La Nation crie de la Baie James réaffirme le moratoire permanent sur l'uranium dans Eeyou Istchee

WASWANIPI, EEYOU ISTCHEE, QC, le 8 août 2014 /CNW/ - La Nation crie de la Baie James a réaffirmé, hier, son engagement afin d'assurer que son territoire d'Eeyou Istchee demeure à l'abri de l'exploration et de l'exploitation de l'uranium, ainsi que des activités liées aux emplacements de déchets miniers. Dans une résolution adoptée à l'unanimité dans le cadre de l'Assemblée générale annuelle, la Nation crie a réaffirmé le moratoire permanent sur le développement de l'uranium dans Eeyou Istchee, qui avait initialement été promulgué en août 2012.

La Résolution note que « l'exploration, l'exploitation minière, la concentration, le raffinage et le transport de l'uranium, ainsi que les déchets miniers d'uranium radioactifs et toxiques créent des risques exceptionnels et graves pour la santé humaine et l'environnement, aujourd'hui et pour des milliers de générations futures. »

« La Nation crie s'est systématiquement prononcée contre l'exploration et l'exploitation de l'uranium, ainsi qu'aux emplacements de déchets miniers dans Eeyou Istchee, » a dit le Grand Chef Dr Matthew Coon Come. « Nous, les Cris, continuons de vivre de nos terres et notre responsabilité est de protéger Eeyou Istchee. Les déchets miniers générés par l'exploitation de l'uranium demeureront radioactifs et dangereux pour la terre, la faune, les eaux et notre mode de vie pour des centaines de milliers d'années, et il n'y a aucune méthode connue pour gérer ces risques pendant cette période. »

« Nous prévoyons qu'une fois que tous les Québécoises et Québécois connaitront les faits sur l'uranium, sur les risques qu'il pose, et sur les questions qui sont toujours sans réponses adéquates, ils se joindront à nous dans notre lutte contre l'exploitation de l'uranium, » a ajouté le Grand Chef Coon Come.

En mars 2013, le Gouvernement du Québec a déclaré un moratoire temporaire sur l'exploration et l'exploitation de l'uranium dans toute la province, alors que le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) procède à une enquête au sujet de l'industrie uranifère au Québec. Le mandat du BAPE a débuté le 20 mai 2014.

En juin, le BAPE a visité les Nations cries de Mistissini et de Chisasibi, où des centaines de Cris ont pris part aux audiences et ont exprimé leur opposition à l'exploitation de l'uranium. Le BAPE doit continuer ses audiences en septembre, y compris de nouvelles audiences publiques dans Eeyou Istchee les 3, 4 et 5 septembre 2014. Le BAPE doit déposer ses recommandations sur l'industrie uranifère d'ici le 20 mai 2015.

SOURCE : The Grand Council of the Crees (Eeyou Istchee)

Renseignements : Pour renseignements supplémentaires : Grand Conseil des Cris (Eeyou Istchee), Grand Chef Matthew Coon Come, Téléphone : 613-761-1655; Bill Namagoose, Directeur exécutif, Téléphone : 613-761-1655, Cellulaire : 613-725-7024; Me Jessica Orkin, Conseillère juridique, Cellulaire : 514-260-2622

Profil de l'entreprise

The Grand Council of the Crees (Eeyou Istchee)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.