La mission d'éducation à l'environnement mise de l'avant : dix nouveaux panneaux d'interprétation pour la passerelle de l'île Saint-Quentin

TROIS-RIVIÈRES, QC, le 15 juin 2015 /CNW Telbec/ - Au cours de la dernière année, le Comité ZIP (zone d'intervention prioritaire) Les Deux Rives a travaillé de concert avec la Fondation Hydro-Québec pour l'environnement, l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), le Zoo de Granby, la Ville de Trois-Rivières et le Parc de l'île Saint-Quentin pour réaliser dix panneaux d'interprétation qui sont aujourd'hui accessibles au grand public. Ce projet, d'une valeur totale de 37 000 $, dont 30 000 $ ont été octroyés par la Fondation Hydro-Québec pour l'environnement, permettra aux visiteurs de l'île Saint-Quentin de mieux connaître ses habitats et ses habitants.

En complément des panneaux, on a produit le jeu éducatif Rallye de la passerelle pour que les visiteurs et les groupes scolaires puissent approfondir leurs connaissances sur l'île Saint-Quentin tout en s'amusant. La clientèle qui visite l'île étant diversifiée, on a préparé quatre questionnaires de degrés de difficulté différents. Les réponses aux jeux-questionnaires seront mises en ligne au www.ilesaintquentin.com. Ainsi, les amants de la nature pourront en apprendre davantage sur les amphibiens, les reptiles, les oiseaux, les insectes, les rongeurs, les chauves-souris, la flore et les milieux humides de l'île. Chaque panneau regorge d'informations sur les habitants à plumes, à poils ou à écailles de ce milieu insulaire unique à Trois-Rivières.

Depuis leur association et avec le soutien de la Direction de l'aménagement, gestion et développement durable du territoire de la Ville de Trois-Rivières, le Zoo de Granby, le Comité ZIP Les Deux Rives, l'UQTR et le Parc de l'île Saint-Quentin ont déjà répondu à quelques-unes des recommandations émanant du rapport déposé en 2012 : meilleure connaissance de la nature, compréhension de la cohabitation des animaux sauvages et des usagers, conservation du milieu humide et de la végétation centenaire, et offre d'une expérience écotouristique de qualité comptent parmi ces dernières.

Pour 2015…
Sous la supervision de biologistes de l'UQTR, une caractérisation complète des habitats de l'île sera effectuée entre mai et septembre, l'objectif étant de mieux comprendre les menaces, puis de cibler les actions à entreprendre pour favoriser la pérennité des espèces floristiques sur l'île. Les inventaires des chauves-souris devraient aussi se poursuivre sur l'île et autour de l'île dans des habitats que l'on n'a jamais étudiés jusqu'à maintenant. De plus, le Comité pour la mise en valeur écologique de l'île se réunira à la fin de l'été pour effectuer un travail de priorisation des actions à venir, ce qui permettra de planifier les prochaines démarches à réaliser pour poursuivre la mise en œuvre des 23 recommandations définies par le Comité.

L'île Saint-Quentin, un véritable joyau
Stéphane Lamothe, récemment nommé directeur général de la Corporation pour le développement de l'île Saint-Quentin, considère ce partenariat scientifique comme une occasion d'atteindre les objectifs que s'est fixés l'île quant à la conservation de ses milieux naturels, à sa mise en valeur écotouristique et à son rôle essentiel en matière d'interprétation et de sensibilisation à la nature urbaine. « L'île Saint-Quentin appartient aux Trifluviens, dit-il ; c'est pour eux que ce regroupement de scientifiques et de passionnés s'intéresse à sa préservation. De plus, l'apport important de l'UQTR, avec son programme de baccalauréat en biologie, est vraiment intéressant, car l'île devient en quelque sorte une forêt école. La ZIP, de son côté, remplit à merveille le mandat qui lui est donné en appuyant les travaux de recherche et en sensibilisant la population à la nature bordant le fleuve. Enfin, l'expertise du Zoo de Granby sur le plan des inventaires de la faune et de la gestion de projets procure à l'île Saint-Quentin une reconnaissance à l'extérieur de la région, ce qui est fantastique. »                                                                                            

Le travail entrepris par les partenaires du regroupement au cours des dernières années a aussi été financé par d'autres organismes de conservation qui croient en la valeur écologique du parc de l'Île-Saint-Quentin. Ainsi, les responsables du projet soulignent l'apport de la Fondation Hydro-Québec pour l'environnement, de la Fondation de la faune du Québec, de l'UQTR ainsi que d'Aquariums et Zoos Accrédités du Canada (AZAC).

La Fondation Hydro-Québec pour l'environnement soutient des organismes qui œuvrent concrètement à la protection, à la restauration et à la mise en valeur des milieux naturels et qui s'efforcent de sensibiliser les collectivités locales aux enjeux environnementaux particuliers de leur milieu de vie. De 2001 à 2014, la Fondation a accordé 12,2 millions de dollars à 222 projets mis en œuvre dans toutes les régions administratives du Québec. La valeur globale de ces projets est estimée à près de 39,1 millions de dollars. Pour en savoir plus sur les différents projets auxquels elle a contribué, visitez le www.hydroquebec.com/fondation-environnement.

 

SOURCE Fondation Hydro-Québec pour l'environnement

Renseignements : Renseignements et coordination d'entrevues: Louis-Simon Tancrède, Service des communications, UQTR, Téléphone : 819 376-5011, poste 2536, 819 244-4119, Courriel : louis-simon.tancrede@uqtr.ca; Pour plus d'information: Fondation Hydro-Québec pour l'environnement, Téléphone : 514 289-5384, Courriel : fondation-environnement@hydro.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.