La Patrouille verte s'attaque à l'herbe à poux cet été!

MONTRÉAL, le 9 juill. /CNW Telbec/ - Actifs depuis le mois de juin, les 50 patrouilleurs de l'île de Montréal ont tenu aujourd'hui une activité grand public au Parc Jean-Duceppe dans l'arrondissement de Rosemont-La-Petite-Patrie pour sensibiliser les Montréalais aux enjeux liés à l'herbe à poux. Les jeunes ont offert des ateliers de formation aux citoyens pour savoir comment reconnaître les différents plants d'herbe à poux et, surtout, comment s'en débarrasser. Grande responsable du rhume des foins et espèce envahissante à Montréal, cette plante représente des enjeux à la fois de santé publique et de biodiversité. Les citoyens sont invités à s'impliquer pour améliorer leur qualité de vie et celle de leurs voisins en arrachant cette plante sur leur propriété et en plantant des espèces indigènes. Cet évènement a donné le coup d'envoi de la semaine montréalaise de sensibilisation à l'herbe à poux qui aura lieu du 12 au 16 juillet prochain.

Une question de santé

"Sur l'île de Montréal, plus de 38 000 enfants âgés de 6 mois à 12 ans, soit 16 % des enfants de ce groupe d'âge, souffrent d'allergies associées au pollen de l'herbe à poux. Chaque été, cette plante nuisible affecte la santé de plus d'un million de Québécois", affirme M. Norman King, adjoint au responsable du secteur Environnement urbain et santé, à la Direction de santé publique de Montréal. Le meilleur moyen de prévenir les symptômes des allergies liées au pollen de l'herbe à poux est de faucher les plants avant leur floraison, soit avant la fin juillet, afin de réduire les concentrations de pollen dans l'air. L'opération doit aussi être répétée à la fin août pour ne donner aucune chance de repousse à l'herbe à poux.

Une question de biodiversité

"En remplacement de l'herbe à poux éliminée, la plantation d'espèces indigènes contribue non seulement à limiter sa prolifération, mais aussi à améliorer la biodiversité sur le territoire de l'île de Montréal", précise Mme Coralie Deny, directrice général du Conseil régional de l'environnement de Montréal (CRE-Montréal). "Bref, après l'arrachage, il faut verdir adéquatement son terrain, pour le bénéfice de la société et de l'environnement."

Une question de société

Les citoyens ont aussi été invités par les jeunes patrouilleurs à arracher les plants d'herbe à poux présents dans une friche à proximité du Parc Jean-Duceppe. Selon M. Paul-Antoine Troxler, président du regroupement des éco-quartiers, "les actions des 50 jeunes patrouilleurs sont nécessaires pour informer les citoyens et leurs efforts contribuent sans doute à améliorer la qualité de vie des Montréalais. Cette journée de sensibilisation est en un bon exemple."

"Notre Administration a démontré sa volonté de soutenir et de promouvoir les actions et les initiatives qui tiennent compte des préoccupations environnementales dans le développement de notre métropole, notamment en adoptant le Plan stratégique de développement durable de la collectivité montréalaise. À ce titre, nous sommes fiers de nous associer, pour une 6e année consécutive, à la Patrouille verte qui, par ses efforts de sensibilisation, contribue à rendre le milieu de vie des Montréalais plus agréable", a déclaré M. Alan DeSousa, vice-président du comité exécutif, responsable du développement durable, de l'environnement et des parcs.

M. François Croteau, maire de l'arrondissement de Rosemont-La-Petite-Patrie, ajoute que "L'arrondissement fait des efforts pour éliminer cette plante envahissante tout en protégeant la biodiversité, mais l'appui de la population est un atout important pour atteindre nos objectifs. En tant que maire d'arrondissement, et au nom des 20 autres maires qui parrainent le projet cet été, je remercie la Patrouille verte pour son intervention et pour son important travail de sensibilisation auprès de la population."

À propos

Initiée et pilotée par le CRE-Montréal, la Patrouille verte est un projet réalisé en collaboration avec la Direction de l'environnement et du développement durable de la Ville de Montréal, le Regroupement des Éco-quartiers, les arrondissements, les villes liées et le programme Emploi Été Canada pour faire la promotion des actions du Plan stratégique de développement durable de la collectivité montréalaise. Cette année, la Direction de santé publique de l'Agence de la santé et des services sociaux de Montréal se joint aux partenaires. Présentes dans quatorze arrondissements de la Ville de Montréal et dans sept villes liées de l'île de Montréal, les patrouilles vertes sont rattachées aux éco-quartiers ou à des organismes du milieu.

SOURCE Ville de Montréal

Renseignements : Renseignements: Émilie Boisvert-Croteau, CRE-Montréal, 514.842.2890, poste 222, 514.815.2890; Valérie De Gagné, Ville de Montréal, 514.872.6013; Marie Pinard, Direction de santé publique de l'Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, 514.528.2400, poste 3471; Paul-Antoine Troxler, Regroupement des éco-quartiers, 514.933.1069


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.