La patience sera de mise pour les exportateurs de la Nouvelle-Écosse, affirme EDC

HALIFAX, le 17 mai 2017 /CNW/ -Selon Exportation et développement Canada (EDC), l'organisme de financement du commerce du Canada, les exportateurs de la Nouvelle-Écosse devront faire preuve de patience puisque leurs activités connaîtront une modeste croissance en 2017.

Selon les Prévisions à l'exportation d'EDC, après un léger fléchissement en 2016, la croissance à l'export de la province progressera au taux modéré de 1 % cette année, mais gagnera 5 % en 2018 grâce en partie aux nouveaux débouchés découlant de l'Accord économique et commercial global (AECG) conclu entre le Canada et l'Union européenne (UE).

« Les exportateurs de la Nouvelle-Écosse devront composer avec une autre année de croissance apathique, a déclaré Peter Hall, vice-président et économiste en chef d'EDC. L'entrée en vigueur de l'AECG, cet été, ouvrira de nouvelles possibilités d'affaires, tout particulièrement pour les secteurs des produits de la mer et de l'agroalimentaire de la province. »

Les ventes sans précédent de véhicules vers les États-Unis ont alimenté la demande en pièces d'automobile, notamment les pneus fabriqués dans la province. Le marché de l'automobile américain tournant à plein régime, il sera difficile de générer plus de croissance. Par ailleurs, le modeste essor de la filière agroalimentaire, le premier secteur à l'export de la province, viendra aussi refroidir cette année le dynamisme des ventes de la Nouvelle-Écosse sur les marchés internationaux.

Cette situation pourrait changer en 2018. Même si les marchés américain et chinois demeurent les principales destinations des exportations de la province, l'application plus tard cette année de l'AECG réduira de près de 96 % les lignes tarifaires imposées par l'UE sur les poissons et les produits de la mer. À l'heure actuelle, certaines filières comme celles du homard transformé ainsi que de la crevette cuite et décortiquée sont visées par des taux de droit de 20 %.

« L'UE étant le premier importateur mondial de poissons et de produits de la mer, la suppression des droits de douane ne fera que multiplier les débouchés d'exportation de la Nouvelle-Écosse », a ajouté M. Hall.

En dépit de ces bonnes nouvelles, les exportateurs canadiens sont confrontés à un mouvement populaire antimondialisation qui menace l'architecture actuelle du commerce international. Malgré tout, EDC est persuadée que cette architecture restera intacte et que l'activité commerciale et l'investissement à l'étranger continueront à s'intensifier à court terme.

« L'an dernier, les politiques commerciales ont été frappées de paralysie, a précisé M. Hall. La mondialisation est en péril, mais sa fin est un scénario improbable : le coût en serait énorme, et tout le monde devrait en payer la note. Lorsqu'un boulet de démolition est lancé dans une zone urbaine dense, les dommages ne se limitent pas à un édifice. »

M. Hall est de passage à Pier 21 le 17 mai pour discuter des débouchés à l'exportation s'offrant aux exportateurs de la Nouvelle-Écosse dans le contexte de la conjoncture économique mondiale. L'événement, organisé en partenariat avec la Chambre de commerce d'Halifax, s'inscrit dans le cadre de Parlons exportations. Durant cette tournée pancanadienne d'un mois, qui s'arrêtera dans 13 villes, M. Hall présentera les perspectives d'exportation des entreprises canadiennes dans le monde entier, en plus d'aborder la santé de l'économie mondiale et ses effets sur les exportateurs canadiens. Pour en savoir plus, veuillez consulter les Prévisions à l'exportation.

À propos d'EDC

EDC aide les entreprises canadiennes à percer, croître et réussir à l'étranger. Société d'État à vocation financière, EDC offre des solutions de financement, d'assurance et de cautionnement, ainsi que son expertise commerciale et des services de jumelage afin de faciliter les ventes et les investissements à l'étranger des entreprises canadiennes. EDC offre aussi des solutions de financement aux acheteurs étrangers afin de favoriser et d'accroître l'approvisionnement canadien.

Pour savoir comment EDC peut aider votre entreprise, veuillez composer le 1‑888‑434‑8508 ou visiter le www.edc.ca/fr.

 

SOURCE Exportation et développement Canada

Renseignements : Shelley Maclean, Exportation et développement Canada, 613‑291‑3689, smaclean@edc.ca

LIENS CONNEXES
http://www.edc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.