La ministre St-Pierre souligne l'importance pour le Québec et la France de la mise en œuvre de l'Accord économique et commercial global (AECG) et de la lutte contre la radicalisation

QUÉBEC, le 2 déc. 2016 /CNW Telbec/ - De retour du XVIe Sommet de la Francophonie à Antananarivo (Madagascar), la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, a profité d'un arrêt à Paris, les 28 et 29 novembre, pour réitérer la volonté du Québec de poursuivre, aux côtés de la France, ses actions en faveur de la mise en œuvre de l'Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l'Union européenne. De passage au siège de l'UNESCO, la ministre a souligné l'importance de la résolution sur la prévention de la radicalisation et de l'extrémisme violent pouvant conduire au terrorisme qui a été adoptée au Sommet de la Francophonie et a appelé les États membres de l'UNESCO à endosser l'Appel de Québec lors de la prochaine Conférence générale, en novembre 2017.

AECG
Dans la foulée de la signature récente de l'AECG, la ministre a présenté les avantages de l'Accord pour les échanges commerciaux entre le Québec et la France à de nombreux chefs d'entreprises réunis par le Cercle des dirigeants d'entreprises franco-québécois. Cet événement, tenu à la résidence de la Déléguée générale du Québec à Paris, Line Beauchamp, a réunis plusieurs personnalités dont le négociateur en chef de l'AECG pour le Québec, Pierre Marc Johnson. « La relation directe et privilégiée qui unit la France et le Québec permettra de bien préparer nos entreprises, particulièrement nos PME, à profiter de cet accord de nouvelle génération », a souligné Mme St-Pierre. 

La ministre a rencontré le vice-président du conseil régional d'Île-de-France chargé de l'action internationale et du tourisme, Othman Nasrou. Reconnaissant la diversité et la densité des échanges entre le Québec, la France et ses régions, elle a souligné l'importance de poursuivre et de renforcer les relations du Québec avec la région Île-de-France, en particulier dans les secteurs économique et numérique, dont le développement sera favorisé par l'entrée en vigueur de l'AECG.

Rencontre à l'UNESCO
Alors que le Québec et la France engagent des efforts communs dans la lutte contre la radicalisation, la ministre St-Pierre et la directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, ont discuté des suites de la conférence Québec-UNESCO « Internet et la radicalisation des jeunes : prévenir, agir et vivre ensemble », à laquelle elles ont participé du 30 octobre au 1er novembre.

En entretien avec Mme Bokova, de même que lors d'une réception au siège de l'UNESCO à laquelle participaient des ambassadeurs et des partenaires issus de l'Organisation, la ministre a souligné que la résolution adoptée au Sommet de la Francophonie faisait explicitement mention de l'Appel de Québec, le texte issu des travaux de la conférence Québec-UNESCO qui appelle à la concertation et à la mobilisation de la société civile, des gouvernements et des entreprises privées afin de combattre et prévenir la radicalisation menant à la violence. La ministre a dit souhaiter que les États membres de l'UNESCO endossent l'Appel de Québec lors de la 39e session de la Conférence générale, en novembre 2017.

Alors que le Comité intergouvernemental de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles adoptera, dans quelques semaines, des directives opérationnelles transversales sur le numérique, la ministre a rappelé que la mise en œuvre de la Convention dans l'environnement numérique demeurait l'une des grandes priorités du Gouvernement du Québec à l'UNESCO. Rappelons que la ministre a ainsi confirmé une nouvelle contribution du Québec de 30 000 $ au Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC).

Women's forum for the economy & society
Son passage à Paris a également permis à la ministre de présenter les valeurs qui guident les actions du Québec en matière d'égalité entre les hommes et les femmes auprès de la délégation canadienne du Women's forum for the economy & society qui tenait son colloque annuel dans la ville de Deauville. « Le Québec et le Canada exercent un rôle de leader dans la diminution des disparités entre les genres. Je suis fière de la politique adoptée par le Gouvernement du Québec afin d'assurer la parité entre les femmes et les hommes, notamment au sein des conseils d'administration de l'ensemble des sociétés d'État, de notre Loi sur l'équité salariale, des services de garde à l'enfance et du congé parental réservé aux pères » a affirmé la ministre St-Pierre.

La ministre a profité de cette tribune pour souligner l'important apport de ce réseau professionnel mondial qui permet de précieuses rencontres entre femmes engagées dans les affaires, la société civile, la recherche, la politique, les arts, les médias, les sports et les ONG.

 

SOURCE Cabinet de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie

Renseignements : SOURCE : François Caouette, Attaché de presse, Cabinet de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Téléphone : 418 649-2319; INFORMATION : Philippe Hébert, Conseiller en communication, Direction des communications et des affaires publiques, Ministère des Relations internationales et de la Francophonie, Tél. : 418 649-2400, poste 56009


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.