La nouvelle année marque l'arrivée d'un nouveau service de courtage sans commission en Ontario et en Alberta

Les résultats d'un sondage montrent que les Canadiens ont des sentiments mitigés sur la maximisation de la valeur des maisons

TORONTO, le 31 janv. 2012 /CNW Telbec/ - ComFree, le plus important réseau immobilier sans commission au Canada, publie aujourd'hui les résultats d'un sondage démontrant que 58 % des Canadiens préféreraient acheter d'une personne qui ne travaille pas à commission. De plus, presque un quart (22 %) de ces répondants sont fortement en accord avec cet énoncé. La publication de ces résultats coïncide avec le lancement de deux nouvelles maisons de courtage sans commission en Ontario et en Alberta opérant sous le nom de Commonsense Network Brokerage, une entité du réseau ComFree.

« Il y a 20 ans, il fallait utiliser une firme de courtage pour acheter ou vendre des actions, mais aujourd'hui, les avancées en technologies et en information permettent aux Canadiens de le faire eux-mêmes, avec du soutien. L'intermédiaire n'est donc plus nécessaire. Le même phénomène se produit pour la vente ou l'achat d'une propriété », affirme Patrick Sullivan, directeur général et vice-président de ComFree. « Au final, les propriétaires qui vendent leur maison sans commission ont plus d'argent dans leurs poches. »

Les avantages du nouveau service de courtage
« Il est tout à fait naturel que les propriétaires gardent le contrôle de la vente de leur maison », ajoute M. Sullivan. « Commonsense Network Brokerage leur permet de garder la totalité du montant de la transaction, en plus de leur fournir de l'aide avec les aspects marketing, juridique et administratif. »

Les clients continueront de voir leur maison affichée sur le site Web du réseau ComFree, mais également sur REALTOR.ca (par le biais du système M.L.S.® d'une chambre immobilière), via Commonsense Network Brokerage, en Ontario et en Alberta. Ils bénéficieront ainsi de la plus grande visibilité dans l'industrie en positionnant leur demeure sur les deux sites Internet les plus visités dans l'immobilier au Canada1.

De plus, cette nouvelle option fait tomber les barrières de la vente immobilière sans commission, car elle permet aux consommateurs d'accéder à une gamme complète de services gérés par le propriétaire, dont une assistance à l'évaluation.

Déterminez le juste prix, un aspect essentiel pour une vente réussie
Déterminer le juste prix de la maison est l'aspect le plus important pour une vente réussie. Un certain nombre d'outils sont d'ailleurs offerts par ComFree afin que les propriétaires puissent prendre des décisions éclairées au sujet de la vente ou de l'achat de leur future propriété, telles que le prix obtenu pour les maisons vendues sur le réseau et de nombreuses informations sur la mise en marché et sur l'industrie immobilière.

Dans le but de maximiser la valeur de leur maison, les Canadiens doivent profiter de tous ces outils novateurs, en plus de communiquer le plus largement possible le prix de leur maison et le descriptif. Pourtant, malgré cette nouvelle ère de transparence, quatre personnes sur dix au Canada (41 %) hésitent à parler de la valeur de leur maison avec leurs amis et les membres de leur famille. Parmi ces répondants, 34 % indiquent qu'ils trouvent impoli de parler d'argent, une raison qui pourrait les priver de bons conseils et avoir un impact négatif sur les négociations.

Selon l'experte financière et auteure Lesley Scorgie, demeurer discret sur sa situation financière ne fera que nuire aux Canadiennes et Canadiens.

« Pour que les Canadiens atteignent leurs objectifs financiers et fassent de bons choix relativement à l'immobilier - qu'il s'agisse de vendre ou d'acheter -, ils doivent être honnêtes avec eux-mêmes et avec les autres, prévient Scorgie. Lorsqu'on commence à s'ouvrir à propos de ses finances, on peut être plus réaliste sur ce qui peut nous aider à atteindre nos objectifs. »

Autres recommandations de Lesley Scorgie :

  • Les trois principales façons d'économiser lorsqu'on vend sa maison : déterminer un prix juste, négocier efficacement et envisager de vendre sans commission.
  • Les trois principales façons d'économiser lorsqu'on achète une maison : reconnaître la valeur, acheter selon ses moyens et faire appel à un courtier hypothécaire.
  • Faites vos propres recherches - pour une transaction aussi importante que l'achat ou la vente d'une maison, les vendeurs et les acheteurs doivent être bien informés. Peu importe avec qui vous faites affaire, certaines recherches doivent toujours être effectuées de manière indépendante.
  • Priorisez vos dépenses afin d'éviter de vous appauvrir - faites attention aux petites dépenses anodines comme le café que vous vous payez chaque jour. En effet, en évitant ce type de dépenses quotidiennes, vous pourriez économiser jusqu'à 15 000 $ en 13 ans.
  • La politesse n'a pas sa place dans les finances personnelles - défaisons-nous de ce stéréotype associé aux Canadiens lorsqu'il est question d'argent.

Autres points importants du sondage

  • Les manières sont plus importantes en Colombie-Britannique et en Ontario; les Britanno-colombiens et les Ontariens étaient en effet plus susceptibles (44 % et 40 %, respectivement) d'affirmer qu'il n'est pas poli de parler de ses finances.
  • Ce n'est pas de vos affaires - Trois répondants sur dix (30 %) ont déclaré qu'ils ne voulaient pas que les autres soient au courant de leur situation financière puisque celle-ci pourrait ne pas se révéler aussi saine que perçue, tandis qu'un quart (26 %) a indiqué que c'était parce que leurs finances pourraient en fait être plus saines que ce que pourraient percevoir les autres.

À propos de la recherche Le sondage de ComFree a été mené par Harris/Décima du 8 décembre au 18 décembre 2011 par téléVox, le système de sondage national téléphonique omnibus qu'utilise l'entreprise. Au total, 2011 Canadiens ont été sondés; parmi ceux-ci, 1477 étaient des propriétaires de maison. Des échantillons de cette taille sont associés à une marge d'erreur de +/- 2,2 % et 2,5 %, respectivement, 19 fois sur 20.

À propos du réseau ComFree Avec l'aide d'une équipe dévouée, ComFree s'est donné comme mission d'accompagner les propriétaires qui font le choix de vendre leur maison sans intermédiaire en leur offrant les outils, les conseils et la visibilité dont ils besoin pour mener à bien ce projet et économiser la commission.

Depuis sa création en 1997, plus de 100 000 Canadiens ont vendu leur propriété grâce à son réseau, qui présente plus de 14 000 propriétés à vendre et reçoit mensuellement 3 millions de visites. Depuis janvier 2012, Commonsense Network Brokerage est hébergé sur le site Web de ComFree en Ontario et en Alberta. L'entreprise, qui comptait 3 employés au début des années 2000, emploie désormais 250 personnes à travers le Canada.


ComFree on Facebook »   ComFree on Twitter »

1 Source pour les visites : http://www.hitwise.com/ca/datacenter/main/dashboard-10557.html

SOURCE ComFree

Renseignements :

Pour planifier une entrevue ou pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec :

Annick Bélanger, CASACOM
514-286-2145, poste 233 ou 514-755-2050
abelanger@casacom.ca

Profil de l'entreprise

ComFree

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.