La modification de politique de Santé Canada est dérisoire

OTTAWA, le 22 mai 2013 /CNW/ - Tel que l'a annoncé Santé Canada ce matin, la modification à sa politique sur le test de dépistage des donneurs de sang, qui réduit la période d'exclusion à vie pour les hommes ayant eu des relations sexuelles avec d'autres hommes (HARSAH) à cinq ans, n'exercera qu'une influence négligeable sur la majorité des gens que cette politique soumet à la discrimination.

« La modification ne met pas fin à la discrimination contre les hommes queers et trans qui est inhérente à cette politique, a déclaré Adam Awad, président national de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants. Santé Canada stipule qu'il est interdit aux hommes gais et bisexuels d'avoir des relations sexuelles avec d'autres hommes pendant cinq ans s'ils veulent donner du sang, mais qu'ils peuvent avoir des relations sexuelles avec autant de femmes qu'ils le veulent pendant cette période. »

La politique sur la période d'exclusion détermine les conditions dans lesquelles une personne ne peut donner de sang. La modification réduit d'une exclusion à vie à cinq ans, la période pendant laquelle un homme doit s'abstenir d'avoir des relations sexuelles avec un autre homme. Instaurée en 1985, cette politique est fondée sur une recherche et sur des méthodes de dépistage désuètes et ne tient pas compte des recherches effectuées en Grande-Bretagne, en Australie, en Espagne, au Portugal et en Italie qui ont déterminé que ce type d'interdiction est inutile au maintien de la sécurité du système d'approvisionnement en sang.

Santé Canada a exigé que la Société canadienne du sang et Héma-Québec augmentent la qualité et la fréquence de communication de leurs rapports de détection de pathogènes dans les dons de sang, mais n'a pas indiqué si des fonds supplémentaires seraient fournis pour effectuer des recherches au Canada à cet égard.

« La reconnaissance par Santé Canada que cette politique doit être mise à jour est importante, mais la modification a peu de poids si elle n'est pas appuyée par des fonds pour des recherches supplémentaires, a dit Awad. La sécurité du système d'approvisionnement en sang du Canada devrait se baser sur la recherche et le dépistage des comportements à risques élevés, et non sur les stéréotypes surannés et sur la discrimination. »

La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants est l'organisation étudiante la plus importante au Canada. Elle réunit plus d'un demi-million de membres des dix provinces. La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants et ses prédécesseurs représentent la population étudiante au Canada depuis 1927.

SOURCE : Fédération canadienne des étudiant(e)s

Renseignements :

ou pour obtenir une entrevue, veuillez communiquer avec :
Adam Awad, président national, 613-232-7294, chair@cfs-fcee.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.