La planification, le recrutement et la formation permettront au secteur de la construction de satisfaire ses besoins en main-d'œuvre à l'échelle nationale

Un nouveau rapport souligne qu'il reste des défis à relever alors que les babyboomers prennent leur retraite

OTTAWA, le 26 mars 2013 /CNW/ - De nouvelles prévisions relatives à l'offre et à la demande de main-d'œuvre indiquent que le secteur de la construction devra recruter plus de 250 000 travailleurs, y compris le nombre habituel de nouveaux venus, pour satisfaire ses besoins d'ici à 2021.

La plus grande partie, soit environ 210 000 travailleurs, servira à remplacer les départs à la retraite, selon l'étude intitulée Construire l'avenir, Résumé national, 2013-2021 et publiée par le Conseil sectoriel de la construction.

« Toutefois, ces données ne rendent pas compte des fluctuations importantes observées dans divers domaines de la construction et dans les régions du pays », explique la directrice générale du Conseil sectoriel de la construction, Rosemary Sparks, qui insiste « sur l'importance accrue de la planification du marché du travail ».

Le rapport indique clairement que la construction institutionnelle et la construction commerciale apporteront une croissance continue dans la plupart des provinces, mais que les grands projets liés au secteur primaire, notamment la production et la transmission d'électricité, l'extraction minière et les pipelines de pétrole et de gaz créent une plus grande volatilité dans la construction industrielle et des services publics.

« Le secteur doit être en mesure de fournir les travailleurs requis là et au moment où les entreprises en ont besoin », ajoute Rosemary Sparks. « Cela signifie qu'il doit compter en tout temps sur une main-d'œuvre mobile. Et qu'il faut s'efforcer de conserver ses travailleurs expérimentés et assurer une formation à la prochaine génération de travailleurs. Ces défis forceront tous les intervenants à se concentrer sur la formation, sur la mobilité de la main-d'œuvre et sur l'immigration. »

Au chapitre des particularités régionales, Construire l'avenir souligne que la Colombie-Britannique, l'Alberta et l'Ontario s'engagent dans une période de croissance de l'emploi d'ici 2021. Le Manitoba et l'Île-du-Prince-Édouard connaîtront également une croissance plus modeste pendant toute la période. Dans toutes ces provinces, de nouveaux emplois s'ajoutent en cette période d'emploi record.

En Saskatchewan et à Terre-Neuve-et-Labrador, l'emploi a augmenté rapidement en raison des grands projets liés au secteur primaire. L'emploi atteindra un sommet au cours des deux prochaines années et se maintiendra à des niveaux nettement supérieurs aux plafonds de l'industrie avant 2009.

Bien que l'emploi dans le secteur de la construction fluctuera peu au Québec, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse, ces provinces feront tout de même face à des défis qui les forceront à recruter des travailleurs à l'extérieur du secteur.

Selon les prévisions, l'emploi dans la construction résidentielle demeurera généralement stable entre 2013 et 2021.

La croissance de l'emploi dans la construction de maisons neuves demeure inférieure aux années passées en raison d'une croissance démographique restreinte entre 2013 et 2021. Toutefois, l'étude note des écarts importants entre les provinces. Au début de la période, par exemple, la construction résidentielle devrait diminuer en Ontario, ce qui n'aura pas lieu au Manitoba et en Saskatchewan.

Le CSC dévoile, chaque année, des prévisions de main-d'œuvre pour neuf ans à la suite de consultations menées auprès des dirigeants de l'industrie, notamment les propriétaires, les entrepreneurs et les organismes syndicaux, ainsi que les gouvernements et les établissements d'enseignement. Les versions intégrales des rapports nationaux et régionaux seront affichées en ligne à www.previsionsconstruction.ca/produits en mars 2013.

Les données de prévisions sont également affichées à www.previsionsconstruction.ca. En plus de fournir des renseignements sur l'offre et la demande de main-d'œuvre qualifiée, le site Web offre un accès instantané aux données d'investissement dans les secteurs de la construction résidentielle et non résidentielle.

Financé par le gouvernement du Canada dans le cadre du Programme des conseils sectoriels.

SOURCE : Conseil sectoriel de la construction

Renseignements :

Rosemary Sparks,
Conseil sectoriel de la construction
905-852-9186

Profil de l'entreprise

Conseil sectoriel de la construction

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.