La GIAQ coordonnera les efforts de l'industrie visant une plus grande intégration de l'aluminium dans la construction de ponts

MONTRÉAL, le 29 nov. 2013 /CNW Telbec/ - Conformément à l'objectif de doubler la transformation de l'aluminium au Québec que lui a confié l'industrie, la Grappe industrielle de l'aluminium du Québec (GIAQ) assumera le leadership et la coordination de l'action en vue d'une plus grande utilisation du métal gris dans la construction et la réfection de ponts. Ce rôle de coordination des interventions de son écosystème prend forme dans le cadre du dévoilement de l'étude L'aluminium dans les ponts : un marché à saisir, le 27 novembre à Montréal.

L'étude parrainée par l'Association de l'aluminium du Canada (AAC) et le ministère des Finances et de l'Économie du Québec stipule qu'entre 500 et 700 ponts à courte portée devront être remplacés annuellement dans l'est du Canada et le Nord-Est des États-Unis au cours des prochaines décennies. Ce type d'infrastructure représente un débouché idéal pour l'aluminium transformé au Québec et une occasion d'affaires qui s'inscrit parfaitement dans le mandat de la GIAQ. C'est ainsi que l'AAC confie maintenant l'étude et la mise en œuvre de ses conclusions à la Grappe industrielle de l'aluminium du Québec. S'appuyant sur le mandat de la Grappe, son président, Luc Roby, a ensuite rappelé que son rôle en est un de coordination et il a invité tous ceux qui croient au potentiel du matériau à l'appuyer. La Grappe confiera à son chantier « Infrastructures », dont la création avait été planifiée dès le Forum de mobilisation de la grappe en mars dernier, la responsabilité d'innover en élaborant des solutions qui permettront de tirer profit des qualités de l'aluminium dans la construction de ponts.

Jean Simon, président du Conseil d'administration de la GIAQ, se réjouit de pouvoir compter sur l'étude de l'AAC pour documenter les orientations de son chantier : « Le plan d'action de la Grappe précise que nous devons encourager les donneurs d'ordres à utiliser le meilleur matériau au meilleur endroit. Nous utiliserons les conclusions de l'étude pour défendre le choix de l'aluminium, un métal versatile, durable et écologique. » Pour Jean Simard, membre fondateur de la GIAQ et président de l'AAC, la coordination des actions et des différents intervenants revient tout naturellement à la GIAQ : « Le but de la Grappe est précisément de rapprocher les donneurs d'ordres et l'industrie. Elle dispose maintenant de tous les outils pour coordonner des synergies qui favoriseront la valorisation de l'aluminium que nous produisons au Québec dans le cas précis de nos infrastructures routières. »

Transfert de connaissances à grande valeur ajoutée

L'AAC en a profité pour transmettre à la Grappe industrielle de l'aluminium du Québec l'ensemble des études et travaux réalisés au cours des cinq dernières années pour le compte de l'industrie primaire, et qui constituent aujourd'hui un coffre d'outils exceptionnels pour ouvrir ce nouveau marché. On y dénombre entre autres :

  • une étude sur la vibration et la fatigue dans les ponts;
  • la formation à l'intention des ingénieurs et architectes canadiens sur l'utilisation de l'aluminium dans les structures ainsi qu'un autre cours sur l'aluminium dans les ponts qui s'appuie sur les modifications au Code canadien des ponts faisant place à l'aluminium;
  • une étude sur le coût total de possession et;
  • une revue mondiale portant sur les utilisations possibles de l'aluminium dans les ponts ainsi que les techniques et technologies disponibles.

Ces études et documents mettent de l'avant les avancées technologiques de l'aluminium et son positionnement comme matériau d'avant-garde.

À propos de la Grappe industrielle de l'aluminium du Québec (GIAQ)

La GIAQ coordonne des chantiers d'affaires qui créent des synergies entre les clients-utilisateurs et les acteurs de l'industrie de l'aluminium actifs sur le territoire québécois. Elle regroupe les producteurs, les transformateurs, les équipementiers ainsi que les centres de recherche, de développement et de formation autour de projets concrets et structurants, avec pour objectif de doubler la transformation de l'aluminium québécois sur une période de dix ans.

SOURCE : Grappe industrielle de l'aluminium du Québec

Renseignements :

Michel Bazinet
Directeur exécutif
514 864-8936 | michel.bazinet@giaq.ca

Profil de l'entreprise

Grappe industrielle de l'aluminium du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.