La Grande Secousse du Québec - Montréal se joint au mouvement québécois de sensibilisation

MONTRÉAL, le 15 oct. 2015 /CNW Telbec/ - La Ville de Montréal, par le biais de la Direction de la sécurité civile, se joint, pour une deuxième année, au mouvement mondial de sensibilisation au séisme, à travers la Grande Secousse du Québec initié par l'Association de sécurité civile du Québec (ASCQ). À 10 h 15, plus de 26,5 millions de personnes vont « se baisser, s'abriter et s'agripper », dans le cadre du plus grand exercice de préparation aux séismes.

« Dans le cadre de la Grande Secousse du Québec, la Ville de Montréal invite les citoyens, les entreprises, les écoles et les employés municipaux à participer de façon volontaire à cet événement. Cet exercice constitue l'occasion de sensibiliser les Montréalais au risque et aux comportements à adopter en cas de tremblement de terre », a affirmé Mme Anie Samson, vice-présidente du comité exécutif, responsable de la sécurité publique et des services aux citoyens.

Pour cette deuxième édition, plusieurs centaines de personnes participeront à l'exercice dans l'agglomération de Montréal. Cinq arrondissements et villes liées (Beaconsfield et les arrondissements de Saint-Laurent, de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, de LaSalle et  de Pierrefonds-Roxboro), six écoles et deux commissions scolaires, en plus des 14 entreprises inscrites se joindront à la sécurité civile pour vivre l'expérience de la Grande Secousse du Québec.

Par sa participation à cette activité, la Ville souhaite développer davantage la culture de sécurité civile montréalaise et sensibiliser les citoyens à ses enjeux. Montréal s'implique également activement dans le cadre de d'autres activités de sensibilisation, comme les tests de sirène, les soirées de communication des risques aux citoyens, la campagne de la trousse 72 h, etc.

Gestes à poser en cas de séisme
En cas de séisme, voici les principaux gestes à poser : se baisser, s'abriter et s'agripper le plus rapidement possible. Si aucun abri n'est accessible à proximité, se baisser au sol et se déplacer au centre de la pièce, loin des fenêtres et de tout autre objet instable. Évitez de s'abriter sous un cadre de porte et évacuer le bâtiment seulement lorsque les autorités le diront. À l'extérieur, il faut éviter les lignes à haute tension, les arbres et les enseignes qui pourraient tomber.

Un risque bien réel dans la région
Bien que moins présent qu'à proximité d'une faille, les risques de séismes sont bien réels dans la région de Montréal. Étant située dans la zone sismique de l'Ouest du Québec, Montréal est considérée comme la 2e ville canadienne, après Vancouver, en termes de vulnérabilité sismique en raison de sa forte densité de population et du type de sol que l'on y retrouve.

Effectivement, depuis l'installation de stations de surveillance sismique dans l'Est du Canada, on a démontré que la région de Montréal est dans une zone d'aléa sismique modérée, où l'occurrence d'un séisme de magnitude 5-6 est de l'ordre de 25 ans, et de 100 ans pour une magnitude supérieure à 6. Le plus fort séisme à avoir frappé Montréal (1732) a été estimé à 5,8 sur l'échelle de Richter. Pour consulter les séismes les plus importants à être survenus au Québec, cliquez ici.

 

SOURCE Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

Renseignements : Source : Andrée-Anne Toussaint, attachée de presse, Cabinet du maire et du comité exécutif, 514 243-1268; Renseignements : Valérie De Gagné, Relationniste, Division des affaires publiques, 514 872-6013


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.