La plupart des employés plus jeunes et plus âgés ne bénéficient d'aucune assurance-santé au travail

Des lacunes existent aussi du côté des programmes en milieu de travail destinés aux employés atteints de problèmes de santé mentale ou de maladies chroniques

TORONTO, le 28 oct. 2013 /CNW/ - Les répercussions sont pires pour les jeunes travailleurs ainsi que pour ceux plus âgés qui ont besoin de prendre congé à cause d'une maladie ou d'une invalidité : moins de la moitié d'entre eux bénéficient de régimes de congés de maladie payés et d'assurance-invalidité au travail.

Les programmes dont se dotent les employeurs pour aider les employés aux prises avec des problèmes de santé mentale ou des maladies chroniques accusent aussi des lacunes, selon un rapport du Conference Board du Canada rendu public dans le cadre de la conférence intitulée Disability Management and Benefits 2013: Driving Productivity with Effective Workplace Practices.

FAITS SAILLANTS

  • Les jeunes travailleurs et les aînés sont les plus susceptibles de ne pas disposer de congés de maladie et d'un régime d'assurance invalidité.
  • On observe également un manque de protection chez les employés de certains secteurs tels que la construction, la vente au détail et les services.
  • La plupart des organisations canadiennes offrent davantage de programmes et de mesures de soutien aux employés atteints de problèmes de santé physique qu'à ceux aux prises avec des problèmes de santé mentale.

« En tant que pays, nous devons être conscients de l'incidence des programmes de gestion de l'invalidité et des congés de maladie sur les groupes de travailleurs vulnérables », affirme Karla Thorpe, directrice, Recherche sur le leadership et les ressources humaines.

« Les jeunes et les personnes âgées occupent souvent des emplois occasionnels, à contrat ou à temps partiel qui sont plus précaires et offrent moins d'avantages sociaux. Alors que nous entrons dans une période de resserrement des marchés du travail, les employeurs devront réfléchir à la meilleure façon de mobiliser ces deux segments de travailleurs pour faire en sorte qu'ils demeurent en bonne santé et productifs au travail. »

Certains groupes démographiques sont plus à risque que d'autres. Seul un tiers des personnes de 18 à 24 ans sur le marché du travail (34 p. 100) disposent de jours de congé payés ou d'une assurance invalidité de courte durée. Seulement le quart (26 p. 100) d'entre elles ont une protection en cas d'invalidité de longue durée.

Moins de la moitié des personnes de plus de 65 ans sur le marché du travail disposent de jours de congé payés ou d'une assurance invalidité de courte durée, et seulement 41 p. 100 d'entre elles ont une protection en cas d'invalidité de longue durée.

De plus, les employés qui ont des problèmes de santé mentale sont relativement plus vulnérables que ceux dont les problèmes se manifestent sur le plan physique. Les organisations qui offrent des programmes et des services de soutien pour des problèmes de santé physique (61 p. 100) sont plus nombreuses que celles qui le font pour les problèmes de santé mentale (53 p. 100). Un peu plus de la moitié des employés interrogés estimaient utiles les programmes et services ciblant la santé physique (52 p. 100), mais un moins grand nombre (40 p. 100) en ont dit autant pour les mesures de soutien qu'offrent les employeurs pour des problèmes de santé mentale.

La publication intitulée Gérer l'invalidité : Employeurs, êtes-vous prêts? propose aux employeurs des conseils et des lignes directrices pour gérer plus efficacement l'absentéisme. En 2011-2012, l'absentéisme représentait en moyenne 2,4 p. 100 de la masse salariale brute dans les organisations canadiennes. Cette somme peut sembler insignifiante à première vue, mais elle représente une perte globale de plus de 16,6 milliards de dollars pour l'économie canadienne. Les employés se sont absentés en moyenne 9,3 jours en 2011.

Cette publication est la troisième d'une série de trois documents. La première publication, intitulée Quand les employés manquent à l'appel : L'absentéisme dans les organisations canadiennes, est parue en septembre. La deuxième, intitulée Pour un programme efficace de gestion de l'invalidité en milieu de travail, a été publiée plus tôt ce mois-ci.

En partenariat avec la Financière Sun Life, Cira Services médicaux et Acclaim Gestion d'invalidité inc., le Conference Board lancera une série d'ateliers pour promouvoir auprès des employeurs des stratégies efficaces et des pratiques exemplaires en matière de gestion de l'invalidité, de mesures d'accommodement et de retour au travail.

Ce projet de recherche a été financé par Morneau Shepell, la Financière Sun Life, Centric Health, Banyan Solutions en Santé au Travail, Sanofi Canada et l'Alliance canadienne pour des soins de santé durables (ACSSD) du Conference Board du Canada.

Le Conference Board tiendra son deuxième Summit on Sustainable Health and Health Care le 30 et 31 octobre, à Toronto.

 

SOURCE : Le Conference Board du Canada

Renseignements :

Yvonne Squires
Relations avec les médias
Téléphone : 613-526-3090, poste 221
corpcomm@conferenceboard.ca 

Lien vers la publication : www.conferenceboard.ca/e-Library/abstract.aspx?did=5846


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.