La Fondation Trudeau offre 2,7 millions de dollars à 15 étudiants au doctorat

Chacun disposera de 180 000 $ pour résoudre des problèmes sociaux criants

Les nouveaux boursiers, dont sept Québécois, se réunissent à Saskatoon du 17 au 21 mai

MONTRÉAL, le 13 mai /CNW/ - La Fondation Pierre Elliott Trudeau donne un tournant décisif à la carrière de 15 étudiants au doctorat en leur accordant de prestigieuses bourses de recherche. La Fondation a offert à chacun d'eux jusqu'à 180 000 dollars pour leur permettre de se pencher sur les enjeux fondamentaux de la société, comme l'engagement des aînés, la santé mentale, la résolution des conflits et l'environnement. La bourse couvre leurs frais de scolarité et les coûts de subsistance tout en permettant aux boursiers Trudeau de voyager dans le cadre de leurs activités de recherche, de réseautage et de dissémination de leur savoir. Les bourses Trudeau sont parmi les plus convoitées au pays.

    
    Voici la liste des boursiers Trudeau 2010 :
    -   Adolfo Agundez Rodriguez (éducation, Université de Sherbrooke)
        développe des outils pédagogiques afin d'initier les enfants à la
        consommation éthique.
    -   Karina Bennessaiah (géographie, Université d'État de l'Arizona)
        étudie comment les habitants des communautés côtières de l'Amérique
        centrale s'adaptent aux changements climatiques et environnementaux.
    -   François Bourque (épidémiologie, King's College de Londres)
        s'intéresse aux déterminants sociaux de la santé mentale des
        immigrants et des groupes issus de minorités ethniques.
    -   Rosalind Raddatz (science politique, Université d'Ottawa) s'interroge
        sur la viabilité sociale, politique et économique du récent processus
        de paix en Sierra Leone et au Libéria.
    -   Émilie Raymond (travail social, Université McGill) s'efforce
        d'encourager la responsabilisation et la participation des personnes
        âgées dans les politiques et les débats publics.
    -   Simon Thibault (communication publique, Université Laval) fait le
        point sur les investissements internationaux dans la réforme des
        médias dans les sociétés dévastées par la guerre du Kosovo et de
        l'Afghanistan.
    -   Joël Thibert (politique publique, Université Princeton) étudie
        comment nous pourrions appuyer les efforts des villes dans le
        déploiement de politiques relatives à l'environnement.
    -   Nathan Bennett (géographie, Université de Victoria) se demande si la
        protection des régions marines de la Thaïlande peut avoir une
        incidence positive sur l'emploi et la subsistance des populations
        locales.
    -   Amanda Clarke (information, communication et sciences sociales,
        Université d'Oxford) se penche sur l'engagement politique des
        citoyens via le web et examine comment les décisions politiques au
        Canada sont influencées par l'apport des consultations en ligne.
    -   Libe Garcia Zarranz (anglais et études cinématographiques, Université
        de l'Alberta) aborde la manière dont les écrivaines font progresser
        notre perception des individus et des groupes qui vivent en marge de
        la société canadienne.
    -   Lisa Kelly (droit, Université Harvard) veille à ce que les droits et
        les intérêts des enfants et des adolescents soient pris en compte par
        les lois canadiennes.
    -   Michelle Lawrence (criminologie, Université Simon Fraser) remet en
        question le traitement judiciaire d'individus qui commettent des
        crimes sous l'emprise de troubles mentaux et de consommation d'alcool
        et de drogue.
    -   Scott Naysmith (politique sociale, London School of Economics and
        Political Science) examine les réactions des aviculteurs en Indonésie
        face aux interventions du gouvernement pour endiguer la grippe
        aviaire.
    -   Leila Qashu (ethnomusicologie, Université Memorial de Terre-Neuve)
        observe comment les Éthiopiennes, bien que dénuées de pouvoir
        politique, utilisent avec succès des rituels musicaux pour résoudre
        des conflits.
    -   Erin Tolley (science politique, Université Queen's) analyse
        l'attitude des médias et des électeurs envers les politiciens issus
        de minorités visibles.
    

Les bourses Trudeau sont offertes aux étudiants pour trois à quatre ans et représentent "un accélérateur important pour leur carrière qui leur permettra de faire un apport considérable au Canada et à ses citoyens", souligne Pierre-Gerlier Forest, président de la Fondation. "Récompensant l'excellence, elles offrent aux doctorants les meilleures conditions pour ancrer leur travail dans la réalité."

En plus de disposer d'un important soutien financier, les boursiers Trudeau bénéficient de l'expérience et des connaissances des lauréats et des mentors Trudeau, des personnalités publiques éminemment respectées dans la communauté Trudeau, qui se distinguent dans les domaines universitaires et autres. L'interaction avec des milieux non universitaires, y compris avec les réseaux de politique publique et le grand public en général, est un élément clé du programme de bourses de la Fondation.

L'Institut d'été de la Fondation, qui aura lieu à Saskatoon du 17 au 21 mai, donnera aux nouveaux boursiers, dont les Québécois Adolfo Agundez Rodriguez, Karina Bennessaiah, François Bourque, Rosalind Raddatz, Émilie Raymond, Simon Thibault et Joël Thibert, l'occasion de rencontrer pour la première fois les membres de la communauté Trudeau.

La Fondation Trudeau

La Fondation Pierre Elliott Trudeau est un organisme de bienfaisance canadien, indépendant et sans affiliation politique, fondé en 2001 par les amis, la famille et les collègues de l'ancien premier ministre pour lui rendre hommage. En 2002, le gouvernement du Canada accordait un fonds de dotation de 125 millions de dollars à la Fondation, à la suite d'un vote unanime de la Chambre des Communes. En outre, la Fondation bénéficie de l'appui de donateurs privés qui soutiennent des initiatives spécifiques.

Note aux médias : Notes biographiques et photographies sont disponibles sur demande.

WWW.FONDATIONTRUDEAU.CA

SOURCE La Fondation Pierre Elliott Trudeau

Renseignements : Renseignements: Source: Élise Comtois, Fondation Trudeau, Tél.: (514) 938-0001, poste 224; Médias francophones: Miriam Lauzon, Capital-Image, Tél.: (514) 739-1188, poste 235; Médias anglophones: Sheryl So, Environics Communications, Tél.: (416) 920-9000

Profil de l'entreprise

La Fondation Pierre Elliott Trudeau

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.