La ministre Ambrose consultera les Canadiens sur la réglementation de propriétés de résistance à l'adultération qui seront ajoutées aux médicaments d'ordonnance

Appuie l'engagement du gouvernement formulé dans le discours du Trône de 2013

OTTAWA, le 16 juin 2014 /CNW/ - Aujourd'hui, l'honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé, a annoncé que le gouvernement consultera les Canadiens sur le projet de règlement de propriétés de résistance à l'adultération qui seront ajoutées aux médicaments d'ordonnance qui comportent un risque élevé d'abus, notamment l'oxycodone à libération contrôlée.

Cette annonce fait suite à l'engagement du gouvernement dans le discours du Trône de 2013 d'élargir sa Stratégie nationale antidrogue pour lutter contre l'abus de médicaments d'ordonnance.

Favoriser les formulations de médicaments d'ordonnance résistantes à l'adultération est l'un des mécanismes envisagés pour diminuer l'abus de médicaments d'ordonnance. La ministre Ambrose s'est aussi engagée à consulter les provinces et territoires pour examiner les pratiques de prescription de médicaments qui comportent un risque élevé d'abus.

La ministre Ambrose a fait l'annonce lors de sa rencontre avec les représentants des Premières Nations de l'Ontario à Ottawa afin de discuter du problème d'abus de médicaments d'ordonnance. Lors de la réunion, les représentants des Premières Nations ont pu partager leurs réussites associées à la lutte contre l'abus de médicaments d'ordonnance, et discuter du besoin d'un plus grand soutien pour les communautés et les membres des Premières Nations.

Une période de consultation officielle de 60 jours commencera lorsque l'Avis d'intention aux parties intéressées sera publié dans la Gazette du Canada, partie I, plus tard ce mois-ci. Les intervenants intéressés sont invités à soumettre leurs commentaires en ligne ou par courrier régulier.

Faits en bref

  • Les résultats de l'Enquête de surveillance canadienne de la consommation d'alcool et de drogues 2012 révèlent que les médicaments d'ordonnance les plus surconsommés sont notamment les analgésiques opioïdes, et que presque un Canadiens sur six (17 %) âgé de 15 ans et plus a signalé l'usage d'analgésiques opioïdes au cours des 12 derniers mois.

  • Le Plan d'action économique de 2014 a élargi le champ d'application de la Stratégie nationale antidrogue pour lutter contre l'abus des médicaments d'ordonnance au Canada, en investissant 44,9 millions de dollars sur cinq ans afin d'appuyer de nouvelles mesures à cette fin - y compris améliorer les services de prévention et de traitement dans les communautés des Premières Nations.

  • Le gouvernement investit plus de 236 millions de dollars chaque année pour appuyer des programmes de santé mentale et de lutte contre la toxicomanie dans les communautés des Premières Nations et inuites. Il appuie notamment des programmes de promotion de la santé mentale, de prévention de la toxicomanie et du suicide, de counseling en santé mentale, de traitement des dépendances, de soutien culturel de même que des services d'intervention en cas de crise. Le Ministère appuie un réseau de 44 centres communautaires de traitement des toxicomanies, ainsi que des services de prévention de l'abus de drogues et d'alcool dans la majorité des communautés des Premières Nations.

  • Le Comité permanent de la santé a récemment effectué une étude détaillée de l'abus de médicaments d'ordonnance et il recommande au gouvernement de prendre en considération les avantages des médicaments résistants à l'adultération pour lutter contre l'abus des médicaments d'ordonnance.

Citations

« Notre gouvernement s'engage à travailler avec les Premières Nations pour améliorer la santé et le bien-être de leurs communautés. C'est pourquoi je rencontre aujourd'hui les chefs des Premières Nations de l'Ontario - pour entendre le point de vue de la communauté sur l'abus de médicaments d'ordonnance en Ontario et pour collaborer au renforcement de nos interventions actuelles. En continuant de travailler ensemble, nous pouvons renforcer la capacité des Premières Nations de s'attaquer à l'abus de médicaments d'ordonnance et aux dépendances. »
Rona Ambrose
Ministre de la Santé

« L'ajout de propriétés de résistance à l'adultération aux médicaments comportant un risque élevé d'abus pourra peut-être aider à réduire l'abus des médicaments d'ordonnance, tout en veillant à ce que ces médicaments continuent d'être offerts aux personnes qui en ont réellement besoin. Le gouvernement continuera de travailler en collaboration avec tous les Canadiens à l'avancement de notre même objectif de lutte contre l'abus des médicaments d'ordonnance. »
Rona Ambrose
Ministre de la Santé

« L'Assemblée des Premières Nations considère hautement prioritaire l'engagement avec tous les niveaux de gouvernement pour contrer l'abus des médicaments d'ordonnance. Nous devons composer avec diverses questions complexes et interreliées et nous croyons que les Premières Nations elles-mêmes sont les mieux placées pour trouver des solutions adaptées à la culture. Nous favorisons un engagement continu et des efforts concertés pour lutter contre l'abus de médicaments d'ordonnance et, globalement, pour réduire l'écart entre l'état de santé des Premières Nations et celui de la population canadienne. »
Chef régional Stan Beardy
Comité des chefs de l'Ontario sur la santé

Liens connexes

Fiche de renseignements - Ajout de propriétés de résistance à l'adultération aux médicaments d'ordonnance comportant un risque d'abus
Discours du Trône de 2013
Stratégie nationale antidrogue
Enquête de surveillance canadienne de la consommation d'alcool et de drogues
Rapport du Comité permanent de la santé
Chefs de l'Ontario (en anglais seulement)

SOURCE : Santé Canada

Renseignements :

Michael Bolkenius
Cabinet de l'honorable Rona Ambrose
Ministre fédérale de la Santé
613-957-0200

Santé Canada
Relations avec les médias
613-957-2983

Renseignements au public
613-957-2991
1-866-225-0709

Les communiqués de Santé Canada sont accessibles sur Internet à www.santecanada.gc.ca/media


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.