La ministre de la Santé Rona Ambrose annonce l'entrée en vigueur de la réglementation sur l'étiquetage en langage clair

Des étiquettes faciles à lire et des noms de médicaments uniques améliorent la sécurité des patients

OTTAWA, le 24 juin 2015 /CNW/ - L'entrée en vigueur de la réglementation sur l'étiquetage en langage clair commence ce mois-ci. Les premières dispositions à prendre effet visent à ce que les fabricants de médicaments d'ordonnance soumettent à l'examen de Santé Canada des maquettes des étiquettes et des emballages des médicaments et fournissent des données probantes montrant que les noms de marques proposés ne seront pas confondues avec des marques déjà approuvées.

Les dispositions visent aussi les médicaments administrés par un professionnel de la santé ou obtenus auprès de lui. Des dispositions similaires pour les médicaments en vente libre entreront en vigueur en 2017.

Des étiquettes de médicaments faciles à lire et à comprendre aident les Canadiens à prendre les bons médicaments de manière correcte et permettent d'éviter des erreurs de médicaments potentiellement dangereuses. L'Initiative sur l'étiquetage en langage clair vise à rendre les étiquettes des médicaments et les renseignements sur les emballages plus faciles à lire et à comprendre. Le Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (étiquetage, emballage et marques nominatives des drogues pour usage humain) a été publié en juillet 2014 et fait partie de l'Initiative sur l'étiquetage en langage clair.

Faits en bref

  • Jusqu'à 1 visite aux urgences sur 9 est liée aux effets indésirables d'un médicament, et jusqu'à 68 % de ces cas pourraient être évités.
  • Des noms de médicaments uniques et des étiquettes faciles à lire et à comprendre aident les Canadiens à prendre les bons médicaments de manière correcte et permettent d'éviter les erreurs de médicaments potentiellement dangereuses.
  • À l'heure actuelle, il est impossible de chercher certains noms de médicaments parce qu'ils ne sont pas inclus dans la Base de données des avis de conformité ni dans la Base de données sur les produits pharmaceutiques de Santé Canada.
  • La Base de données en ligne sur les produits pharmaceutiques sera mise à jour pour inclure les médicaments autorisés, mais qui ne sont pas offerts sur le marché canadien à l'heure actuelle, pour qu'il soit possible de chercher ces noms de médicaments.
  • En 2014, Santé Canada a fourni une mise à jour de l'orientation aux promoteurs de médicaments sur la manière de choisir et de tester les noms de médicaments afin de réduire la confusion. Les dispositions relatives à la présentation et à la consonance semblables imposent aux promoteurs d'apporter la preuve que les noms de médicaments ne seront pas confondus avec d'autres produits autorisés.
  • En 2014, le gouvernement du Canada a présenté la Loi de Vanessa, qui a créé d'importantes nouvelles mesures d'innocuité des médicaments au profit des Canadiens et instauré une nouvelle ère de transparence en matière d'information sur la sécurité des patients.

Citations

« Les noms de médicaments à présentation et à consonance semblables peuvent être la source de confusion et poser des difficultés pour les patients et les fournisseurs de soins de santé de sélectionner le bon médicament. Cette nouvelle réglementation permettra d'éviter des erreurs de médicaments potentiellement dangereuses. Notre gouvernement respecte les engagements pris dans son discours du Trône en continuant à faire de la sécurité des patients sa priorité ».
Rona Ambrose
Ministre de la Santé

« Nous avons déjà réalisé d'importants progrès au moyen de la Loi de Vanessa pour améliorer la sécurité des patients et la réglementation sur l'étiquetage en langage clair est une autre mesure que prend notre gouvernement pour veiller à ce que les Canadiens fassent des choix éclairés à propos de leur santé et de celle de leurs familles. »
Rona Ambrose
Ministre de la Santé

« Les Canadiens méritent d'avoir de l'information claire et compréhensible à propos des médicaments qui leur sont prescrits, à commencer par les étiquettes et les emballages des médicaments. Quand deux noms de médicaments ont une consonance semblable ou qu'ils se ressemblent à l'écrit, un patient pourrait se tromper de médicament, ce qui peut être mortel. Exiger des noms de médicaments clairs poursuivra sur la lancée des mesures déjà prises par notre gouvernement au moyen de l'adoption de la Loi de Vanessa et sauvera des vies. »
Terence Young
Député d'Oakville

Liens associés

Juillet 2014 - Annonce de l'étiquetage en langage clair

Juin 2013 - Annonce de l'étiquetage en langage clair

Feuille de route pour la modernisation réglementaire de Santé Canada

Initiative sur la transparence et l'ouverture en matière de réglementation de Santé Canada

 

SOURCE Santé Canada

Renseignements : Michael Bolkenius, Cabinet de l'honorable Rona Ambrose, Ministre fédérale de la Santé, 613-957-0200; Santé Canada, Relations avec les médias, 613-957-2983; Renseignements au public, 613-957-2991, 1-866-225-0709; Les communiqués de Santé Canada sont accessibles par Internet à www.santecanada.gc.ca/media.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.