La ministre Vallée souligne la 7e Journée québécoise de la médiation familiale

QUÉBEC, le 1er févr. 2017 /CNW Telbec/ - La ministre de la Justice et Procureure générale du Québec, Mme Stéphanie Vallée, a souligné aujourd'hui la 7e Journée québécoise de la médiation familiale. Instaurée par le gouvernement du Québec, cette journée se tient le premier mercredi de février et elle vise à sensibiliser les parents qui se séparent à l'utilisation de ce mode amiable de résolution des conflits.

« Le processus de médiation familiale invite les parents à faire partie de la solution et à convenir des modalités de leur séparation. Le respect de l'entente établie est ainsi plus fréquent, pour le bien-être de toute la famille et dans l'intérêt fondamental des enfants. Outre les bénéfices personnels, les avantages sont nombreux, notamment la réduction des frais associés à un jugement devant les tribunaux, puisque ces frais sont en moyenne deux fois moins élevés pour les parents ayant utilisé les services de médiation », a déclaré la ministre Vallée.

Au Québec, plus de 80 % des parents arrivent à conclure une entente grâce à la médiation familiale. D'ailleurs, pour les encourager dans cette voie, le gouvernement du Québec couvre les honoraires des médiateurs accrédités travaillant au tarif gouvernemental de 110 $ l'heure, et ce, jusqu'à concurrence de cinq heures, comme le précise la loi. Il offre également une séance d'information sur la parentalité après la rupture. Celle-ci s'effectue en groupe et les ex-conjoints ont le choix d'y assister ensemble ou séparément. Depuis le 1er janvier 2016, les parents qui ne s'entendent pas sur les questions touchant leur séparation ont l'obligation légale d'assister à cette séance s'ils désirent être entendus par le tribunal.

« Près de 1 130 médiateurs familiaux sont accrédités au Québec, qu'ils soient issus du milieu juridique ou du domaine psychosocial. Ces professionnels font un travail remarquable chaque année pour guider et soutenir plus de 30 000 parents en situation de rupture. Ils mettent ainsi à profit leurs qualités professionnelles et personnelles et contribuent à rendre la justice plus efficace et plus accessible pour nos citoyennes et nos citoyens », a conclu la ministre.

À propos des séances d'information sur la parentalité après la rupture
La séance gratuite est offerte en soirée dans 50 palais de justice et autres points de service. Cette rencontre informe les parents en situation de rupture et les prépare aux différentes démarches liées à la séparation, en plus de les amener vers des solutions pour régler les questions légales, notamment la médiation familiale.

Pour s'inscrire à l'une des séances sur la parentalité après la rupture, les parents doivent communiquer avec le Ministère, sans frais, au : 1 866 536-5140, option 4. Le calendrier des prochaines séances ainsi que les renseignements sur la Journée québécoise de la médiation familiale sont accessibles à l'adresse www.justice.gouv.qc.ca.

 

SOURCE Cabinet de la ministre de la Justice et Procureure générale du Québec

Pour voir ce communiqué en format HTML, prière d'utiliser l'adresse suivante : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/February2017/01/c8145.html

Renseignements : Source : Isabelle Marier St-Onge, Attachée de presse, Cabinet de la ministre de la Justice et Procureure générale du Québec, 418 643-4210; Renseignements : Paul-Jean Charest, Relations avec les médias, Ministère de la Justice du Québec, 418 644-3947, poste 20932


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.