La moitié des Canadiens ignorent ce qu'ils peuvent détenir dans leur CELI, selon un sondage de la Banque CIBC

Même si le plafond annuel de cotisation à un CELI a presque doublé, la plupart des Canadiens n'en connaissent pas les options de placement de base

TORONTO, le 23 juill. 2015 /CNW/ - Selon un récent sondage de la Banque CIBC (CM aux bourses de Toronto et de New York), la moitié (50 %) des Canadiens ne savent pas trop ce qu'ils peuvent détenir dans un compte d'épargne libre d'impôt (CELI).

En dépit de leur manque de connaissances, la majorité (80 %) des Canadiens n'ont jamais discuté avec un spécialiste en services financiers de la façon de tirer le meilleur parti de leur CELI, bien que la moitié d'entre eux admettent avoir besoin de conseils.

« Étant donné que les CELI représentent une part de plus en plus grande des portefeuilles de placement, il est certainement révélateur de découvrir combien de Canadiens ne savent pas comment les utiliser de manière pleinement efficace, a fait remarquer David Scandiffio, président, Gestion d'actifs CIBC. Le commun des mortels semble considérer encore le CELI comme un fonds pour les mauvais jours plutôt que comme un instrument pouvant contribuer à l'atteinte d'objectifs financiers à plus long terme, par exemple, se constituer un coussin en vue d'une retraite confortable ou épargner pour une mise de fonds sur une maison. »

Compte tenu du plafond annuel CELI qui a presque doublé, passant à 10 000 $, les soldes des CELI devraient augmenter considérablement au fil du temps et prendre une place de plus en plus importante dans les portefeuilles de placement. C'est donc dire que des options de placement à plus long terme produisant de meilleurs rendements, comme des actions et des fonds communs de placement, doivent être envisagées au lieu de se limiter à des instruments d'épargne à court terme ou à faible risque comme des liquidités ou des CPG, a souligné M. Scandiffio.

Pourtant, les résultats du sondage révèlent que la majorité des Canadiens considèrent encore que leur CELI est essentiellement un compte d'épargne, alors que seul un petit pourcentage d'entre eux est en mesure d'identifier correctement les fonds communs de placement (29 %), les CPG (28 %), les obligations (23 %) ou les actions (22 %) comme des options de placement pour un CELI.

« Vous n'avez pas à prendre de risques inutiles avec les fonds de votre CELI, mais il est important de savoir qu'un CELI peut être un outil des plus utiles pour la planification de la retraite, particulièrement en tenant compte de l'augmentation du plafond annuel, de l'efficience fiscale d'un tel compte et de la possibilité d'inclure des placements ayant un potentiel de rendement supérieur, a ajouté M. Scandiffio. La première étape consiste à vous renseigner et à rencontrer un spécialiste afin de comprendre comment un CELI peut s'intégrer à votre stratégie financière globale. »

Les Canadiens connaissent mal les règles du CELI

Le sondage a également révélé que les Canadiens connaissent mal les règles de cotisation à un CELI : 38 % ont affirmé ne pas savoir ce qu'il advient des droits de cotisation à un CELI inutilisés et 13 % croient que les droits de cotisation inutilisés sont perdus après la fin de l'année d'imposition en cours, alors qu'en fait, ils sont reportés et s'accumulent au fil des ans.

« Les investisseurs risquent de renoncer à beaucoup d'argent s'ils ne comprennent pas pleinement les options de placement et les incidences fiscales liées aux CELI, a commenté Jamie Golombek, directeur gestionnaire, Planification fiscale et successorale, Services consultatifs de gestion de patrimoine CIBC. L'optimisation des cotisations à un CELI procure des avantages fiscaux. »

Par exemple, si, depuis 2009, vous avez au moins 18 ans et résidez au Canada, mais n'avez jamais cotisé à un CELI, votre plafond de cotisation cumulatif s'établit aujourd'hui à 41 000 $ et il continuera d'augmenter à raison de 10 000 $ par année.

« Il est souvent judicieux que les investisseurs utilisent leurs droits de cotisations inutilisés des années précédentes, car une telle stratégie peut avoir une incidence notable sur l'épargne à long terme et jouer un rôle clé pour les aider à atteindre leurs objectifs financiers, a expliqué M. Golombek. »

Principales conclusions du sondage :

Pourcentage des Canadiens qui ont répondu que les énoncés suivants étaient vrais selon leurs connaissances actuelles sur les CELI :

  Tous 18-34 35-54 55 et plus
Je peux détenir les liquidités d'un compte d'épargne productif d'intérêts dans un CELI 40 % 37 % 38 % 45 %
Je peux détenir des fonds communs de placement dans un CELI 29 % 27 % 28 % 32 %
Je peux détenir des actions de sociétés cotées en bourse dans un CELI 22 % 21 % 18 % 26 %
Je peux détenir des certificats de placement garanti (CPG) dans un CELI 28 % 24 % 28 % 33 %
Je peux détenir des obligations dans un CELI 23 % 21 % 22 % 27 %
Je ne suis pas certain de ce que je peux détenir dans un CELI 50 % 52 % 53 % 46 %

Ce qui se produit, selon les Canadiens, quand ils ne cotisent pas le montant maximal autorisé à leur CELI :  

  Tous 18-34 35-54 55 et plus
Les droits de cotisation inutilisés sont reportés et s'accumulent au cours des années subséquentes 49 % 44 % 49 % 55 %
Les droits de cotisation inutilisés sont perdus après la fin de l'année d'imposition 13 % 17 % 12 % 10 %
Je ne sais pas 38 % 39 % 39 % 35 %

Réponses des Canadiens à la question de savoir s'ils ont consulté un spécialiste en services financiers à propos de l'utilisation maximale des avantages d'un CELI :  

  Tous 18-34 35-54 55 et plus
Oui 20 % 13 % 18 % 29 %
Non, je n'ai pas besoin d'aide 40 % 37 % 40 % 43 %
Non, mais je devrais en consulter un 40 % 50 % 43 % 28 %

Méthodologie

Du 29 avril au 1er mai 2015, un sondage en ligne a été mené auprès de 3 011 Canadiens adultes choisis au hasard parmi les personnes inscrites au Forum Angus Reid. La marge d'erreur, qui mesure la variabilité d'échantillonnage, est de +/- 1,79 %, 19 fois sur 20. Les responsables du sondage ont pondéré statistiquement les résultats en fonction des données du recensement relatives aux études, à l'âge, au sexe et à la région (et, au Québec, à la langue) pour créer un échantillon représentatif de la population adulte du Canada. Les écarts entre les totaux sont attribuables à l'arrondissement des données.

À propos de la Banque CIBC

La Banque CIBC est une importante institution financière canadienne d'envergure mondiale qui compte 11 millions de clients, tant des particuliers que des entreprises. Par l'intermédiaire de ses trois principales unités d'exploitation, Services bancaires de détail et Services bancaires aux entreprises, Gestion des avoirs et Services bancaires de gros, la Banque CIBC offre une gamme complète de produits et de services au moyen de son réseau étendu de services bancaires électroniques, de ses centres bancaires et de ses bureaux dans tout le Canada, aux États-Unis et dans le monde entier. Vous trouverez d'autres communiqués de presse et renseignements au sujet de la Banque CIBC sur le site Web de l'entreprise, à https://www.cibc.com/ca/media-centre/index-fr.html.

SOURCE Banque Canadienne Impériale de Commerce

Renseignements :

Caroline Van Hasselt, directrice en chef, Communications externes, Banque CIBC, 416 784-6699 ou caroline.vanhasselt@cibc.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.