'imagerie diagnostique sont moins claires

Bien que les temps d'attente soient plus longs pour une arthroplastie du genou que pour les autres interventions prioritaires, c'est dans ce domaine que les progrès les plus importants ont été enregistrés partout au pays au cours des trois dernières années. Dans cinq des six provinces dont les tendances peuvent être mesurées (Nouvelle-Écosse, Ontario, Manitoba, Alberta et Colombie-Britannique), les temps d'attente pour une arthroplastie du genou ont diminué au cours des trois dernières années. Au Québec cependant, les tendances sont demeurées inchangées. Également, dans trois provinces sur six (Ontario, Manitoba et Colombie-Britannique), les temps d'attente pour une arthroplastie de la hanche ont diminué; dans les autres provinces (Nouvelle-Écosse, Québec et Alberta), elles sont demeurées stables.

Même si l'information sur les temps d'attente est plus limitée pour l'imagerie diagnostique que pour les autres interventions prioritaires, l'étude montre que les temps d'attente étaient plus longs pour les examens d'imagerie par résonnance magnétique (IRM) que pour les examens de tomodensitométrie (TDM). Actuellement, il n'existe pas de points de référence pancanadiens pour les examens d'IRM et de TDM.

À propos de l'ICIS

L'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) recueille de l'information sur la santé et les soins de santé au Canada, l'analyse, puis la rend accessible au grand public. L'ICIS a été créé par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux en tant qu'organisme autonome sans but lucratif voué à la réalisation d'une vision commune de l'information sur la santé au Canada. Son objectif : fournir de l'information opportune, exacte et comparable. Les données que l'ICIS rassemble et les rapports qu'il produit éclairent les politiques de la santé, appuient la prestation efficace de services de santé et sensibilisent les Canadiens aux facteurs qui contribuent à une bonne santé.

Vous trouverez le rapport ainsi que les tableaux ci-dessous sur le site Web de l'ICIS, au www.icis.ca.

    
    Tableau 1    Provinces ayant réalisé 75 % des interventions dans les
                 délais prescrits (tableau 1 dans l'analyse)

    Tableau 2    Tendances relatives aux temps d'attente par province
                 (tableau 2 dans l'analyse)
    

SOURCE Institut canadien d'information sur la santé

Renseignements : Renseignements: Benoit Laplante, Tél.: (613) 694-6603, Cell.: (613) 725-4076, blaplante@icis.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.