La Loi sur l'énergie verte pourrait avoir des retombées de 4,5 G$

TORONTO, le 29 oct. /CNW/ - L'analyse détaillée du dossier des sociétés de production, de transport et de distribution locale d'énergie, à la suite de la mise en application et de la promulgation de la Loi sur l'énergie verte de l'Ontario, révèle que cette initiative législative pourrait avoir des retombées économiques considérables.

Le rapport sur les répercussions à court et à long terme de la Loi sur l'énergie verte résulte d'une étude indépendante menée depuis un an par Hatch Management Consulting, parallèlement à l'adoption de la loi par la législature.

Les auteurs de l'étude se fondent sur des paramètres, des hypothèses et des scénarios conservateurs et viables sur le plan technique afin de simuler le rendement, la création de valeur, les répercussions sur la productivité ainsi que le risque de flux de trésorerie découlant directement de la loi et, par conséquent, du soutien actif consenti par le gouvernement provincial pour l'atteinte des objectifs visés par cette mesure.

Parmi les obstacles qui ont été cernés et analysés figurent les suivants :

    
    -  les retards liés à l'obtention de permis environnementaux;
    -  l'incertitude en ce qui a trait aux choix de technologies;
    -  les inconnues du secteur de la fabrication en Ontario;
    -  les importants problèmes que pose l'intégration au réseau;
    -  les défis inhérents à la construction dans le cas où des groupes de
       spécialistes sont sollicités simultanément pour l'exécution de divers
       projets d'énergie renouvelable;
    -  le repérage des sites où les projets seront menés à bien;
    -  le respect de codes et de normes en cours d'élaboration;
    -  les réactions probables à la modification du rôle et du mandat des
       organismes gouvernementaux chargés de la réglementation du secteur de
       l'électricité.
    

L'étude conclut que la loi pourrait générer des retombées très importantes pour les sociétés de production et de distribution d'énergie renouvelable tout en contribuant à définir le profil énergétique de l'Ontario. Toutefois, il faudra pour ce faire éliminer les incertitudes liées à la pérennité du programme et abolir les obstacles liés à la mise sur pied de projets.

Outre la conclusion susmentionnée, il serait pertinent de tenir compte de cinq observations dans le cadre d'un débat à l'échelle provinciale sur la meilleure façon d'optimiser les retombées générées par la loi et de faire en sorte que l'Ontario continue sur sa lancée en tant que chef de file en production d'énergie renouvelable. Ainsi, il serait judicieux de considérer les éléments suivants dans le cadre d'une stratégie bien définie :

    
    -  Dans le cadre de la réglementation proposée, les technologies
       renouvelables pourraient générer des retombées considérables si,
       parallèlement, la province met au point des stratégies et des messages
       visant à encourager une diminution de la consommation d'énergie.
    -  L'analyse de rentabilité à VAN positive faisant état de retombées de
       4,5 G$ (en dollars de 2009) devrait constituer un objectif à atteindre
       pour la province. Les décisions prises par le gouvernement provincial,
       les sociétés de réglementation de l'énergie et les parties prenantes
       du secteur de l'énergie devraient viser à dépasser cet objectif.
    -  La réglementation portant sur la prescription relative à la teneur en
       éléments nationaux constitue à la fois un avantage et un risque pour
       l'Ontario. Cette réglementation pourrait faire de l'Ontario un
       carrefour de l'énergie renouvelable doté d'un écosystème d'entreprises
       exerçant leurs activités à tous les niveaux du cycle de l'énergie.
    -  Un bureau provincial pourrait être créé dans le but d'effectuer des
       recherches sur un portefeuille intégré de technologies renouvelables
       et d'outils de planification éprouvés et novateurs ainsi que
       d'investir dans ce portefeuille.
    -  Une stratégie intégrée de mise en œuvre d'énergies renouvelables
       permettrait de coordonner le travail de toutes les parties prenantes
       ainsi que leurs ressources afin de veiller à ce que les retombées
       planifiées se réalisent.
    

Hatch Management Consulting est une société d'experts-conseils qui possède des bureaux à Beijing, à Johannesburg, à Santiago, à Pittsburgh, à Sao Paulo, à New Delhi, à Mississauga, à Brisbane et à Londres.

La première présentation publique de l'étude menée par Hatch aura lieu le 19 janvier 2010 à la Rotman School Of Management de l'Université de Toronto, dans le cadre de la série de conférences "Business of Green".

Bienvenue aux membres des médias

SOURCE Hatch

Renseignements : Renseignements: Veuillez vous rendre sur le site Web de Hatch à http://www.hatch.ca/News/Oct29-09.htm (en anglais seulement) pour consulter un résumé du rapport, ou communiquez avec les membres de Hatch Management Consulting : Mergen Reddy, Directeur mondial, mreddy@hatch.ca, Ligne directe: (905) 403-4413; Bob Griesbach, Directeur, bgriesbach@hatch.ca, Ligne directe: (905) 403-4102; Tom Reid, Relations avec les médias, Hatch, tomreid@hatch.ca, Ligne directe: (905) 403-3733

Profil de l'entreprise

Hatch

Renseignements sur cet organisme

Nouvelles - Environnement

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.