La France adopte l'emballage neutre : un autre exemple à suivre pour le Québec

MONTRÉAL, le 3 avril 2015 /CNW Telbec/ - La Coalition québécoise pour le contrôle du tabac applaudit l'adoption par l'Assemblée nationale française de l'emballage neutre et standardisé, une mesure mise de l'avant par la ministre de la Santé française, Mme Marisol Tourraine, dans son plan de lutte contre le tabac. La mesure sera en vigueur dès mai 2016.

« La France vient de faire un pas énorme dans la lutte contre le tabagisme en adoptant l'emballage neutre, une mesure qui sape le fondement même des stratégies de marketing de l'industrie du tabac, soit les images de marque qui sont utilisées par l'industrie pour associer le tabac à des valeurs positives et à des styles de vie attrayants pour les jeunes. Sans les éléments de marque qui évoquent l'indépendance, la mode, la minceur ou l'aventure, le tabac est enfin vendu dans un contenant qui reflète la nature du produit qu'il contient : dangereux, dépendogène et complètement inutile », explique Dre Geneviève Bois, porte-parole de la Coalition. L'Assemblée française a aussi adopté l'interdiction de fumer dans une voiture lorsqu'un enfant est à bord, une mesure déjà adoptée dans l'ensemble des provinces canadiennes, sauf le Québec.

« Il est important d'applaudir le gouvernement pour son courage, refusant de céder devant les menaces des géants du tabac. La France suit de peu l'Irlande et le Royaume-Uni, qui ont aussi  adopté l'emballage neutre dans les dernières semaines », ajoute la porte-parole. En Australie, premier pays à avoir adopté l'emballage neutre, la mesure est en place depuis plus de deux ans.

La Coalition et ses partenaires réclament cette mesure au Québec depuis des années déjà, alors que la liste des États l'ayant adoptée ou ayant annoncé leur intention de le faire s'allonge peu à peu : « L'Australie a ouvert le bal, et maintenant quatre pays ont voté l'adoption d'une telle mesure sur leur territoire. Plusieurs autres, comme l'Afrique du Sud, la Norvège et la Nouvelle-Zélande, ont entamé le processus en ce sens. Encore plus considèrent la mesure. Il est dommage que le Québec, auparavant un leader mondial de la lutte contre le tabac, ne soit pas déjà sur cette liste. C'est donc une mesure qui devrait faire partie de la révision imminente de notre Loi sur le tabac » explique Dre Bois.

Rappelons que Québec n'a pas révisé la Loi sur le tabac depuis 2005, alors qu'une révision devait avoir lieu tous les cinq ans. Une révision a été annoncée par la ministre de la Santé publique, Mme Lucie Charlebois, mais aucune date n'ait été fixée. « Dix ans, c'est tout un répit pour l'industrie! Pendant tout ce temps, les fabricants peuvent continuer d'innover sur le plan du marketing, et ils l'ont fait avec ardeur. Les emballages ont beaucoup changé depuis que le législateur s'est penché sur le problème de la promotion du tabac en 2005 : les nouveaux paquets sont petits, minces et élégants, en plus d'être conçus pour minimiser l'impact des mises en garde », ajoute Dre Bois

« Le Québec détient déjà un pouvoir réglementaire en ce qui concerne l'emballage. Il est donc loin d'être inconcevable que le Québec adopte une telle mesure, ayant déjà été un leader mondial de la lutte contre le tabagisme. Le Québec a même plusieurs précédents mondiaux à son actif puisqu'il a été le premier État dans le monde à interdire la commandite par les fabricants de tabac en 1998 et le premier à interdire la vente du tabac dans les milieux socioculturels. Il est donc très légitime de s'attendre à une révision législative très audacieuse qui comprend l'emballage neutre. Après 10 années d'attente, pendant lesquelles l'industrie a pu recruter 100 000 nouveaux fumeurs, la révision se doit d'être aussi importante que l'est la problématique », ajoute Dre Bois.

« L'emballage neutre a fait ses preuves ailleurs, notamment en Australie, où les données sont très encourageantes », précise Dre Bois. L'Australie a connu une réduction sans précédent de son taux de tabagisme, qui a chuté de 15,1 % à 12,8 %.

De 2006 à 2012, le taux de tabagisme a stagné au Québec et, malgré une baisse en 2013, ce taux demeure à plus de 20 %, au-dessus de la moyenne canadienne (la prévalence au Québec était de 21,4 % en 2013).

« Nous espérons que l'adoption par la France, un État avec lequel nous avons des liens étroits, renforcera la volonté de notre gouvernement d'adopter rapidement un projet de loi complet qui cherchera à proscrire toute forme d'incitation au tabagisme, y compris les emballages trompeurs », conclut Dre Bois.

Pour voir le communiqué au complet, avec image et références, voir :
http://cqct.qc.ca/Communiques_docs/2015/PRSS_15_04_03_EmballageNeutre_France.pdf

 

SOURCE Coalition québécoise pour le contrôle du tabac

Renseignements : Entrevues : Dre Geneviève Bois, porte-parole CQCT, 514-602-2508 (cell.).


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.