La nouvelle entente entre l'industrie forestière et les groupes
environnementaux n'a pas d'impact sur le territoire cri (Eeyou Istchee)

NEMASKA, EEYOU ISTCHEE, QC, le 20 mai /CNW Telbec/ - Suite à l'annonce faite par plusieurs grands organismes environnementaux au Canada et l'Association des produits forestiers du Canada (APFC) au sujet de la nouvelle Entente sur la forêt boréale canadienne, le Grand Conseil des Cris (Eeyou Istchee) veut dissiper la fausse conception que l'Entente n'a pas d'impact sur la manière dont les activités forestières se déroulent en territoire cri.

Un élément clé de l'Entente concerne l'engagement de la part des compagnies forestières de suspendre toute exploitation forestière et toute construction de routes sur près de 29 millions d'hectares de forêt à travers le Canada jusqu'à 2012, dans le but de permettre une planification en vue d'assurer la protection du caribou des bois en voie de disparition.

Malgré le fait que la grande partie de l'habitat du caribou des bois en territoire cri ne fait pas partie des 29 millions d'hectares, une unité d'aménagement forestier (UAF-086-66) attribuée à la société Abitibi-Bowater est visée par l'engagement pour la protection du caribou. Le Grand Conseil tient à clarifier l'engagement de la part d'Abitibi-Bowater en ce qui à trait à cette UAF.

Une population robuste de caribous des bois peuple la partie septentrionale de cette UAF. Selon les recherches les plus récentes, ce troupeau habite les abords sud et nord de la rivière Broadback. Même si Abitibi-Bowater ne prévoit pas de coupe forestière dans cette UAF au cours des deux prochaines années, le ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec a autorisé la société Domtar, qui n'est pas membre de l'APFC, à exploiter cette partie de la rivière Broadback. À cette fin, Domtar prévoit construire en 2011 un important chemin de transport de 76 km de long qui traversera la rivière Broadback, à l'endroit même où se situe l'habitat sensible du caribou. De plus, dans son Énoncé des incidences environnementales relatif à ce chemin de transport, la Domtar précise qu'une partie du bois récolté dans ce secteur servira à approvisionner l'usine Comptois d'Abitibi-Bowater, située près de Lebel-sur-Quévillon, au Québec.

Bill Namagoose, directeur exécutif du Grand Conseil des Cris, de conclure : "Sur papier, Abitibi-Bowater grâce à cette nouvelle Entente, et Domtar grâce à son accréditation par la Forest Stewardship Council (FSC), donnent l'impression d'être de bons citoyens corporatifs. Mais leurs actions en forêt disent autre chose."

Ainsi, le Grand Conseil presse les sociétés Domtar et Abitibi-Bowater de respecter l'esprit de la partie de l'Entente sur la forêt boréale qui vise à protéger le caribou des bois, et de suspendre toute activité dans le secteur de la rivière Broadback, y compris la construction de routes, et ce, jusqu'à la mise en œuvre de mesures efficaces pour protéger le troupeau de caribou. Cela serait conforme au moratoire demandé conjointement par le Grand Conseil des Cris et SNAP-Québec au mois d'avril 2009.

SOURCE Grand Council of the Crees (Eeyou Istchee)

Renseignements : Renseignements: Bill Namagoose, Directeur exécutif, GCCEI, (613) 725-7024; Isaac Voyageur, Directeur, Environnement et travaux remédiateurs, ARC, (514) 923-0327; Geoff Quaile, Conseiller en environnement, (819) 775-0301

Profil de l'entreprise

Grand Council of the Crees (Eeyou Istchee)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.