La Garde côtière s'apprête toujours à fermer une station malgré la panne radio survenue tout récemment

VICTORIA, le 29 avril 2016 /CNW/ - La Garde côtière canadienne reste inflexible dans son projet de fermeture du centre de Services de communication et de trafic maritimes (SCTM) de Comox, malgré une panne radio massive qui touche toute la côte Ouest de l'île de Vancouver depuis jeudi.

« Le ministre Hunter Tootoo doit intervenir dès maintenant avant qu'un navigateur ne paie de sa vie le prix de l'incompétence dont fait preuve la direction de la Garde côtière », a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor. « Cela fait des mois que les agents de première ligne mettent les députés et les bureaucrates en garde contre les graves problèmes opérationnels qui risquent de survenir, mais ces avertissements ont été ignorés et les pannes continuent de se produire. »

La panne actuelle est survenue au centre de SCTM de Prince Rupert, qui est responsable de la surveillance des communications maritimes entre l'Alaska et l'État de Washington. Pendant la panne, huit sites d'émetteurs contrôlés à distance qui sont situés sur la côte Ouest de l'île de Vancouver n'ont pu fonctionner que par intermittence. Si la fermeture du centre de Comox a lieu comme prévu le 10 mai, malgré les protestations des agents de première ligne de la Garde côtière, il y aura moins de stations pour prendre la relève en cas d'urgence.

En exerçant une surveillance sur le trafic maritime, les centres de SCTM servent de première ligne de défense pour les navigateurs en détresse ou lorsqu'une catastrophe écologique survient. Au cours des deux dernières années, neuf des 22 centres de SCTM ont été fermés sans que les intervenants de l'industrie, les navigateurs, la population ou les agents de la Garde côtière n'aient été consultés.

« Le ministre Tootoo ne devrait pas attendre un déversement pétrolier ou un appel de détresse manqué pour prendre conscience des conséquences de ces compressions sur le réseau de sécurité maritime », a souligné Joie Warnock, directrice de la région de l'Ouest d'Unifor.

Représentant plus de 310 000 travailleurs, Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada. Il a été fondé pendant le week-end de la fête du Travail en 2013 quand les Travailleurs canadiens de l'automobile et le Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier ont fusionné.

SOURCE Le Syndicat Unifor

Renseignements : Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Ian Boyko, représentant aux communications d'Unifor, au 778 903-6549 (cell.) ou à Ian.Boyko@Unifor.org.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.