La nouvelle dynamique du marché force FerroAtlántica à renoncer à son projet de Port-Cartier

L'entreprise remercie la communauté de Port-Cartier et le gouvernement du Québec pour leur soutien

PORT-CARTIER, QC, le 16 déc. 2015 /CNW Telbec/ - À la lumière des dernières évolutions du marché et devant la possibilité d'optimiser les capacités de production de ses opérations existantes, le Groupe FerroAtlántica confirme à regret sa décision de mettre fin au projet d'investissement de Port-Cartier. L'entreprise tient à souligner l'accueil et le soutien remarquables reçus de la communauté nord-côtière, de même que l'appui manifeste du gouvernement du Québec.

L'évolution récente de l'industrie du silicium en Chine conduit FerroAtlántica à revoir sa stratégie de croissance. En effet, l'accroissement actuel et annoncé des capacités de production chinoises sont de nature à peser significativement et durablement sur le bon équilibre du marché. Cette nouvelle donne oblige FerroAtlántica à rechercher de meilleures opportunités de développement pour accompagner sa stratégie de croissance, par le biais de l'optimisation de ses infrastructures existantes, notamment européennes. Conséquemment, le Groupe favorisera l'expansion de ses activités à partir de ses ports d'attache, et ce, sans devoir investir dans de nouvelles installations.

« Nous avons toujours manifesté une volonté de participer au développement économique et à la prospérité du Québec. Au cours des derniers mois, nous avons consacré beaucoup de temps et d'énergie à la préparation de ce projet qui en était toujours aux phases préparatoires, et ce, en étroite collaboration avec nos partenaires régionaux et gouvernementaux que je tiens à remercier sincèrement. Cette décision n'est pas motivée par des enjeux locaux. Malheureusement, pour FerroAtlántica, aucun nouveau projet ne peut rivaliser avec la possibilité de consolider nos propres installations. À l'heure où l'industrie doit accroître sa performance et maximiser les opportunités de croissance, cette décision demeure déchirante, mais nécessaire », d'indiquer M. Pedro Larrea Paguaga, président du Groupe soulignant l'engagement et le leadership dont ont fait preuve le chef de la direction de FerroQuébec, Benjamin Crespy, et son équipe au cours des derniers mois.

Cette décision n'a pas été prise de gaieté de cœur et le Groupe comprend la déception qu'elle entraînera auprès des citoyens de Port-Cartier. Voilà pourquoi l'entreprise a souhaité démontrer son appréciation de l'appui reçu de la municipalité, de la Corporation de développement économique et des autres acteurs socio-économiques de la région. En effet, FerroAtlántica a confirmé à la mairesse Violaine Doyle qu'elle participera financièrement à une initiative structurante pour le développement des infrastructures portuaires de Port-Cartier. L'entreprise analyse aussi la possibilité de partager le fruit de certaines études développées au cours des derniers mois avec ses partenaires régionaux.

À propos du Groupe FerroAtlántica
Le Groupe FerroAtlántica est une filiale à part entière du groupe espagnol Villar Mir. FerroAtlántica est le chef de file mondial de la production de silicium métal et l'un des plus importants producteurs d'alliages de manganèse et de ferrosilicium. L'utilisation de ces alliages est principalement destinée à l'industrie automobile, à la fabrication de silicone, à l'élaboration de béton haute performance et à l'industrie des panneaux solaires. En 2014, le Groupe FerroAtlántica a réalisé des ventes de 1,1 milliard d'euros et employait environ 3 100 personnes dans ses 15 usines en Europe, en Amérique du Sud, en Afrique et en Asie.

À propos du Groupe Villar Mir
Présent partout dans le monde, Groupe Villar Mir est l'un des principaux groupes industriels espagnols appartenant à des intérêts privés. Le groupe exerce ses multiples activités dans 40 pays, répartis sur cinq continents. En 25 ans, Groupe Villar Mir a étendu ses champs d'expertise afin d'y inclure la construction, les infrastructures de transport, l'immobilier, l'électrométallurgie, l'énergie, les fertilisants et les services. Par l'entremise de sa filiale OHL, le groupe mène déjà plusieurs projets au Canada dans le secteur de la construction, notamment le Centre hospitalier de l'Université de Montréal, l'un des plus grands hôpitaux en construction dans le monde, dont le budget s'élève à plus de 2 milliards de dollars. OHL détient une concession de 25 % ainsi qu'une participation de 50 % dans ce projet de construction. Le groupe détient également une participation de 50 % dans le projet de métro de Toronto, évalué à 400 millions de dollars, qui comprend un double tunnel de 3,5 km et 600 places de stationnement de surface.

À noter que l'entreprise n'accordera aucune entrevue.

 

SOURCE FerroAtlántica

Renseignements : Alexandre Boucher, Le Cabinet de relations publiques NATIONAL, Tél. : 418-648-1233, poste 1235, Courriel : aboucher@national.ca

Profil de l'entreprise

FerroAtlántica

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.