La ministre de l'Environnement et du Changement climatique du Canada se rend à Vienne pour participer à des réunions de haut niveau sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre

Les réunions du Protocole de Montréal donnent suite aux négociations des Nations Unies visant l'élimination progressive des hydrofluorocarbones à l'échelle mondiale

OTTAWA, le 20 juill. 2016 /CNW/ - Pendant des années, les Canadiens ont réclamé de leur gouvernement fédéral qu'il travaille avec les partenaires internationaux afin de protéger leur environnement - et le présent gouvernement répond à leur demande.

Du 21 au 23 juillet, la ministre de l'Environnement et du Changement climatique, l'honorable Catherine McKenna, se rendra à Vienne, en Autriche, pour participer aux réunions internationales qui portent sur la négociation de l'élimination progressive mondiale des hydrofluorocarbones, ou HFC, une famille de produits chimiques communément utilisés comme agents refroidissants dans l'équipement de réfrigération et de climatisation. Les HFC ayant un potentiel de réchauffement de la planète des centaines, voire des milliers de fois supérieur à celui du dioxyde de carbone (CO2), ils sont les gaz à effet de serre qui connaissent la croissance la plus rapide dans la plupart des pays.

La réduction de l'utilisation des HFC permettra de réduire les effets néfastes des changements climatiques comme les pluies abondantes, qui peuvent entraîner la contamination des réserves d'eau et les phénomènes météorologiques extrêmes comme les orages violents et les inondations, qui peuvent causer des blessures, des difficultés économiques et de la détresse psychologique pour les Canadiens, peu importe où nous vivons.

La réunion extraordinaire des Parties au Protocole de Montréal servira à poursuivre et à intensifier les négociations visant la modification du Protocole pour l'élimination progressive des HFC, une mesure dont le Canada se fait le champion, avec l'appui des États-Unis, du Mexique et d'autres pays. Une modification concernant les HFC ferait avancer considérablement la lutte mondiale contre les changements climatiques.

Le gouvernement du Canada s'est engagé à adopter une modification cette année, laquelle engagerait la communauté internationale à éliminer progressivement les HFC comme étape importante à l'atteinte de l'objectif de l'Accord de Paris, c'est-à-dire de limiter la hausse des températures à deux degrés Celsius d'ici la fin du siècle.

Dans le but de garantir une mise en œuvre efficace de l'élimination progressive mondiale des HFC, le Canada a annoncé son engagement à fournir une aide financière supplémentaire au Fonds multilatéral du Protocole pour aider les pays en développement à adopter la modification. Ce Fonds multilatéral a très bien réussi au cours des 25 dernières années à aider les pays en développement à éliminer progressivement les substances visées par le Protocole.

La ministre McKenna assistera également à l'Assemblée de haut niveau de la Coalition pour le climat et l'air pur qui se déroulera à Vienne. Elle travaillera avec ses homologues de la Coalition afin de promouvoir le soutien et contribuer au mouvement international vers l'adoption d'une modification cette année.

Citation

« Le Protocole de Montréal, tout comme l'Accord de Paris, témoigne des accomplissements remarquables dont nous sommes capables lorsque nous collaborons pour atteindre un objectif commun avec les autres pays. L'élimination progressive des hydrofluorocarbones aidera le monde - et le Canada - à franchir une étape importante dans la lutte contre l'une des plus grandes menaces de notre histoire. »
- L'honorable Catherine McKenna ministre de l'Environnement et du Changement climatique

Faits en bref

  • En novembre 2015, les Parties au Protocole de Montréal ont franchi un pas de plus afin de travailler conjointement vers une entente de modification en 2016.
  • Les HFC sont les gaz à effet de serre qui connaissent la plus forte croissance au monde, soit une augmentation de 10 à 15 % par année.
  • Bien que les HFC représentent actuellement de 1 à 2 % des émissions de gaz à effet de serre, si rien n'est fait pour remédier à la situation, ils pourraient atteindre jusqu'à 10 % de ces émissions d'ici 2050.

Lien connexe

Déclaration conjointe du Canada et des États-Unis sur le climat, l'énergie et le rôle de leadership dans l'Arctique

Page Twitter d'Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook sur l'environnement et les ressources naturelles au Canada

 

SOURCE Environnement et Changement climatique Canada



Renseignements : Caitlin Workman, Attachée de presse, Cabinet de la ministre de l'Environnement et du Changement climatique, 819-938-9436; Relations avec les médias, Environnement et Changement climatique Canada, 819-938-3338, ou 1-844-836-7799 (sans frais)

RELATED LINKS
http://www.ec.gc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.