La majorité des nouveaux propriétaires (69 %) s'inquiètent des prix d'achat gonflés - Trois quarts (74 %) des nouveaux propriétaires envisagent d'embaucher un évaluateur pour obtenir une valeur marchande indépendante

OTTAWA, le 29 avril 2015 /CNW/ - Sept Canadiens sur dix (69 %) qui comptent acheter une nouvelle maison dans la prochaine année sont inquiets dans une certaine mesure (54 %) ou dans une grande mesure (15 %) qu'ils paieront un prix d'achat plus élevé que la valeur marchande réelle. Sept pour cent (7 %) des Canadiens ont l'intention d'acheter une maison ou une propriété au cours de la prochaine année. Ce sont les constatations d'une enquête nationale effectuée par Ipsos-Reid au nom de l'Institut canadien des évaluateurs (ICE).

Trente pour cent (30%) des répondants qui ne prévoient pas acheter une maison au cours de la prochaine année indiquent que la crainte de payer plus cher que la valeur marchande a influencé leur décision de ne pas acheter une maison dans une grande mesure (12%) ou dans une certaine mesure (18 %). Il est intéressant de noter que 34 % des Canadiens ne sont aucunement influencés par la crainte de payer plus cher au cours de la prochaine année.

« Les Canadiens qui achètent une maison font généralement le plus important investissement de leur vie. Dans un « marché chaud » - notamment quand il y a plusieurs offres - les prix d'achat peuvent être gonflés. Dans la plupart des cas, l'acheteur est essentiellement poussé à payer plus cher que la valeur réelle de la propriété. Ceci peut avoir des répercussions sur l'acheteur, si ce dernier décidait de vendre cette propriété plus tard, ou sur les prêteurs qui fournissent le financement hypothécaire » déclare Keith Lancastle, Chef de la direction de l'Institut canadien des évaluateurs (ICE).

En faisant le nécessaire pour embaucher un évaluateur désigné, les Canadiens peuvent atténuer le risque de payer un prix d'achat gonflé en obtenant une opinion objective, impartiale et non biaisée de la valeur d'une propriété. Ils peuvent ensuite dire avec confiance qu'ils possèdent toutes les informations nécessaires pour prendre l'une des plus importantes décisions d'investissement de leur vie.

« Comme nous l'avons constaté au cours de la crise financière mondiale, les prix surgonflés de l'immobilier ont eu de profondes répercussions sur l'économie dans plusieurs pays. Ils ont compromis la stabilité du système de prêt d'un pays, du marché de l'immobilier et, ce qui importe avant tout, des consommateurs. Le robuste système de réglementation et les principes fondamentaux en matière d'évaluation dans le secteur de l'immobilier canadien expliquent pourquoi le Canada s'est mieux tiré d'affaire que tant d'autres pays, » a déclaré le président de l'ICE, M. Scott Wilson.

Près des trois quarts (74 %) des répondants qui prévoient acheter une propriété bientôt  engageront probablement (44 %) ou très probablement (30 %) un évaluateur immobilier s'ils procèdent à l'achat ou à la vente d'une propriété à l'avenir.

En 2014, les membres de l'ICE (AACI™, CRA™, et membres stagiaires) ont produit des évaluations d'une valeur de plus de 750 milliards de dollars pour une variété de clients, soit 386,96 milliards de dollars en biens résidentiels et 336,2 milliards de dollars  en biens commerciaux. 

Pour de plus amples renseignements, visitez www.AICanada.ca.

Méthodologie de recherche

Ce ne sont là que quelques-unes des conclusions d'un sondage mené par Ipsos Reid du 11 au 16 février 2015 pour le compte de l'Institut canadien des évaluateurs. Le sondage a été réalisé en ligne auprès de 1 005 Canadiens par l'intermédiaire du site Ipsos, panel en ligne national. L'échantillon de ce sondage a été pondéré afin d'assurer que sa composition reflète celle de la population adulte selon les données du dernier recensement et de fournir des résultats représentatifs de l'ensemble de la population. La précision des sondages en ligne d'Ipsos est mesurée au moyen d'un intervalle de crédibilité. Dans ce cas, un échantillon aléatoire non pondéré de cette taille avec un taux de réponse de 100 % aurait une marge d'erreur de ± 3,5 points de pourcentage, 19 fois sur 20, par rapport au résultat que l'on aurait obtenu si l'ensemble de la population adulte canadienne avait été consultée. L'intervalle de crédibilité sera plus grand dans des sous-ensembles de la population. Tous les questionnaires et sondages peuvent être affectés par d'autres sources d'erreurs, notamment mais non exclusivement l'erreur de couverture et l'erreur de mesure.

À propos de l'ICE

L'Institut canadien des évaluateurs (ICE) est une association de premier rang en matière d'évaluation de biens immobiliers, comptant plus de 4 900 membres au Canada et partout dans le monde. Fondé en 1938, l'ICE travaille en collaboration avec ses 10 associations provinciales affiliées afin d'accorder les titres prestigieux d'Accredited Appraiser Canadian Institute (AACI) (Évaluateur accrédité de l'Institut canadien) et de Canadian Residential Appraiser (CRA) (Évaluateur résidentiel canadien). L'ICE est un organisme d'autoréglementation régi par des règles et normes de pratique professionnelle appelées Normes uniformes de pratique professionnelle en matière d'évaluation au Canada (NUPPEC) et un Code de conduite visant à assurer l'intégrité de la profession et à protéger les intérêts du public.  Les membres désignés de l'ICE sont des professionnels hautement qualifiés qui suivent un programme d'études complet, acquièrent de l'expérience et passent des examens. Ils s'engagent à suivre des cours de formation et de perfectionnement continus afin de maintenir un niveau supérieur de compétence dans un marché en évolution. Nos membres offrent des services impartiaux d'évaluation, d'examen d'évaluations, de consultation et d'études sur les fonds de réserve à l'égard de tous les types de propriétés dans leurs domaines de compétence tels que définis par les NUPPEC.

Pour de plus amples renseignements, visitez www.ICEcanada.ca.

 

SOURCE Institut canadien des évaluateurs

Renseignements : Contact des médias : Sheila Roy, Directrice - Marketing & Communications, Institut canadien des évaluateurs, 403-200, rue Catherine, Ottawa (Ontario) K2P 2K9, Téléphone : 613-234-6533, poste 224, Cellulaire : 613.863.0127, Courriel : sheilar@aicanada.ca; www.aicanada.ca

LIENS CONNEXES
www.aicanada.ca

Profil de l'entreprise

Institut canadien des évaluateurs

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.