La ministre Glover annonce l'octroi de fonds pour les services de prévention et de traitement de la toxicomanie dans les communautés de Premières nations du Manitoba

Le gouvernement du Canada investit dans les services visant à lutter contre l'abus de médicaments d'ordonnance

WINNIPEG, le 14 avril 2015 /CNW/ - L'honorable Shelly Glover, ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles, au nom de l'honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé, a annoncé aujourd'hui l'octroi de fonds visant à accroître l'accès à des services pour lutter contre l'abus de médicaments d'ordonnance chez les Premières nations vivant dans des réserves au Manitoba.

L'abus de médicaments d'ordonnance est un grave problème de santé et de sécurité publiques en Amérique du Nord. Bien que les opioïdes, les sédatifs hypnotiques et les stimulants soient des produits légaux dont les avantages thérapeutiques ont été établis, ces médicaments comportent aussi un risque élevé de dépendance, de symptômes de sevrage, de blessures et de mort.   

Les Premières nations du Manitoba recevront plus de 2,96 millions de dollars sur cinq ans, qui permettront aux centres de traitement existants d'intervenir plus efficacement auprès des personnes ayant une dépendance aux médicaments d'ordonnance et de leur offrir un meilleur soutien. Les fonds permettront également d'offrir des activités de formation sur la prévention aux employés qui soignent des personnes luttant contre une dépendance aux médicaments d'ordonnance et de créer une équipe d'intervention en situation de crise, composée de spécialistes de l'abus de médicaments d'ordonnance (AMO), qui conseillera le personnel soignant des centres de traitement sur la meilleure façon de prendre en charge des clients ayant de graves problèmes d'AMO. L'équipe sera coordonnée par deux organismes régionaux, un en Saskatchewan et l'autre au Manitoba.

Au Manitoba, l'Autorité sanitaire de la Nation crie d'Opaskwayak, située dans le nord du Manitoba, assurera la coordination de l'équipe d'intervention de crise pour améliorer la gestion des crises chez les Premières nations. Des spécialistes de l'abus de médicaments d'ordonnance seront maintenant disponibles pour aider les Premières nations à élaborer des plans de travail et des démarches de lutte contre l'AMO adaptés au contexte communautaire et à obtenir des services supplémentaires. L'Autorité sanitaire de la Nation crie d'Opaskwayak collaborera avec le Collège des médecins et chirurgiens du Manitoba à l'établissement d'une communauté de pratique et d'une base de connaissances et de données sur les pratiques exemplaires pour améliorer les méthodes de lutte contre l'AMO dans la province et ailleurs au pays. 

Plus tôt aujourd'hui, la ministre Ambrose était à Regina (Saskatchewan), où elle a annoncé l'octroi d'un montant global de 13,5 millions de dollars pour améliorer les capacités de prévention et de traitement de l'abus de médicaments d'ordonnance dans les communautés de Premières nations du Canada.    

Faits en bref

  • En 2013, 22 % des Canadiens de 15 ans ou plus ont déclaré avoir consommé un psychotrope sur ordonnance. De ce nombre, 2 % (environ 146 000) ont déclaré avoir fait un usage abusif du médicament à des fins non médicales.
  • Les jeunes utilisent des médicaments d'ordonnance pour des raisons non médicales, et bon nombre de ceux qui le font disent les avoir trouvés dans l'armoire à pharmacie de leur famille.
  • Le Plan d'action économique 2014 prévoit plus de 44 millions de dollars sur cinq ans pour élargir la portée de la Stratégie nationale antidrogue afin de combattre l'abus de médicaments d'ordonnance, notamment grâce à des initiatives visant à informer les consommateurs canadiens de la façon d'utiliser, de ranger et d'éliminer les médicaments d'ordonnance en toute sécurité.
  • Le gouvernement du Canada investit plus de 236 millions de dollars par année dans les programmes de santé mentale et de lutte contre la toxicomanie dans les communautés de Premières nations, qui visent notamment la promotion de la santé mentale, la prévention de la toxicomanie et du suicide ainsi que la prestation de services de counseling en santé mentale, de traitement de la toxicomanie, de soutien culturel et d'intervention en cas de crise. Santé Canada subventionne un réseau de 44 centres communautaires de traitement de la toxicomanie ainsi que des services de prévention de l'abus d'alcool et de drogues dans la majorité des communautés inuites et de Premières nations

Citations

« Le gouvernement est déterminé à venir à bout du problème d'abus de médicaments d'ordonnance. L'annonce d'aujourd'hui aidera les communautés de Premières nations du Manitoba qui sont aux prises avec ce problème. Ces fonds garantiront l'accès à des soins et à des services adaptés à la culture. 
L'honorable Shelly Glover
Ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles

« L'un des éléments les plus importants de tout mouvement, que celui-ci soit à l'échelle nationale ou non, est les bons partenariats. Nous reconnaissons l'importance de ces partenariats alors que nous cherchons à atteindre notre objectif final qui consiste à limiter les abus de médicaments d'ordonnance au sein des collectivités des Premières Nations et dans l'ensemble du Canada. »
Val Charlette
Coordonnatrice des services de santé mentale au Centre de santé Beatrice Wilson et coordonnatrice du service d'aide en situation de crise

Liens connexes
Programme national de lutte contre l'abus de l'alcool et des drogues chez les Autochtones 
Honorer nos forces 
Fondation autochtone nationale de partenariat pour la lutte contre les dépendances 
Autorité sanitaire de la Nation crie d'Opaskwayak (en anglais seulement)   

Les communiqués de Santé Canada sont disponibles sur Internet, à l'adresse suivante : http://www.hc-sc.gc.ca/ahc-asc/media/index-fra.php

 

SOURCE Santé Canada

Renseignements : Personnes-ressources : Michael Bolkenius, Cabinet de l'honorable Rona Ambrose, Ministre fédérale de la Santé, 613-957-0200; Santé Canada : Relations avec les médias, 613-957-2983; Renseignements au public : 613-957-2991, 1-866 225-0709


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.