La ministre de la Santé fait progresser les intérêts du Canada en santé aux États-Unis

VIH/sida, pénurie de médicaments et obésité juvénile à l'ordre du jour

OTTAWA, le 26 juill. 2012 /CNW/ - La ministre fédérale de la Santé, Leona Aglukkaq, est revenue aujourd'hui de Washington, où elle a représenté cette semaine le Canada à l'occasion de la XIXConférence internationale sur le sida, et où elle a rencontré de hauts fonctionnaires américains pour aborder d'autres questions de santé importantes pour la population canadienne.

« Quelle expérience enrichissante de rencontrer des gens dont la vie a été changée grâce à la lutte du Canada contre le VIH et le sida, a déclaré la ministre Aglukkaq. Le Canada est perçu comme un chef de file mondial dans cette lutte, et notre gouvernement est fier d'investir massivement dans le cadre d'un effort planétaire visant à éradiquer cette maladie pour les prochaines générations. »

Il s'agit de la toute première fois que la question du VIH chez les Autochtones figure dans la programmation principale de la Conférence, en partie grâce au travail du gouvernement du Canada et du Réseau canadien autochtone du sida.

Dans son discours d'ouverture, elle a rappelé l'importance de réduire les taux d'infection à VIH chez les Autochtones et la nécessité pour tous les pays ayant des populations indigènes de collaborer et d'échanger des pratiques exemplaires afin d'accomplir rapidement de réels progrès.

« En préparation pour la Conférence internationale sur le sida de 2014 à Melbourne en Australie, j'encourage la Société internationale sur le sida, ONUSIDA et mes homologues du monde entier à placer les questions autochtones et indigènes au premier plan de leurs conversations relatives au VIH et au sida », a dit la ministre Aglukkaq.

La ministre a également prononcé un discours d'ouverture aux côtés de son homologue américaine, la secrétaire Kathleen Sebelius, à l'occasion d'une séance régionale traitant de l'intervention contre les épidémies persistantes de VIH et de sida au Canada et aux États-Unis.

La secrétaire Sebelius a affirmé que les États-Unis et le Canada ont beaucoup en commun et que les deux pays peuvent apprendre énormément l'un de l'autre, tant du côté de la recherche scientifique de pointe que des meilleures approches d'éducation pour les collectivités mal servies. C'est pourquoi elle est d'avis que ces séances communes, qui permettent de réunir les plus brillants cerveaux des deux pays, sont très importantes.

La ministre a rencontré des représentants de la Fondation Bill et Melinda Gates, partenaire du Canada dans l'accélération de la mise au point d'un vaccin contre le VIH accessible partout au monde. Cette rencontre a consolidé l'engagement continu de chacun des partenaires envers l'Initiative canadienne de vaccin contre le VIH.

La ministre a également eu des rencontres productives avec des représentants d'autres organismes du domaine du VIH et du sida, dont le Groupe de travail international autochtone sur le VIH et le sida, ONUSIDA et la Société internationale sur le sida.

En plus de prendre part à la Conférence, la ministre a aussi rencontré les dirigeants de la campagne Let's Move! de la première dame Michelle Obama pour mettre fin à l'obésité juvénile aux États-Unis. Il s'agissait d'une occasion d'en connaître davantage sur l'expérience américaine de lutte contre l'obésité juvénile et de promotion du poids santé et de discuter des défis et des succès dans ces domaines.

La ministre a de plus eu droit à une visite des installations du CentroNia Childcare Centre, un organisme d'apprentissage multiculturel qui a appliqué le programme Let's Move!, pour voir son travail novateur en ce qui a trait aux aliments, à la nutrition et à l'exercice.

Finalement, la ministre a rencontré la Dre Margaret Hamburg, commissaire de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, pour discuter de questions de réglementation d'intérêt commun. Elles ont examiné les progrès réalisés par rapport aux initiatives en santé dans le cadre du plan d'action conjoint du Canada et des États-Unis pour une meilleure harmonisation des processus de Santé Canada et de la FDA visant à améliorer l'efficacité et l'innocuité. De plus, la ministre Aglukkaq et la Dre Hamburg ont échangé de l'information et des leçons apprises au sujet du problème international des pénuries de médicaments et des mesures prises par les deux pays afin d'y remédier.

Also available in English

SOURCE : AGENCE DE LA SANTE PUBLIQUE DU CANADA

Renseignements :

Santé Canada     
Cailin Rodgers
Cabinet de l'honorable Leona Aglukkaq 
Ministre fédérale de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-941-8189



FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.